Lord, do not rebuke me in your anger;
do not discipline me in your wrath.
Be gracious to me, Lord, for I am weak;
heal me, Lord, for my bones are shaking;
my whole being is shaken with terror.
And you, Lord—how long?

Turn, Lord! Rescue me;
save me because of your faithful love.
For there is no remembrance of you in death;
who can thank you in Sheol?
I am weary from my groaning;
with my tears I dampen my bed
and drench my couch every night.
My eyes are swollen from grief;
they grow old because of all my enemies.

Depart from me, all evildoers,
for the Lord has heard the sound of my weeping.
The Lord has heard my plea for help;
The Lord accepts my prayer.
All my enemies will be ashamed and shake with terror;
they will turn back and suddenly be disgraced.

Psalm 6

Éternel ! ne me punis pas dans ta colère,
Et ne me châtie pas dans ta fureur.
Fais-moi grâce, Éternel, car je dépéris ;
Guéris-moi, Éternel ! car mes os sont tremblants.
Mon âme est toute tremblante ;
Et toi, Éternel ! jusques à quand ? …

Reviens, Éternel ! délivre mon âme ;
Sauve-moi, à cause de ta bienveillance.
Car dans la mort, on n’évoque point ton souvenir ;
Qui te célèbrera dans le séjour des morts ?
Je m’épuise à force de gémir ;
Chaque nuit je baigne ma couche (de mes pleurs),
J’arrose mon lit de mes larmes.
Mes yeux sont usés par le chagrin ;
Ils vieillissent à cause de tous mes adversaires.

Écartez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice !
Car l’Éternel a entendu la voix de mes pleurs ;
L’Éternel a entendu mes supplications,
L’Éternel accueille ma prière.
Tous mes ennemis seront saisis de honte et de tremblement ;
Ils reculeront, soudains couverts de honte.

Psaume 6

Lord, do not rebuke me in your anger;
do not discipline me in your wrath.

Psalm 6:1

Éternel ! ne me punis pas dans ta colère,
Et ne me châtie pas dans ta fureur.

Psaume 6.2

David did not ask that judgment be spared, but that God soften the correction with his mercy. Though God disciplines His people, it is for correction and not destruction.

David ne demandait pas que le jugement soit épargné, mais que Dieu adoucisse la correction par sa miséricorde. Si Dieu discipline son peuple, c’est pour le corriger et non pour le détruire.

Therefore, since we also have such a large cloud of witnesses surrounding us, let us lay aside every hindrance and the sin that so easily ensnares us. Let us run with endurance the race that lies before us, keeping our eyes on Jesus, the source and perfecter of our faith. For the joy that lay before him, he endured the cross, despising the shame, and sat down at the right hand of the throne of God.

For consider him who endured such hostility from sinners against himself, so that you won’t grow weary and give up. In struggling against sin, you have not yet resisted to the point of shedding your blood. And you have forgotten the exhortation that addresses you as sons:
My son, do not take the Lord’s discipline lightly
or lose heart when you are reproved by him,
for the Lord disciplines the one he loves
and punishes every son he receives.
Endure suffering as discipline: God is dealing with you as sons. For what son is there that a father does not discipline? But if you are without discipline—which all receive—then you are illegitimate children and not sons. Furthermore, we had human fathers discipline us, and we respected them. Shouldn’t we submit even more to the Father of spirits and live? For they disciplined us for a short time based on what seemed good to them, but he does it for our benefit, so that we can share his holiness. No discipline seems enjoyable at the time, but painful. Later on, however, it yields the peaceful fruit of righteousness to those who have been trained by it.
Therefore, strengthen your tired hands and weakened knees, and make straight paths for your feet, so that what is lame may not be dislocated but healed instead.

Hebrews 12:1–13

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus, qui est l’auteur de la foi et qui la mène à la perfection. Au lieu de la joie qui lui était proposée, il a supporté la croix, méprisé la honte, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.

Considérez en effet celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle opposition contre sa personne, afin que vous ne vous fatiguiez pas, l’âme découragée.
Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang en combattant contre le péché. Et vous avez oublié l’exhortation qui vous est adressée comme à des fils :
Mon fils, ne prends pas à la légère la correction du Seigneur,
Et ne te décourage pas lorsqu’il te reprend.
Car le Seigneur corrige celui qu’il aime,
Et frappe de verges tout fils qu’il agrée.
Supportez la correction : c’est comme des fils que Dieu vous traite. Car quel est le fils que le père ne corrige pas ? Mais si vous êtes exempts de la correction à laquelle tous ont part, alors vous êtes des bâtards et non des fils. Puisque nous avons eu des pères selon la chair, qui nous corrigeaient et que nous avons respectés, ne devons-nous pas, à plus forte raison, nous soumettre au Père des esprits pour avoir la vie ? Nos pères, en effet, nous corrigeaient pour peu de temps, comme ils le jugeaient bon ; mais Dieu nous corrige pour notre véritable intérêt, afin de nous faire participer à sa sainteté. Toute correction, il est vrai, paraît être au premier abord un sujet de tristesse et non de joie ; mais plus tard elle procure un paisible fruit de justice à ceux qu’elle a formés.
C’est pourquoi redressez les mains abattues et les genoux paralysés. Que vos pieds suivent des pistes droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt soit guéri.

