What happens after death to those not united to Christ by faith?

At the day of judgment they will receive the fearful but just sentence of condemnation pronounced against them. They will be cast out from the favorable presence of God, into hell, to be justly and grievously punished, forever.

Que se passe-t-il, après la mort, pour ceux qui ne sont pas unis à Christ par la foi ?

Au jour du jugement, ceux-ci connaîtront la sentence de condamnation prononcée contre eux, un jugement terrible mais juste. Ils seront chassés de la bienfaisante présence de Dieu et jetés en enfer pour y subir éternellement leur juste et terrible châtiment.

For God loved the world in this way: He gave his one and only Son, so that everyone who believes in him will not perish but have eternal life. For God did not send his Son into the world to condemn the world, but to save the world through him. Anyone who believes in him is not condemned, but anyone who does not believe is already condemned, because he has not believed in the name of the one and only Son of God… The one who believes in the Son has eternal life, but the one who rejects the Son will not see life; instead, the wrath of God remains on him.

John 3:16-18, 36

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est pas jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu… Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne se confie pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

Jean 3.16-18,36

Big Idea
Eternal separation and punishment will be the everlasting reality for those who are not united to Christ by faith.

Grande idée
La séparation et le châtiment éternels seront la réalité éternelle pour ceux qui ne sont pas unis au Christ par la foi.

Eternity is at stake. If we do not look directly at what the Bible teaches, we will default to what the culture around us believes. If we fail to understand what happens to those who are not united to Christ, we will have a lesser understanding of the glorious gospel of God’s saving grace. We must clearly understand what we have been saved from and for.

L’éternité est en jeu. Si nous ne regardons pas directement ce que la Bible enseigne, nous nous en remettrons à ce que la culture qui nous entoure croit. Si nous ne comprenons pas ce qui arrive à ceux qui ne sont pas unis au Christ, nous aurons une compréhension moindre du glorieux évangile de la grâce salvatrice de Dieu. Nous devons comprendre clairement de quoi et pour quoi nous avons été sauvés.


Prayer
Loving God, thank you that your great love caused you to send your precious Son to die on the cross in our place. We praise you that we are united to him and may have joy and confidence in our salvation, and we look forward to eternity in your presence. Grant us understanding; may we be struck by how awful perishing apart from you is, but may we not be unnecessarily frightened or concerned. Let us carry from this study great confidence in your power to save. In Jesus’ name. Amen.

Prière
Aimant Dieu, merci que votre grand amour vous ait poussé à envoyer votre précieux Fils mourir sur la croix à notre place. Nous te louons de ce que nous sommes unis à lui et pouvons avoir la joie et la confiance en notre salut, et nous attendons l’éternité en ta présence. Accorde-nous la compréhension ; puissions-nous être frappés par l’horreur de la mort en ton absence, mais ne soyons pas inutilement effrayés ou inquiets. Que cette étude nous donne une grande confiance dans ton pouvoir de sauver. Au nom de Jésus. Amen.


In the world, many people don’t take God or the Bible seriously. Sadly, that means they don’t understand the reality of life separated from God. They get their idea of hell from cartoons rather than from the Bible.

Dans le monde, beaucoup de gens ne prennent pas Dieu ou la Bible au sérieux. Malheureusement, cela signifie qu’ils ne comprennent pas la réalité de la vie séparée de Dieu. Ils tirent leur idée de l’enfer des dessins animés plutôt que de la Bible.

Question 28: “What happens after death to those not united to Christ by faith?” Everyone who is in Christ experiences one thing after death and everyone who is still in Adam because he or she has not believed the gospel experiences something different.

Question 28 : « Que se passe-t-il, après la mort, pour ceux qui ne sont pas unis à Christ par la foi ? » Toute personne qui est en Christ fait l’expérience d’une chose après la mort et toute personne qui est encore en Adam parce qu’elle n’a pas cru à l’Évangile fait l’expérience d’une chose différente.

