What does God require in the sixth, seventh, and eighth commandments?

Sixth, that we do not hurt, or hate, or be hostile to our neighbor, but be patient and peaceful, pursuing even our enemies with love. Seventh, that we abstain from sexual immorality and live purely and faithfully, whether in marriage or in single life, avoiding all impure actions, looks, words, thoughts, or desires, and whatever might lead to them. Eighth, that we do not take without permission that which belongs to someone else, nor withhold any good from someone we might benefit.

Que demande Dieu dans les sixième, septième et huitième commandements ?

Dans le sixième commandement, Dieu nous demande de ne pas faire de mal à notre prochain, de ne pas le haïr ni lui être hostile mais d’être patient avec lui, de rechercher la paix, et de traiter avec amour même nos ennemis. Dans le septième commandement, il nous demande de nous abstenir de toute immoralité sexuelle et de vivre dans la pureté et la fidélité, que ce soit dans le mariage ou le célibat, en évitant tout acte, tout regard, toute parole ou tout désir impur ainsi que tout ce qui risque de nous y conduire. Dans le huitième commandement, Dieu nous demande de ne pas prendre sans permission ce qui appartient à un autre, ni de priver quelqu’un d’un bien dont il pourrait bénéficier de notre part.

The commandments, Do not commit adultery; do not murder; do not steal; do not covet; and any other commandment, are summed up by this commandment: Love your neighbor as yourself.

Romans 13:9

En effet (les commandements) : Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, [tu ne rendras pas de faux témoignage], tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Romains 13.9

Big Idea
The commandments are all about loving God and loving others.

Grande idée
Tous les commandements concernent l’amour de Dieu et l’amour des autres.

The Western world is becoming increasingly selfish and self-centered. The concept of community is being eroded, and people are living largely individualistic lives. God is a God of love who longs for his love to be imaged in his world. This study will help us consider what it is to love radically in the context of the sixth, seventh, and eighth commandments. The aim of the study is to help us understand how to love our neighbors as ourselves by obeying God’s commands. Consider your own heart as you reflect on God’s commandments and remember that the commandments can be broken internally as well as externally.

Le monde occidental devient de plus en plus égoïste et égocentrique. Le concept de communauté est en train de s’éroder et les gens mènent une vie largement individualiste. Dieu est un Dieu d’amour qui aspire à ce que son amour soit reflété dans son monde. Cette étude nous aidera à considérer ce que c’est que d’aimer radicalement dans le contexte des sixième, septième et huitième commandements. Le but de l’étude est de nous aider à comprendre comment aimer notre prochain comme nous-mêmes en obéissant aux commandements de Dieu. Considérez votre propre cœur lorsque vous réfléchissez aux commandements de Dieu et souvenez-vous que les commandements peuvent être brisés aussi bien intérieurement qu’extérieurement.

Obedience to God’s commandments is a response to his grace and a wonderful way to glorify God.

L’obéissance aux commandements de Dieu est une réponse à sa grâce et un merveilleux moyen de glorifier Dieu.


Prayer

Loving God, please help us to live in a way that is others-centered. Help us to show radical love to those in our community. Please grant us understand and challenge us to be great agents of your love in the world. In Jesus’ name. Amen.

Prière

Aimant Dieu, aidez-nous à vivre d’une manière qui soit centrée sur les autres. Aidez-nous à faire preuve d’un amour radical envers les membres de notre communauté. Aide-nous à comprendre et à nous mettre au défi d’être de grands agents de ton amour dans le monde. Au nom de Jésus. Amen.


Introduction to Question 11

Question 11: “What does God require in the sixth, seventh, and eighth commandments?” These commandments focus on how God’s people relate to other people, those whom they live with and encounter day by day. Behind each of these commandments (stealing, murder, adultery) is wanting something that isn’t yours or that God has not given you. These desires begin from an ungrateful heart. If you steal, you take something that isn’t yours. Hating or murdering a person comes from a place of deep anger, which is rooted in either jealousy of what another person has or who they are, or in the fear that what is important to me is being threatened. Adultery is desiring someone that God has not given you. It results when someone is ungrateful for the husband or wife that God has given him or her and wants a relationship with someone else.

Introduction à Question 11

Question 11 : « Que demande Dieu dans les sixième, septième et huitième commandements ? » Ces commandements se concentrent sur la façon dont le peuple de Dieu se rapporte aux autres, à ceux avec qui il vit et qu’il rencontre jour après jour. Derrière chacun de ces commandements (vol, meurtre, adultère), il y a le désir de quelque chose qui n’est pas à vous ou que Dieu ne vous a pas donné. Ces désirs partent d’un cœur ingrat. Si tu voles, tu prends quelque chose qui n’est pas à toi. La haine ou le meurtre d’une personne provient d’une colère profonde, qui prend racine soit dans la jalousie de ce qu’une autre personne a ou de ce qu’elle est, soit dans la peur que ce qui est important pour moi soit menacé. L’adultère est le fait de désirer quelqu’un que Dieu ne vous a pas donné. Il se produit lorsqu’une personne est ingrate envers le mari ou la femme que Dieu lui a donné et qu’elle veut avoir une relation avec quelqu’un d’autre.