Hébreux 12.1–13

Verses 1 to 5 arise from some life-threatening situation; a sickness would fit the description, as would a number of other desperate crises. The song interprets the situation as coming from God’s displeasure at some particular sins. This does not mean that all desperate situations are evidence of God’s displeasure, only that some may be; the psalm provides a vehicle for singing to God properly in such cases.

Les versets 2 à 6 découlent d’une situation qui met la vie en danger ; une maladie correspondrait à cette description, tout comme un certain nombre d’autres crises désespérées. Le chant interprète la situation comme provenant du mécontentement de Dieu face à certains péchés particuliers. Cela ne signifie pas que toutes les situations désespérées sont la preuve du déplaisir de Dieu, mais seulement que certaines peuvent l’être ; le psaume fournit un véhicule pour chanter à Dieu de manière appropriée dans de tels cas.

Be gracious to me, Lord, for I am weak;
heal me, Lord, for my bones are shaking;
my whole being is shaken with terror.
And you, Lord—how long?

Psalm 6:2,3

Fais-moi grace, Éternel, car je dépéris ;
Guéris-moi, Éternel ! car mes os sont tremblants.
Mon âme est toute tremblante ;
Et toi, Éternel ! jusques à quand ? …

Psaume 6.3,4

How long? is a customary exclamation of intense lament. The psalmist boldly asks how long God will permit his suffering to continue. He desperately seeks relief from the one who is able to give it.

Jusques à quand ? c’est une exclamation courante d’intense lamentation. Le psalmiste demande hardiment combien de temps Dieu permettra que sa souffrance se poursuive. Il cherche désespérément à être soulagé par celui qui est capable de le faire.

Lord—how long?
Turn and have compassion on your servants.

Psalm 90:13

Reviens, Éternel ! Jusques à quand… ?
Aie pitié de tes serviteurs !

Psaume 90.13

They cried out with a loud voice: “Lord, the one who is holy and true, how long until you judge those who live on the earth and avenge our blood?”

Revelation 6:10

Ils crièrent d’une voix forte : Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à faire justice et à venger notre sang sur les habitants de la terre ?

Apocalypse 6.10

Turn, Lord! Rescue me;
save me because of your faithful love.

Psalm 6:4

Reviens, Éternel ! délivre mon âme ;
Sauve-moi, à cause de ta bienveillance.

Psaume 6.5

The psalmist feels as if God has turned away from him. Sometimes circumstances in life make us feel this way, but this doesn’t mean that God has turned away from us. In fact, the word translated “faithful love” or “steadfast love” indicates God’s devotion in binding Himself to His people by His covenant. Those who are penitent appeal to God’s love and mercy, and not to their own well-doing.

Le psalmiste a l’impression que Dieu s’est détourné de lui. Parfois, les circonstances de la vie nous font ressentir cela, mais cela ne signifie pas que Dieu s’est détourné de nous. En fait, le mot traduit par « bienveillance » indique la dévotion de Dieu qui se lie à son peuple par son alliance. Les pénitents font appel à l’amour et à la miséricorde de Dieu, et non à leurs propres mérites.

For you, Lord, rescued me from death,
my eyes from tears,
my feet from stumbling.

Psalm 116:8

Oui, tu as délivré mon âme de la mort,
Mes yeux des larmes,
Mes pieds de la chute.

Psaume 116.8

For there is no remembrance of you in death;
who can thank you in Sheol?

Psalm 6:5

Car dans la mort, on n’évoque pas ton souvenir ;
Qui te célèbrera dans le séjour des morts ?

Psaume 6.6

Sheol is a proper name in Hebrew; sometimes it serves as a poetic name for the grave, to which all go, and other times it names the dim destination to which the wicked go but not the faithful. If it refers to the grave here, the idea is that the dead do not have the privilege of recounting God’s praise in public worship. The verse expresses the fear that the psalmist’s sins, if not forgiven, would separate him from God’s presence.

Sheol (le séjour des morts) est un nom propre en hébreu ; parfois il sert de nom poétique pour la tombe, où tous vont, et d’autres fois il nomme la destination obscure où vont les méchants mais pas les fidèles. S’il s’agit ici de la tombe, l’idée est que les morts n’ont pas le privilège de raconter les louanges de Dieu dans le culte public. Le verset exprime la crainte que les péchés du psalmiste, s’ils ne sont pas pardonnés, ne le séparent de la présence de Dieu.

For Sheol cannot thank you;
Death cannot praise you.
Those who go down to the Pit
cannot hope for your faithfulness.

Isaiah 38:18

Car ce n’est pas le séjour des morts qui te célébrera,
(Ce n’est pas) la mort qui te louera ;
Ceux qui sont descendus dans la fosse ne s’attendent plus
À ta fidélité.

Ésaïe 38.18

I am weary from my groaning;
with my tears I dampen my bed
and drench my couch every night.
My eyes are swollen from grief;
they grow old because of all my enemies.