For God loved the world in this way: He gave his one and only Son, so that everyone who believes in him will not perish but have eternal life. For God did not send his Son into the world to condemn the world, but to save the world through him. Anyone who believes in him is not condemned, but anyone who does not believe is already condemned, because he has not believed in the name of the one and only Son of God… The one who believes in the Son has eternal life, but the one who rejects the Son will not see life; instead, the wrath of God remains on him.

John 3:16-18, 36

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est pas jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu… Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne se confie pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

Jean 3.16-18,36

Consider what these verses teach about God.

Considérez ce que ces versets enseignent sur Dieu.

  • God is loving.
  • God gave his precious Son up to death on the cross because he loved the world.
  • God will give his people eternal life.
  • Dieu est aimant.
  • Dieu a donné son précieux Fils jusqu’à la mort sur la croix parce qu’il aimait le monde.
  • Dieu donnera à son peuple la vie éternelle.

What does this passage say will happen to those who do not believe in Jesus–who are not united to Christ by faith?

Que dit ce passage à ceux qui ne croient pas en Jésus — qui ne sont pas unis au Christ par la foi ?

For God loved the world in this way. He gave his one and only Son, so that everyone who believes in him will not perish but have eternal life.

John 3:16

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.

Jean 3.16

Verse 16 says all who are not united to Christ will perish.

Le verset 16 dit que tous ceux qui ne sont pas unis au Christ périront.

Anyone who believes in him is not condemned, but anyone who does not believe is already condemned, because he has not believed in the name of the one and only Son of God.

John 3:18

Celui qui croit en lui n’est pas jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Jean 3.18

Verse 18 says that those who will perish are those who are condemned. They are condemned because of their sin, their rebellion against God, and their rejection of God’s laws. They are people who will be judged by God and face the just punishment of God.

Le verset 18 dit que ceux qui vont périr sont ceux qui sont condamnés. Ils sont condamnés à cause de leur péché, de leur rébellion contre Dieu, et de leur rejet des lois de Dieu. Ce sont des gens qui seront jugés par Dieu et qui feront face au juste châtiment de Dieu.

In the Bible, perishing does not mean that you cease existing, but that you exist in eternal separation from God.

Dans la Bible, périr ne signifie pas que l’on cesse d’exister, mais que l’on existe dans une séparation éternelle de Dieu.

Many people live as if God doesn’t exist. They ignore him and fail to acknowledge the many blessings that he provides to everyone on earth. They are blind to the fact that God’s presence and grace are blessing them and that he is also holding back and restraining evil.

Beaucoup de gens vivent comme si Dieu n’existait pas. Ils l’ignorent et ne reconnaissent pas les nombreuses bénédictions qu’il accorde à tous les habitants de la terre. Ils sont aveugles au fait que la présence et la grâce de Dieu les bénissent et qu’il retient aussi le mal.

In eternity, people who have lived as if God doesn’t exist will be separated from him forever. The main thing that characterizes hell isn’t flames or devils. It is separation from God. It is to be forever in the presence of God’s judgment. We can’t really imagine what that would be like, but it is the worst thing that could ever happen to someone.

Dans l’éternité, les gens qui ont vécu comme si Dieu n’existait pas seront sous son jugement pour l’éternité. Ce qui caractérise l’enfer, ce ne sont pas les flammes ou les démons. C’est d’être toujours en présence du jugement de Dieu. Nous ne pouvons pas vraiment imaginer ce que cela serait, mais c’est la pire chose qui puisse arriver à quelqu’un.

Even though people have come up with various pictorial representations of hell, no one can truly comprehend what it is like.

Même si les gens ont imaginé diverses représentations picturales de l’enfer, personne ne peut vraiment comprendre ce que c’est.

God doesn’t want people to perish, which is why he sent his Son to save us.

Dieu ne veut pas que les gens périssent, c’est pourquoi il a envoyé son Fils pour nous sauver.


How do I know if I’m going to heaven? If you believe in God and trust in Jesus for redemption, you need not fear. God will not let his children go.

Comment savoir si j’irai au paradis ? Si vous croyez en Dieu et que vous avez confiance en Jésus pour la rédemption, vous n’avez pas à avoir peur. Dieu ne laissera pas ses enfants partir.