Consider how the world might be different if, instead of wanting what is not rightfully ours, people were more concerned with loving others well.

Imaginez comment le monde pourrait être différent si, au lieu de vouloir ce qui ne nous appartient pas, les gens se souciaient davantage de bien aimer les autres.


It is easy for us to look at news articles and consider the various ways that other people have broken God’s commandments and have failed to love their neighbors as themselves. However, we need to consider our own hearts. In the Sermon on the Mount found in Matthew 5, Jesus made it clear that we can break God’s law in our hearts, even if no one else knows.

Il est facile pour nous de regarder les articles de presse et de considérer les différentes façons dont d’autres personnes ont enfreint les commandements de Dieu et n’ont pas réussi à aimer leur prochain comme eux-mêmes. Cependant, nous devons tenir compte de notre propre cœur. Dans le Sermon sur la Montagne de Matthieu 5, Jésus a clairement indiqué que nous pouvons enfreindre la loi de Dieu dans notre cœur, même si personne d’autre ne le sait.

When he saw the crowds, he went up on the mountain and after he sat down, his disciples came to him. Then he began to teach them, saying:

“Blessed are the poor in spirit,
for the kingdom of heaven is theirs.
Blessed are those who mourn,
for they will be comforted.
Blessed are the humble,
for they will inherit the earth.
Blessed are those who hunger and thirst for righteousness,
for they will be filled.
Blessed are the merciful,
for they will be shown mercy.
Blessed are the pure in heart,
for they will see God.
Blessed are the peacemakers,
for they will be called sons of God.
Blessed are those who are persecuted because of righteousness,
for the kingdom of heaven is theirs.

“You are blessed when they insult you and persecute you and falsely say every kind of evil against you because of me. Be glad and rejoice, because your reward is great in heaven. For that is how they persecuted the prophets who were before you.

“You are the salt of the earth. But if the salt should lose its taste, how can it be made salty? It’s no longer good for anything but to be thrown out and trampled under people’s feet.

“You are the light of the world. A city situated on a hill cannot be hidden. No one lights a lamp and puts it under a basket, but rather on a lampstand, and it gives light for all who are in the house. In the same way, let your light shine before others, so that they may see your good works and give glory to your Father in heaven.

“Don’t think that I came to abolish the Law or the Prophets. I did not come to abolish but to fulfill. For truly I tell you, until heaven and earth pass away, not the smallest letter or one stroke of a letter will pass away from the law until all things are accomplished. Therefore, whoever breaks one of the least of these commands and teaches others to do the same will be called least in the kingdom of heaven. But whoever does and teaches these commands will be called great in the kingdom of heaven. For I tell you, unless your righteousness surpasses that of the scribes and Pharisees, you will never get into the kingdom of heaven.

“You have heard that it was said to our ancestors, Do not murder, and whoever murders will be subject to judgment. But I tell you, everyone who is angry with his brother or sister will be subject to judgment. Whoever insults his brother or sister, will be subject to the court. Whoever says, ‘You fool!’ will be subject to hellfire. So if you are offering your gift on the altar, and there you remember that your brother or sister has something against you, leave your gift there in front of the altar. First go and be reconciled with your brother or sister, and then come and offer your gift. Reach a settlement quickly with your adversary while you’re on the way with him to the court, or your adversary will hand you over to the judge, and the judge to the officer, and you will be thrown into prison. Truly I tell you, you will never get out of there until you have paid the last penny.

“You have heard that it was said, Do not commit adultery. But I tell you, everyone who looks at a woman lustfully has already committed adultery with her in his heart. If your right eye causes you to sin, gouge it out and throw it away. For it is better that you lose one of the parts of your body than for your whole body to be thrown into hell. And if your right hand causes you to sin, cut it off and throw it away. For it is better that you lose one of the parts of your body than for your whole body to go into thell.

“It was also said, Whoever divorces his wife must give her a written notice of divorce. But I tell you, everyone who divorces his wife, except in a case of sexual immorality, causes her to commit adultery. And whoever marries a divorced woman commits adultery.

“Again you have heart that it was said to our ancestors, You must not break your oath but must keep your oaths to the Lord. But I tell you, don’t take an oath at all: either by heaven, because it is God’s throne; or by the earth, because it is his footstool; or by Jerusalem, because it is the city of the great King. Do not sear by your head, because you cannot make a single hair white or black. But let your ‘yes’ mean ‘yes,’ and your ‘no’ mean ‘no.’ Anything more than this is from the evil one.

“You have heard that it was said, An eye for an eye and a tooth for a tooth. But I tell you, don’t resist an evildoer. On the contrary, if anyone slaps you on your right cheek, turn the other to him also. As for the one who wants to sue you and take away your shirt, let him have your coat as well. And if anyone forces you to go one mile, go with him two. Give to the one who asks you, and don’t turn away from the one who wants to borrow from you.