What about those who have never had a chance to hear about Jesus? There are a number of things to consider. First of all, God is just and fair. He will not do something wrong, and so he can be trusted to make the right decision about every person’s salvation. Second, the Bible tells us that while God’s Word is the most important place to learn about God and Jesus, creation also reveals the reality and existence of God. God is kindly providing time for Christians to go and explain the good news about Jesus far and wide.

Qu’en est-il de ceux qui n’ont jamais eu la chance d’entendre parler de Jésus ? Il y a un certain nombre de choses à prendre en compte. Tout d’abord, Dieu est juste et équitable. Il ne fera rien de mal, et on peut donc lui faire confiance pour prendre la bonne décision concernant le salut de chaque personne. Deuxièmement, la Bible nous dit que si la Parole de Dieu est le lieu le plus important pour apprendre à connaître Dieu et Jésus, la création révèle également la réalité et l’existence de Dieu. Dieu accorde du temps aux chrétiens pour qu’ils puissent aller expliquer la bonne nouvelle de Jésus au plus grand nombre.

If God doesn’t want people to perish, why didn’t he elect everyone? While this is a good question, it is not one that we know the answer to. The Bible clearly teaches that God is just and loving. While it may seem like a good idea to us for God to elect everyone, God’s ways are higher than our ways, and we cannot fully understand his purposes. We have to trust that they are good and put our trust in God.

Si Dieu ne veut pas que les gens périssent, pourquoi n’a-t-il pas élu tout le monde ? C’est une bonne question, mais nous n’en connaissons pas la réponse. La Bible enseigne clairement que Dieu est juste et aimant. Bien qu’il puisse nous sembler bon que Dieu élise tout le monde, les voies de Dieu sont plus élevées que nos voies, et nous ne pouvons pas comprendre pleinement ses desseins. Nous devons croire qu’ils sont bons et mettre notre confiance en Dieu.


God is good, trustworthy, and in control.

Dieu est bon, digne de confiance et en contrôle.

Trust in him [God] at all times, you people;
pour out your hearts before him.
God is our refuge.

Psalm 62:8

Confiez-vous en lui [Dieu] en tout temps, peuple,
Épanchez vos cœurs en sa présence !
Dieu est notre refuge.

Psaume 62.8

If you find this study troubling, the best thing you can do is pour out your heart to God in honesty. You can tell him if you feel scared or you do not understand.

Si vous trouvez cette étude troublante, la meilleure chose que vous puissiez faire est de verser votre cœur à Dieu en toute honnêteté. Vous pouvez lui dire si vous avez peur ou si vous ne comprenez pas.




Commentary: J.C. Ryle (1816 – 1900)

Commentaire : J.C. Ryle (1816 – 1900)

Painful as the subject of hell is, it is one about which I dare not, cannot, must not be silent. Who would desire to speak of hell-fire if God had not spoken of it? When God has spoken of it so plainly, who can safely hold his peace?

Aussi douloureux que soit le sujet de l’enfer, je n’ose pas, ne peux pas, et ne dois pas me taire. Qui voudrait parler du feu de l’enfer si Dieu ne l’avait pas fait lui-même ? Mais puisque Dieu en a parlé si clairement, qui pourrait, sans danger, garder le silence ?

. . . I know that some do not believe there is any hell at all. They think it impossible there can be such a place. They call it inconsistent with the mercy of God. They say it is too awful an idea to be really true. The devil of course rejoices in the views of such people. They help his kingdom mightily. They are preaching up his old favourite doctrine, “ye shall not surely die.”

[…] Je sais que certaines personnes ne croient pas en l’existence de l’enfer. Il leur est impossible de croire qu’un tel endroit existe. Elles ne peuvent le concilier avec la miséricorde de Dieu. Elles considèrent l’idée trop effroyable pour être réellement vraie. Le diable, évidemment, se réjouit de l’opinion de telles personnes. Elles servent puissamment son royaume. Elles prêchent haut et fort sa vieille doctrine favorite : « Vous ne mourrez pas ».