“You have heard that it was said, Love your neighbor and hate your enemy. But I tell you, love your enemies and pray for those who persecute you, so that you may be children of your Father in heaven. For he causes his sun to rise on the evil and the good, and sends rain on the righteous and the unrighteous. For if you love those who love you, what reward will you have? Don’t even the tax collectors do the same? And if you greet only your brothers and sisters, what are you doing out of the ordinary? Don’t even the Gentiles do the same? Be perfect, therefore, as your heavenly Father is perfect.

“Be careful not to practice your righteousness in front of others to be seen by them. Otherwise, you have no reward with your Father in heaven. So whenever you give to the poor, don’t sound a trumpet before you, as the hypocrites do in the synagogues and on the streets, to be applauded by people. Truly I tell you, they have their reward. But when you give to the poor, don’t let your left hand know what your right hand is doing, so that your giving may be in secret. And your Father who sees in secret will reward you.

“Whenever you pray, you must not be like the hypocrites, because they love to pray standing in the synagogues and on the street corners to be seen by people. Truly I tell you, they have their reward. But when you pray, go into your private room, shut your door, and pray to your Father who is in secret. And your Father who sees in secret will reward you. When you pray, don’t babble like the Gentiles, since they imagine they’ll be heard for their many words. Don’t be like them, because your Father knows the things you need before you ask him.

“Therefore, you should pray like this:
Our Father in heaven,
your name be honored as holy.
Your kingdom come.
Your will be done
on earth as it is in heaven.
Give us today our daily bread.
And forgive us our debts,
as we also have forgiven our debtors.
And do not bring us into temptation,
but deliver us from the evil one.

“For if you forgive others their offenses, your heavenly Father will forgive you as well. But if you don’t forgive others, your Father will not forgive your offenses.

“Whenever you fast, don’t be gloomy like the hypocrites. For they make their faces unattractive so that their fasting is obvious to people. Truly I tell you, they have their reward. But when you fast, put oil on your head and wash your face, so that your fasting isn’t obvious to others but to your Father who is in secret. And your Father who sees in secret will reward you.

“Don’t store up for yourselves treasures on earth, where moth and rust destroy and where thieves break in and steal. But store up for yourselves treasures in heaven, where neither moth nor rust destroys, and where thieves don’t break in and steal. For where your treasure is, there your heart will be also.
“The eye is the lamp of the body. If your eye is healthy, your whole body will be full of light. But if your eye is bad, your whole body will be full of darkness. So if the light within you is darkness, how deep is that darkness!
“No one can serve two masters, since either he will hate one and love the other, or he will be devoted to one and despite the other. You cannot serve both God and money.

“Therefore I tell you: Don’t worry about your life, what you will eat or what you will drink; or about your body, what you will wear. Isn’t life more than food and the body more than clothing? Consider the birds of the sky: They don’t sow or reap or gather into barns, yet your heavenly Father feeds them. Aren’t you worth more than they? Can any of you add one moment to his life-span by worrying? And why do you worry about clothes? Observe how the wildflowers of the field grow: They don’t labor or spin thread. Yet I tell you that not even Solomon in all his splendor was adorned like one of these. If that’s how God clothes the grass of the field, which is here today and thrown into the furnace tomorrow, won’t he do much more for you — you of little faith? So don’t worry, saying, ‘What will we eat?’ or ‘What will we drink?’ or ‘What will we wear?’ For the Gentiles eagerly seek all these things, and your heavenly Father knows that you need them. But seek first the kingdom of God and his righteousness, and all these things will be provided for you. Therefore don’t worry about tomorrow, because tomorrow will worry about itself. Each day has enough trouble of its own.

“Do not judge, so that you won’t be judged. For you will be judged by the same standard with which you judge others, and you will be measured by the same measure you use. Why do you look at the splinter in your brother’s eye but don’t notice the beam of wood in your own eye? Or how can you say to your brother, ‘Let me take the splinter out of your eye,’ and look, there’s a beam of wood in your own eye? Hypocrite! First take the beam of wood out of your eye, and then you will see clearly to take the splinter out of your brother’s eye. Don’t give what is holy to dogs or toss your pearls before pigs, or they will trample them under their feet, turn, and tear you to pieces.

“Ask, and it will be given to you. Seek, and you will find. Knock, and the door will be opened to you. For everyone who asks receives, and the one who seeks finds, and to the one who knocks, the door will be opened. Who among you, if his son asks him for bread, will give him a stone? Or if he asks for a fish, will give him a snake? If you then, who are evil, know how to give good gifts to your children, how much more will your Father in heaven give good things to those who ask him. Therefore, whatever you want others to do for you, do also the same for them, for this is the Law and the Prophets.