. . . There is but one point to be settled, “what says the word of God.” Do you believe the Bible? Then depend upon it, hell is real and true. It is as true as heaven—as true as justification by faith—as true as the fact that Christ died upon the cross—as true as the Dead Sea. There is not a fact or doctrine which you may not lawfully doubt if you doubt hell. Disbelieve hell, and you unscrew, unsettle, and unpin everything in Scripture. You may as well throw your Bible aside at once. From “no hell” to “no God” there is but a series of steps.

[…] Mais il existe une question à laquelle nous devons répondre : « Que dit la Parole de Dieu ? » Croyez-vous la Bible ? Alors faites-lui confiance : l’enfer existe bel et bien. Il est aussi réel que le paradis, aussi réel que la justification par la foi, aussi réel que la mort de Christ sur la croix, aussi réel que la Mer morte. Si vous doutez de l’enfer, il n’existe aucun fait ni aucune doctrine dont vous ne pourriez légitimement douter. Rejetez l’idée de l’enfer, et vous ébranlez, vous décrochez, vous faites tout tomber dans les Écritures. Vous feriez aussi bien de rejeter votre Bible tout entière. Entre « l’enfer n’existe pas » et « Dieu n’existe pas », il n’y a que quelques pas à franchir.


Commentary: Dominique Angers

Commentaire : Dominique Angers

The doctrine of eternal punishment of unbelievers, so difficult to accept even for Christians, is nevertheless clearly taught in Scripture. Jesus himself addresses the subject regularly and forthrightly. He speaks of the very real possibility “of being cast into hell, where the worm does not die and the fire is never extinguished” (Mark 9:47, 48 – BDS). The apostle Paul states that upon His return, the Lord Jesus “will punish as they deserve those who do not know God and do not obey the gospel of our Lord Jesus. Their punishment will be eternal ruin, far from the presence of the Lord and His glorious power” (2 Thessalonians 1:8, 9 – BDS).

La doctrine du châtiment éternel des non-croyants, si difficile à accepter même pour les chrétiens, est néanmoins clairement enseignée dans l’Écriture. Jésus lui-même aborde le sujet régulièrement et sans détour. Il évoque la possibilité bien réelle « d’être jeté en enfer, où le ver rongeur ne meurt point et où le feu ne s’éteint jamais » (Marc 9.47,48 – BDS). L’apôtre Paul déclare que, lors de son retour, le Seigneur Jésus « punira comme ils le méritent ceux qui ne connaissent pas Dieu et qui n’obéissent pas à l’Évangile de notre Seigneur Jésus. Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la présence du Seigneur et de sa puissance glorieuse » (2 Thessaloniciens 1.8,9 – BDS).

If eternal punishment is a recurring theme in the Bible, why do we find it so emotionally difficult to accept it? Probably because we instinctively find it too harsh a judgment. It seems to us that there is a disproportion between the sins committed (during earthly existence) and the punishment suffered (which lasts forever). But who are we to evaluate what is right in the eyes of God and what is wrong? His righteousness is infinite, and infinitely above our own! If judgment reaches such proportions, it is because the person against whom all sin is primarily directed–God himself–is absolutely holy. If we are embarrassed by the biblical notion of hell, it is probably because we tend to relativize the gravity of sin. If we diminish the gravity of sin in our minds, it is probably because our vision of God (of his infinite perfections, of his holiness, of his justice) is deficient.

Si les peines éternelles représentent un thème récurrent dans la Bible, pourquoi avons-nous tant de mal, sur le plan émotionnel, à y souscrire ? Sans doute parce que, instinctivement, nous trouvons ce jugement trop sévère. Il nous semble qu’il y a disproportion entre les péchés commis (durant l’existence terrestre) et le châtiment subi (qui dure à jamais). Mais qui sommes-nous pour évaluer ce qui est juste, aux yeux de Dieu, et ce qui ne l’est pas ? Sa justice est infinie, et infiniment au-dessus de la nôtre ! Si le jugement atteint de telles proportions, c’est parce que la personne contre laquelle tout péché est premièrement dirigé – Dieu lui-même – est d’une sainteté absolue. Si nous sommes embarrassés devant la notion biblique de l’enfer, c’est sans doute parce que nous avons tendance à relativiser la gravité du péché. Or si nous diminuons dans notre esprit la gravité du péché, c’est probablement parce que notre vision de Dieu (de ses perfections infinies, de sa sainteté, de sa justice) est déficiente.