“Enter through the narrow gate. For the gate is wide and the road broad that leads to destruction, and there are many who go through it. How narrow is the gate and difficult the road that leads to life, and few find it.
“Be on your guard against false prophets who come to you in sheep’s clothings but inwardly are ravaging wolves. You’ll recognize them by their fruit. Are grapes gathered from thornbushes or figs from thistles? In the same way, every good tree produces good fruit, but a bad tree produces bad fruit. A good tree can’t produce bad fruit; neither can a bad tree produce good fruit. Every tree that doesn’t produce good fruit is cut down and thrown into the fire. So you’ll recognize them by their fruit.
“Not everyone who says to me, ‘Lord, Lord,’ will enter the kingdom of heaven, but only the one who does the will of my Father in heaven. On that day many will say to me, ‘Lord, Lord, didn’t we prophesy in your name, drive out demons in your name, and do many miracles in your name?’ Then I will announce to them, ‘I never knew you. Depart from me, you lawbreakers!

“Therefore, everyone who hears these words of mine and acts on them will be like a wise man who built his house on the rock. The rain fell, the rivers rose, and the winds blew and pounded that house. Yet it didn’t collapse, because its foundations was on the rock. But everyone who hears these words of mine and doesn’t act on them will be like a foolish man who built his house on the sand. The rain fell, the rivers rose, the winds blew and pounded that house, and it collapsed. It collapsed with a great crash.”
When Jesus had finished saying these things, the crowds were astonished at his teaching, because he was teaching them like one who had authority, and not like their scribes.

Matthew 5-7

Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne, il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Puis il ouvrit la bouche et se mit à les enseigner :
Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !
Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés !
Heureux ceux qui sont doux, car ils hériteront la terre !
Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés !
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !
Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu !
Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu !
Heureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice, car le royaume des cieux est à eux !

Heureux serez-vous, lorsqu’on vous insultera, qu’on vous persécutera et qu’on répandra faussement sur vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux, car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

C’est vous qui êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade avec quoi le salera-t-on ? Il n’est plus bon qu’à être jeté dehors et foulé aux pieds par les hommes. C’est vous qui êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière brille ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos œuvres bonnes, et glorifient votre Père qui est dans les cieux.

Ne pensez pas que je soi venu abolir la loi ou les prophètes. Je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. En vérité je vous le dis, jusqu’à ce que le ciel et la terre passent, pas un seul iota, pas us seul trait de lettre de la loi ne passera, jusqu’à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui violera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux, mais celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. Car je vous le dis, si votre justice n’est pas supérieure à celle des scribes et des Pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux.

Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, celui qui commet un meurtre sera passible du jugement. Mais moi, je vous dis : Quiconque se met en colère contre son frère sera passible du jugement. Celui qui dira à son frère : Raca ! sera justiciable du sanhérdrin. Celui qui lui dira : Insensé ! sera passible de la géhenne du feu. Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande. Arrange-toi promptement avec ton adversaire, pendant que tu es encore en chemin avec lui, de peur que l’adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et que tu ne sois mis en prison. En vérité je te le dis, tu ne sortiras point de là que tu n’aies payé jusqu’au dernier centime.

Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Mais moi, je vous dis : Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi. Car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne.
Il a été dit : Que celui qui répudie sa femme lui donne une lettre de divorce. Mis moi, je vous dis : Quiconque répudie sa femme, sauf pour cause d’infidélité, l’expose à devenir adultère, et celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère.

Vous avez encore entendu qu’il a été dit aux anciens : Tu ne te parjureras pas mais tu t’acquitteras envers le Seigneur de tes serments. Mais moi, je vous dis de ne pas jurer : ni par le ciel, parce que c’est le trône de Dieu, ni par la terre, parce que c’est son marchepied, ni par Jérusalem, parce que c’est la ville du grand roi. Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un seul cheveu. Que votre parole soit oui, oui, non, non ce qu’on y ajoute vient du malin.

Vous avez entendu qu’il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre. Si quelqu’un veut te traîner en justice, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui. Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi.
Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, [bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent], et priez pour ceux [qui vous maltraitent et] qui vous persécutent. Alors vous serez vils de votre Père qui est dans les cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les péagers aussi n’en font-ils pas autant ? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens aussi, eux-mêmes, n’en font-ils pas autant ? Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les hommes, pour en être vus, autrement vous n’aurez pas de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux.
Quand donc tu fais l’aumône, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorifiés par les hommes. En vérité je vous le dis, ils ont reçu leur récompense. Mais quand tu fais l’aumône, que ta (main) gauche ne sache pas ce que fait ta (main) droite, afin que ton aumône se fasse en secret, et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour se montrer aux hommes. En vérité je vous le dis, ils ont reçu leur récompense. Mais toi quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est dans le (lieu) secret et ton Père qui voit dans le secret te le rendra.
En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez. Voici donc comment vous devez prier :

Notre Père qui es aux cieux !
Que ton nom soit sanctifié.
Que ton règne vienne ;
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien,
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Ne nous laisse pas entrer dans la tentation, mais délivre-nous du Malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles,
Le règne, la puissance et la gloire.
Amen !
Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi, mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.

Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites ; ils se rendent le visage tout défait pour montrer aux hommes qu’ils jeûnent. En vérité je vous le dis, ils ont reçu leur récompense. Mais toi quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, afin de ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est là dans le (lieu) secret, et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

Ne vous amassez pas de trésors sur la terre, où les vers et la rouille détruisent et où les voleurs percent et dérobent, mais amassez des trésors dans le ciel, où ni les vers ni la rouille ne détruisent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.
L’œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera illuminé, mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres !

Nul ne peut servir deux maîtres ; car ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.
C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-celle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Regardez les oiseaux du ciel : Ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent rien dans des grenier, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une seule coudée à la durée de sa vie ? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Observez comment croissent les lis des champs : Ils ne travaillent, ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs qui existe aujourd’hui et demain sera jetée au four, ne vous (vêtira-t-il) pas à plus forte raison, gens de peu de foi ? Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Que mangerons-nous ? Ou : Que boirons-nous ? Ou : De quoi serons-nous vêtus ? Car cela, ce sont les païens qui le recherchent. Or votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain s’inquiétera de lui-même. À chaque jour suffit sa peine.

Ne jugez pas, afin de ne pas être jugés. C’est du jugement dont vous jugez qu’on vous jugera, de la mesure dont vous mesurez qu’on vous mesurera. Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment dis-tu à ton frère : Laisse-moi ôter la paille de ton œil, alors que dans ton œil il y a une poutre ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors, tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère.
Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds et ne se retournent pour vous déchirer.

Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvrira à celui qui frappe. Quel homme parmi vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les ceiux en donnera–til de bonnes à ceux qui les lui demandemnt.

Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes.
Entrez par la porte étroite car large [est la porte] est spacieux le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui le trouvent.
Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous comme des brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre produit de mauvais fruits, Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits est coupé et jeté au fe. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
Quiconque me dit : Seigneur, Seigneur ! n’entrera pas forément dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour-à : Seigneur, Seigneur ! N’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton hom que nous avons chassé des démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ? Alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.
Ainsi, quiconque entend de moi ces paroles et les met en pratique sera semblble à un homme produent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée les torrents sont venus, les vents on soufflé et se sont prtés sur cete maison : elle n’est pas tombée, car elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend de moi ces paroles, et ne les met pas en pratique sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluis est tombée, les torrents sont venus, les vents on soufflé et se sont abattus sur cette maison : elle est tombée et sa ruine a été grande.

Quand Jésus eut achevé ces discours, les foules restèrent frappées de son enseignement, car il les enseignait comme quelqu’un qui a de l’autorité et non pas comme leurs scribes.

Matthieu 5-7

Have you ever said that you hate someone or even thought mean thoughts about someone else. Jesus taught that hating others is like killing them in our hearts. If we imagine doing things to hurt them, we are sinning, even if we never act on our thoughts. We may not have committed the crimes done by people in the newspaper, but we have all sinned in our hearts.

Avez-vous déjà dit que vous détestez quelqu’un ou même que vous avez des pensées méchantes à l’égard de quelqu’un d’autre. Jésus a enseigné que haïr les autres, c’est comme les tuer dans notre cœur. Si nous nous imaginons faire des choses pour les blesser, nous péchons, même si nous n’agissons jamais en fonction de nos pensées. Nous n’avons peut-être pas commis les crimes commis par les gens dans les journaux, mais nous avons tous péché dans notre cœur.

If we confess our sins, God is faithful to forgive us. We can thank God that he forgives us even for the sins that only he knows about.

Si nous confessons nos péchés, Dieu est fidèle pour nous pardonner. Nous pouvons remercier Dieu qu’il nous pardonne même pour les péchés qu’il est le seul à connaître.

Think about how the world defines love. Often the world thinks of love in purely romantic ways. God really wants his people to live in a way that shows radical love to other people.

Réfléchissez à la façon dont le monde définit l’amour. Souvent, le monde pense à l’amour de manière purement romantique. Dieu veut vraiment que son peuple vive d’une manière qui montre un amour radical aux autres.

The romantic idea of love emphasizes the idea that people fall in love—it’s just something that happens. In contrast, the love that God wants his people to show to one another is something that people must decide to do.

L’idée romantique de l’amour met l’accent sur l’idée que les gens tombent amoureux — c’est juste quelque chose qui arrive. En revanche, l’amour que Dieu veut que son peuple se montre les uns aux autres est quelque chose que les gens doivent décider de faire.

Do not owe anyone anything, except to love one another, for the one who loves another has fulfilled the law. The commandments, Do not commit adultery; do not murder; do not steal; do not covet; and any other commandment, are summed up by this commandment: Love your neighbor as yourself. Love does no wrong to a neighbor. Love, therefore, is the fulfillment of the law.