There is a more common and more formidable objection to the biblical teaching on this subject: how can God’s love be reconciled with eternal punishment? Although Scripture keeps us from going down the wrong path in opposing God’s love and justice (in reality, they are not two “poles” that “balance” each other, but rather two absolute divine perfections that exist and manifest themselves in perfect coherence), it does not answer all our questions and does not dispel all our discomfort. Just as it is impossible for us to solve the problem of the existence of evil, it is just as impossible for us, in our present situation, to pierce the mystery of eternal judgment. With humility we must believe that God knows what he is doing and that his ways — even those we find incomprehensible — are just and good, and that they glorify him more than any other solution we could imagine.

Il existe une objection à la fois plus courante et plus redoutable à l’enseignement biblique sur ce sujet : comment concilier l’amour de Dieu avec un châtiment éternel ? Bien que l’Écriture nous garde de faire fausse route en opposant l’amour de Dieu et sa justice (en réalité, ce ne sont pas deux « pôles » qui « s’équilibrent », mais bien plutôt deux perfections divines absolues qui existent et se manifestent dans une parfaite cohérence), elle ne répond pas à toutes nos interrogations et ne dissipe pas tout notre inconfort. Tout comme il nous est impossible de résoudre le problème de l’existence du mal, il nous est tout aussi impossible, dans notre situation actuelle, de percer le mystère du jugement éternel. Avec humilité, nous devons croire que Dieu sait ce qu’il fait et que ses voies – même celles que nous trouvons incompréhensibles – sont justes et bonnes, et qu’elles le glorifient davantage que toute autre solution que nous pourrions imaginer.

Far from opposing God’s love, his retributive justice is precisely what makes his love burst forth in all its splendor. Indeed, is there a greater love than that of God who leaves the throne of his heaven, becomes incarnate in a human body, and suffers himself the terrible punishment that his justice imposes on sinners-when he is guilty of nothing?

Loin de s’opposer à l’amour de Dieu, sa justice rétributive est précisément ce qui fait éclater son amour dans toute sa splendeur. En effet, existe-t-il un amour plus grand que celui du Dieu qui quitte le trône de son ciel, s’incarne dans un corps humain et subit lui-même le châtiment terrible que sa justice impose aux pécheurs – alors qu’il n’est coupable de rien ?

The doctrine of eternal punishment should have the following effects in our lives:

La doctrine des peines éternelles devrait avoir les effets suivants dans notre vie :

  1. Let us cry over those who will know eternal judgment (contrary to what is sometimes accused, Christians do not wish hell on others).
  2. Let us progress in a healthy fear of God — that God before whom every human being must one day appear.
  3. Let us praise God that Jesus Christ underwent our judgment on the cross.
  4. Let us redouble our efforts in proclaiming the Good News.
  5. Let us humbly accept that God’s ways are beyond us.
  6. Let us anticipate God’s final victory over His enemies, especially the persecutors of Christians.
  1. Pleurons sur les personnes qui connaîtront le jugement éternel (contrairement à ce dont on les accuse parfois, les chrétiens ne souhaitent pas l’enfer aux autres).
  2. Progressons dans une saine crainte de Dieu – ce Dieu devant qui tout être humain doit un jour comparaître.
  3. Louons Dieu de ce que Jésus-Christ a subi notre jugement sur la croix.
  4. Redoublons d’efforts dans l’annonce de la Bonne Nouvelle.
  5. Acceptons humblement que les voies de Dieu nous dépassent.
  6. Anticipons la victoire finale de Dieu sur ses ennemis, notamment sur les persécuteurs des chrétiens.