Romans 13:8-10

Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi. En effet (les commandements) : Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, [tu ne rendras pas de faux témoignage], tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L’amour ne fait pas de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi.

Romains 13.8-10

The book of Romans is a letter that Paul wrote to Christians in a place called Rome. Paul’s words are as applicable to us as they were to the Christians in Rome in the first century. At this point in his letter Paul is explaining to the Christians how they must live. He references the sixth, seventh, and eighth commandments and highlights for the Christians that to live in a way that glorifies God means keeping these commandments. They must not hate or harm other people; they must love the family God has given them; they must not steal; and they must not covet.

Le livre des Romains est une lettre que Paul a écrite aux chrétiens dans un lieu appelé Rome. Les paroles de Paul sont aussi applicables pour nous qu’elles l’étaient pour les chrétiens de Rome au premier siècle. À ce stade de sa lettre, Paul explique aux chrétiens comment ils doivent vivre. Il fait référence aux sixième, septième et huitième commandements et souligne pour les chrétiens que vivre d’une manière qui glorifie Dieu signifie garder ces commandements. Ils ne doivent pas haïr ou faire du mal aux autres ; ils doivent aimer la famille que Dieu leur a donnée ; ils ne doivent pas voler ; et ils ne doivent pas convoiter.

Paul wants to show how Christians should live among their fellow believers and among those who do not follow Christ.

Paul veut montrer comment les chrétiens doivent vivre parmi leurs frères et sœurs en Christ et parmi ceux qui ne suivent pas Christ.

The commandments, Do not commit adultery; do not murder; do not steal; do not covet; and any other commandment, are summed up by this commandment: Love your neighbor as yourself.

Romans 13:9

En effet (les commandements) : Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, [tu ne rendras pas de faux témoignage], tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Romains 13.9

How should this love be shown? Is it a reserved love or a half-hearted love? No! They are commanded to love others in the same way that they love themselves.

Comment cet amour doit-il être montré ? S’agit-il d’un amour réservé ou d’un amour à moitié sincère ? Non ! Il leur est commandé d’aimer les autres de la même façon qu’ils s’aiment eux-mêmes.

God’s people should always be concerned for the safety, health, security, and respect of each and every person. Consider what that might look like in everyday life. God clearly commands that people should not harm others, desire what is not theirs, or steal from others. To avoid these sins is another way to love people well.

Le peuple de Dieu devrait toujours se préoccuper de la sécurité, de la santé et du respect de chaque personne. Pensez à ce que cela pourrait être dans la vie de tous les jours. Dieu ordonne clairement que les gens ne doivent pas faire de mal aux autres, désirer ce qui ne leur appartient pas ou voler les autres. Éviter ces péchés est une autre façon de bien aimer les gens.

We need to continuously consider our own hearts. Consider how to be honest about the temptations we may face, whether it is to harbor in our hearts hatred, jealousy, or desires for what is not ours. Jesus has taken the punishment for our law-breaking. We should be concerned to keep God’s commands so that we might glorify God in response to his grace.

Nous devons continuellement tenir compte de notre propre cœur. Réfléchissez à la manière d’être honnête sur les tentations auxquelles nous pouvons être confrontés, qu’il s’agisse d’héberger dans notre cœur de la haine, de la jalousie ou des désirs pour ce qui n’est pas à nous. Jésus a pris la punition pour nos infractions à la loi. Nous devrions nous préoccuper de respecter les commandements de Dieu afin de pouvoir glorifier Dieu en réponse à sa grâce.


How do we know if we’ve broken these commandments in our heart? The Holy Spirit will help us see our personal law-breaking. We can pray to God to show us our heart sins. When we see them, we don’t have to be discouraged. We can take them to the cross.

Comment savoir si nous avons enfreint ces commandements dans notre cœur ? Le Saint-Esprit nous aidera à voir si nous avons enfreint la loi personnellement. Nous pouvons prier Dieu de nous montrer les péchés de notre cœur. Lorsque nous les voyons, nous n’avons pas à nous décourager. Nous pouvons les amener à la croix.

Surely God can’t expect us to love everyone, can he? Yes! God expects us to love and care for everyone we have contact with.

Dieu ne peut certainement pas s’attendre à ce que nous aimions tout le monde, n’est-ce pas ? Oui ! Dieu s’attend à ce que nous aimions et prenions soin de tous ceux avec qui nous sommes en contact.

What should one do if they have stolen something? The first thing is to tell God they are sorry, and then they should seek to make the situation right, either by returning what they stole or paying for the item. It’s hard to tell the truth about stealing, but God’s commands are always for our good.

Que faire si l’on a volé quelque chose ? La première chose à faire est de dire à Dieu qu’ils sont désolés, et ensuite ils doivent chercher à redresser la situation, soit en retournant ce qu’ils ont volé, soit en payant pour l’objet. Il est difficile de dire la vérité sur un vol, mais les commandements de Dieu sont toujours pour notre bien.


Lies can be told by making up false information or failing to share relevant information that a situation calls for. Being honest doesn’t just mean telling the truth. It means living in an honest way and keeping the law. After all, if one broke the law, they might be tempted to be dishonest to cover up their transgressions. Honesty is about speaking and acting truthfully.

On peut mentir en inventant de fausses informations ou en ne partageant pas les informations pertinentes qu’une situation exige. Être honnête ne signifie pas seulement dire la vérité. Cela signifie vivre de manière honnête et respecter la loi. Après tout, si une personne enfreint la loi, elle peut être tentée d’être malhonnête pour dissimuler ses transgressions. L’honnêteté, c’est parler et agir honnêtement.


Commentary: Martyn Lloyd-Jones (1899 – 1981)

Commentaire : Martyn Lloyd-Jones (1899 – 1981)

Man cannot even keep the Ten Commandments. And yet he talks glibly about keeping the Sermon on the Mount, and of imitating Christ. . . . And if a man cannot keep the Ten Commandments, as they understand them, what hope have they of keeping the Ten Commandments as they have been interpreted by the Lord Jesus Christ? That was the whole trouble with the Pharisees, who so hated him and who finally crucified him. They thought they were keeping the Ten Commandments and the moral law. Our Lord convinced them and convicted them of the fact that they were not doing so. They claimed that they had never committed murder. Wait a minute, said our Lord. Have you ever said to your brother, “Thou fool”? If you have, you are guilty of murder. Murder does not only mean actually, physically, killing a man, it means that bitterness and hatred in your heart. . . . And he taught the same, you remember, with regard to adultery. They claimed that they were guiltless. But wait a minute, says our Lord, you say you have never committed adultery? “But I say unto you, that whosoever looketh on a woman to lust after her, hath committed adultery with her already in his heart” (Matt. 5:28). He is guilty; he has coveted, he has desired. You see, as our Lord comes to interpret the law, he shows that an evil desire is as damnable as a deed. A thought and an imagination are as reprehensible in the sight of God as the act committed.

L’homme est incapable d’obéir aux dix commandements. Et pourtant, il parle avec légèreté d’obéir au Sermon sur la Montagne, et d’imiter le Christ […] Les Juifs formaient un peuple à qui Dieu avait donné sa loi par son serviteur Moïse, mais ils ne pouvaient pas obéir à cette loi. Ils ne pouvaient pas garder les dix commandements. Personne n’a jamais parfaitement obéi aux dix commandements […] Et si un homme ne peut garder les dix commandements tels qu’il les comprend, comment pourrait-il leur obéir à la lumière de l’interprétation du Seigneur Jésus-Christ ? C’était tout le problème des pharisiens qui haïssaient tellement Jésus qu’ils finirent par le crucifier. Ils pensaient obéir aux dix commandements et à la loi morale. Mais notre Seigneur va les convaincre du contraire et il les déclarera coupables. Ils affirmaient n’avoir jamais commis de meurtre. N’allez pas si vite, leur dit notre Seigneur. Avez-vous déjà traité votre frère d’imbécile ? Si oui, vous êtes coupables de meurtre. Le meurtre, ce n’est pas seulement l’acte de tuer physiquement un homme ; c’est l’amertume et la haine dans votre cœur […] Et vous vous souvenez que Jésus a enseigné la même chose à propos de l’adultère. Ils affirmaient être innocents. N’allez pas si vite, leur dit notre Seigneur. Vous dites ne jamais avoir commis l’adultère ? « Mais moi, je vous dis : Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle dans son cœur. » (Matthieu 5.28). Il est coupable : il a convoité, il a désiré. Vous voyez, lorsque notre Seigneur vient interpréter la loi, il explique qu’un mauvais désir est aussi condamnable qu’un acte. Aux yeux de Dieu, idées et pensées sont aussi condamnables qu’un acte commis.


Commentary: Stephen Um

Christians are obligated to obey the Ten Commandments, because what we find in the Ten Commandments are the laws of God. What we find in Jesus’s interpretation in the Sermon on the Mount is that the standards of the law are much higher than we had assumed. It’s not just not committing adultery and not murdering and not stealing. Jesus says, in interpreting the sixth commandment, that if you harbor bitterness, if you’re unable to forgive someone, if you call a person raca (that is, to consider him a nonperson), then you’ve murdered that person in your heart. He also says that if you lust in your heart, you’re breaking the seventh commandment and committing adultery. And you are being greedy if you’re materialistic and you’re not radically generous. So Jesus raises the bar of the commandments to the highest level.

Martin Luther wrote that you cannot break the rest of the commandments without first breaking the first one. That is, if you break the commandments, you are looking at other things as your ultimate value and your god rather than God himself.

Luther also said that when there is a negative prohibition in the Ten Commandments, a positive implication is assumed. Therefore, when it says that you ought not to murder, it also means that you ought to radically love others, even neighbors and enemies. And when it says you ought not to commit adultery, the assumption is that you’re supposed to be faithful to your wife or to your husband and to recognize sexuality as a beautiful gift from God. And therefore if you’re in a marriage relationship, you ought to recognize that it is a covenantal commitment between a man and a woman. When it says that you ought not to steal, the understanding is that you ought to be radically generous.