Commentary: John Lin

Commentaire : John Lin

One of the Bible’s more difficult and often misunderstood teachings is that of hell being a real, conscious, eternal punishment. And this is understandable. All of us have people in our midst who don’t know Christ—friends, family members, neighbors, colleagues—about whom we would rather not think that hell could be their future. In fact, people have had discomfort about the idea of hell throughout history, because on the surface it seems inconsistent with everything we read in the Bible about God’s mercy and love. And yet the Bible’s teaching on hell as conscious and eternal suffering is unavoidable. Actually, without the existence of hell, much of what we know about God’s love comes into question.

L’un des enseignements les plus difficiles et souvent mal compris de la Bible est que l’enfer est un châtiment réel, conscient et éternel. Et cela est compréhensible. Nous avons tous parmi nous des gens qui ne connaissent pas le Christ — amis, membres de la famille, voisins, collègues — et dont nous préférons ne pas penser que l’enfer pourrait être leur avenir. En fait, les gens ont été mal à l’aise avec l’idée de l’enfer tout au long de l’histoire, parce qu’à première vue elle semble incompatible avec tout ce que nous lisons dans la Bible sur la miséricorde et l’amour de Dieu. Et pourtant, l’enseignement de la Bible sur l’enfer en tant que souffrance consciente et éternelle est inévitable. En fait, sans l’existence de l’enfer, une grande partie de ce que nous savons sur l’amour de Dieu est remise en question.

First, Jesus, the most loving man who ever lived, spoke about hell more frequently and vividly than all other biblical authors combined. He described it as Gehenna, which was a garbage heap where fires burned constantly, or as the outer darkness, where there’s no illumination but only misery. In the story he tells of the rich man and Lazarus, hell is a place of conscious and real suffering. Jesus warns us about hell again and again (Matt. 13:41–42; Mark 9:42–48; Luke 16:19–31).

Premièrement, Jésus, l’homme le plus aimant qui ait jamais vécu, a parlé de l’enfer plus fréquemment et plus vivement que tous les autres auteurs bibliques réunis. Il l’a décrit comme la géhenne, qui était un tas d’ordures où les feux brûlaient constamment, ou comme l’obscurité extérieure, où il n’y a pas d’illumination mais seulement de la misère. Dans l’histoire qu’il raconte sur l’homme riche et Lazare, l’enfer est un lieu de souffrance consciente et réelle. Jésus nous met en garde contre l’enfer encore et encore (Mt. 13.41,42 ; Marc 9.42-48 ; Luc 16.19-31).

Second, the existence of hell helps us to understand the consequences of sin. In some ways hell is the outworking of what we as sinful people have always wanted: autonomy and independence from God. In hell we are therefore cut off from God and from everything that God is. So in hell there’s no love, there’s no friendship, there’s no joy, there’s no rest, because those are all things that exist only where God is present.

Deuxièmement, l’existence de l’enfer nous aide à comprendre les conséquences du péché. D’une certaine manière, l’enfer est l’accomplissement de ce que nous, en tant que pécheurs, avons toujours voulu : l’autonomie et l’indépendance par rapport à Dieu. En enfer, nous sommes donc coupés de Dieu et de tout ce qu’il est. Donc en enfer, il n’y a pas d’amour, pas d’amitié, pas de joie, pas de repos, parce que ce sont toutes des choses qui n’existent que là où Dieu est présent.

But most importantly, until we acknowledge the reality of hell, we cannot truly understand the meaning of the cross. Put another way, we cannot understand God’s love until we understand the reality of his wrath. God’s wrath is a settled, controlled opposition and hatred of anything that is destroying what he loves. God’s wrath flows from his love for creation. It flows from his justice. He’s angry at greed, self-centeredness, injustice, and evil because they’re destructive. And God will not tolerate anything or anyone responsible for destroying the creation and the people that he loves.

Mais surtout, tant que nous ne reconnaissons pas la réalité de l’enfer, nous ne pouvons pas vraiment comprendre la signification de la croix. Autrement dit, nous ne pouvons pas comprendre l’amour de Dieu tant que nous ne comprenons pas la réalité de sa colère. La colère de Dieu est une opposition et une haine réglées et contrôlées de tout ce qui détruit ce qu’il aime. La colère de Dieu découle de son amour pour la création. Elle découle de sa justice. Il est en colère contre la cupidité, l’égocentrisme, l’injustice et le mal parce qu’ils sont destructeurs. Et Dieu ne tolérera rien ni personne responsable de la destruction de la création et des personnes qu’il aime.