These are the responsibilities that Christians have in responding to the Ten Commandments. But the problem is that we’re unable to obey them perfectly. So how are we going to resolve that tension?

Jesus Christ is the second Adam, the true Israel, the individual divine corporate head and representative who has come to fulfill the obligations of the law perfectly in himself. His obedience and righteousness now gets imputed into our lives, thereby giving us the ability to obey the obligations and the demands of the law. Even when we don’t obey them perfectly, we know that we are not going to be crushed by the law, and we will have confidence as we seek to obey the law of God because we know that Jesus Christ has fulfilled those requirements perfectly for us. Therefore, we can live without fear of rejection from God for our disobedience or lack of perfect obedience. But we know that Jesus Christ has accomplished all these things, fulfilling the requirements of the law perfectly for us.

Commentaire : STEPHEN UM

Les chrétiens ont pour obligation d’obéir aux dix commandements car les dix commandements sont les lois de Dieu. Par l’interprétation que Jésus en fait lors du Sermon sur la Montagne, nous comprenons que les critères de la loi sont bien plus élevés que nous pourrions le supposer. Celle-ci n’ordonne pas seulement de ne pas commettre d’adultère, de ne pas commettre de meurtre et de ne pas voler. Lorsqu’il interprète le sixième commandement, Jésus dit que si j’entretiens de l’amertume en mon cœur, si je suis incapable de pardonner à quelqu’un, si je traite quelqu’un de raca (c’est-à-dire que je le considère comme insignifiant), alors j’ai assassiné cette personne dans mon cœur. Il dit aussi que si je convoite une femme en mon cœur, j’enfreins le septième commandement en commettant l’adultère. Et, de même, je suis coupable de cupidité si je suis matérialiste et non pas radicalement généreux. Jésus fixe donc la barre des commandements très haut !

Martin Luther écrit qu’il est impossible de transgresser n’importe lequel des commandements sans transgresser d’abord le premier. En effet, si j’enfreins un des commandements, c’est que je considère d’autres choses comme primordiales. Dieu n’est plus mon bien suprême et ces choses prennent sa place dans ma vie.
Luther dit également que, dans les dix commandements, chaque interdiction ou restriction a son pendant positif. Ainsi, lorsqu’il est dit « Tu ne commettras pas de meurtre » (Exode 20.13), cela signifie que je dois aimer les autres d’un amour radical, mes voisins et mes ennemis. Et de l’ordre « Tu ne commettras pas d’adultère » (Exode 20.14) découle que je dois être fidèle à ma femme ou à mon mari, et reconnaître la sexualité comme étant un merveilleux cadeau de Dieu. Si je suis marié, je dois donc comprendre que le mariage est une alliance, un engagement entre un homme et une femme. Quand il est dit « Tu ne commettras pas de vol » (Exode 20.15), cela doit être compris comme « Tu seras radicalement généreux ».

Voici les responsabilités qui incombent aux chrétiens lorsqu’ils veulent donner suite aux dix commandements. Mais le problème, c’est que nous sommes incapables d’y obéir parfaitement. Comment donc pouvons-nous résoudre ce dilemme ?

Jésus-Christ est le second Adam, le véritable Israël, le représentant et chef divin, venu pour satisfaire lui-même parfaitement aux exigences de la loi. Son obéissance et sa justice nous sont désormais imputées, nous rendant ainsi capables d’obéir aux impératifs de la loi, et de satisfaire à ses exigences. Même lorsque nous ne parvenons pas à y obéir parfaitement, nous savons que nous ne serons pas condamnés par la loi. Nous restons confiants alors que nous nous efforçons d’obéir à la loi de Dieu, sachant que Jésus-Christ a satisfait à ses exigences à notre place et de manière parfaite. Nous pouvons donc vivre sans craindre d’être rejetés par Dieu à cause de notre désobéissance ou à cause de notre obéissance imparfaite. Nous savons, en effet, que Jésus-Christ a accompli toutes ces choses en satisfaisant parfaitement aux exigences de la loi à notre place.


Prayer

Prière

Faithful Shepherd of Our Souls, you created us to live in love and fellowship on the earth, but we fail in that again and again. May your love rule every relationship so that we walk in purity, putting away lust, covetousness, and greed, for your name’s sake. Amen.

Fidèle Berger de nos âmes, tu nous as créés pour vivre sur la terre dans l’amour et la communion, mais nous échouons constamment. Que ton amour oriente toutes nos relations afin que nous marchions dans la pureté, en abandonnant l’immoralité sexuelle, la convoitise, et l’avarice pour la gloire de ton nom. Amen.


Cette étude est adapté des livres : Nouveau catéchisme pour la cité et The New City Catechism Curriculum.

Advertisement

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s