Think of it this way. Saying, “I know God loves me because he would give up everything for me” is much different from saying, “I know God loves me because he did give up everything for me.” One is a loving sentiment; the other is a loving act. And while we may try to make God more loving by diminishing the reality of hell and God’s wrath, all we’ve really done is diminish the love of God. Without a real hell we can’t understand the real price that Jesus paid for our sin. And without a real price that was paid, there’s no real love, there’s no real grace, and there’s no real praise for what he has done.

Pensez-y de cette façon. Dire « Je sais que Dieu m’aime parce qu’il abandonnerait tout pour moi » est très différent de dire « Je sais que Dieu m’aime parce qu’il a tout abandonné pour moi ». L’un est un sentiment d’amour, l’autre est un acte d’amour. Et même si nous essayons de rendre Dieu plus aimant en diminuant la réalité de l’enfer et la colère de Dieu, tout ce que nous avons vraiment fait, c’est diminuer l’amour de Dieu. Sans un véritable enfer, nous ne pouvons pas comprendre le prix réel que Jésus a payé pour notre péché. Et sans un vrai prix qui a été payé, il n’y a pas de vrai amour, il n’y a pas de vraie grâce, et il n’y a pas de vraie louange pour ce qu’il a fait.

Unless you believe in hell, you’ll never know how much Jesus loves you and how much he values you. Jesus experienced hell himself on the cross. Jesus was separated from his Father. On the cross Jesus cried, “My God, My God, why have you forsaken me?” (Matt. 27:46). When Jesus lost the eternal love of the Father, he experienced an agony, a disintegration, an isolation greater than anything anyone of us would have experienced in eternity in hell. He took the isolation and disintegration that we deserve upon himself. Unless you believe in hell and see what Jesus took for you, you will never know how much he loves you.

Si vous ne croyez pas à l’enfer, vous ne saurez jamais combien Jésus vous aime et combien il vous apprécie. Jésus a lui-même connu l’enfer sur la croix. Jésus a été séparé de son Père. Sur la croix, Jésus s’est écrié : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Mt 27.46). Lorsque Jésus a perdu l’amour éternel du Père, il a connu une agonie, une désintégration, un isolement plus grand que tout ce que chacun d’entre nous aurait connu dans l’éternité en enfer. Il a pris sur lui l’isolement et la désintégration que nous méritons. Si vous ne croyez pas à l’enfer et ne voyez pas ce que Jésus a pris pour vous, vous ne saurez jamais à quel point il vous aime.

The real issue is not how a loving God would allow there to be a hell. The issue is, if Jesus Christ would experience hell for me, then, truly, he must be a loving God. It’s not “Why would God allow hell?” It’s “Why would God experience hell for me?” And yet he did.

La vraie question n’est pas de savoir comment un Dieu aimant permettrait qu’il y ait un enfer. La question est que si Jésus-Christ devait connaître l’enfer pour moi, alors, en vérité, il doit être un Dieu aimant. Ce n’est pas « Pourquoi Dieu permettrait-il l’enfer ? » C’est « Pourquoi Dieu me ferait-il vivre l’enfer ? » Et pourtant, il l’a fait.


Prayer
Judge of All the Earth, we tremble to think of the judgment that awaits all outside your covenant. Before it is too late, may those we love be reconciled to you so that they do not suffer the punishment that is theirs, and would have been ours, apart from you. In Jesus’ name. Amen.

Prière
Juge de toute la terre, nous tremblons à l’idée du jugement qui attend tous ceux qui ne sont pas dans ton alliance. Avant qu’il ne soit trop tard, que tous ceux qui nous sont chers soient réconciliés avec toi afin qu’ils n’aient pas à subir le châtiment qu’ils devraient subir, et que nous aurions tous dû subir, si tu n’avais pas agi en notre faveur. Au nom de Jésus. Amen.



Cette étude est adapté des livres : Nouveau catéchisme pour la cité et The New City Catechism Curriculum
Advertisement

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s