Psalm 6:6, 7

Je m’épuise à force de gémir ;
Chaque nuit je baigne ma couche (de mes pleurs),
J’arrose mon lit de mes larmes.
Mes yeux sont usés par le chagrin ;
Ils vieillissent à cause de tous mes adversaires.

Psaume 6.7,8

Now the psalmist describes the effects of realizing that his circumstances stem from his sins; he moans and cries and loses sleep from sorrow over his sins.

Le psalmiste décrit maintenant les effets de la prise de conscience que ses circonstances proviennent de ses péchés ; il gémit et pleure et perd le sommeil à cause de la tristesse de ses péchés.

Depart from me, all evildoers,
for the Lord has heard the sound of my weeping.

Psalm 6:8

Écartez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice !
Car l’Éternel a entendu la voix de mes pleurs.

Psaume 6.9

Depart from me, all evildoers. This seems to be spoken to those who would take advantage of the singer’s distress, slandering him and perhaps even trying to hasten his death. But if the Lord has heard, then these enemies are “all bark and no bite.” Jesus uses these words in Luke 13:27, likening any Jews of his day who resist his message to the enemies in this psalm; they will discover in the end that Jesus really does have God’s favour.

Écartez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice. Cette phrase semble s’adresser à ceux qui voudraient profiter de la détresse du chanteur, le calomnier et peut-être même tenter de précipiter sa mort. Mais si le Seigneur a entendu, alors ces ennemis sont « tout aboiement sans morsure». Jésus reprend ces mots dans Luc 13:27, comparant les Juifs de son époque qui résistent à son message aux ennemis de ce psaume ; ils découvriront à la fin que Jésus a vraiment la faveur de Dieu.

The Lord has heard my plea for help;
the Lord accepts my prayer.

Psalm 6:9

L’Éternel a entendu mes supplications,
L’Éternel accueille ma prière.

Psaume 6.10

The particular plea and prayer is that of verses 1 to 5; the Lord, in hearing it, forgives.

La demande et la prière particulières sont celles des versets 2 à 6 ; le Seigneur, en les entendant, pardonne.

All my enemies will be ashamed and shake with terror;
they will turn back and suddenly be disgraced.

Psalm 6:10

Tous mes ennemis seront saisis de honte et de tremblement ;
Ils reculeront, soudain couverts de honte.

Psaume 6.11

After such distress, one is surprised to see the psalmist suddenly display great boldness when addressing his enemies. This boldness has only one basis: the confidence that the psalmist placed in the Lord’s care and ultimate intervention.

Après une telle détresse, on est surprise de voir tout d’un coup le psalmiste faire preuve d’une grande hardiesse lorsqu’il s’adresse à ses ennemis. Cet hardiesse a un seul fondement : la confiance que le psalmiste plaçait dans l’attention et l’ultime intervention du Seigneur.

There is a reversal here in verse 10: the singer’s bones and soul were troubled, but now the enemies will be greatly troubled.

Il y a ici un renversement dans le verset 11 : les os et l’âme du chanteur étaient troublés, mais maintenant les ennemis seront grandement troublés.

Those who are truly sorry for their sins can be assured that God hears their cries for mercy and will not give them over to the schemes of their enemies.

Ceux qui sont vraiment désolés de leurs péchés peuvent être assurés que Dieu entend leurs appels à la miséricorde et ne les livrera pas aux plans de leurs ennemis.


Lord, do not rebuke me in your anger;
do not discipline me in your wrath.
Be gracious to me, Lord, for I am weak;
heal me, Lord, for my bones are shaking;
my whole being is shaken with terror.
And you, Lord—how long?

Turn, Lord! Rescue me;
save me because of your faithful love.
For there is no remembrance of you in death;
who can thank you in Sheol?
I am weary from my groaning;
with my tears I dampen my bed
and drench my couch every night.
My eyes are swollen from grief;
they grow old because of all my enemies.

Depart from me, all evildoers,
for the Lord has heard the sound of my weeping.
The Lord has heard my plea for help;
The Lord accepts my prayer.
All my enemies will be ashamed and shake with terror;
they will turn back and suddenly be disgraced.

Psalm 6

Éternel ! ne me punis pas dans ta colère,
Et ne me châtie pas dans ta fureur.
Fais-moi grâce, Éternel, car je dépéris ;
Guéris-moi, Éternel ! car mes os sont tremblants.
Mon âme est toute tremblante ;
Et toi, Éternel ! jusques à quand ? …

Reviens, Éternel ! délivre mon âme ;
Sauve-moi, à cause de ta bienveillance.
Car dans la mort, on n’évoque point ton souvenir ;
Qui te célèbrera dans le séjour des morts ?
Je m’épuise à force de gémir ;
Chaque nuit je baigne ma couche (de mes pleurs),
J’arrose mon lit de mes larmes.
Mes yeux sont usés par le chagrin ;
Ils vieillissent à cause de tous mes adversaires.

Écartez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice !
Car l’Éternel a entendu la voix de mes pleurs ;
L’Éternel a entendu mes supplications,
L’Éternel accueille ma prière.
Tous mes ennemis seront saisis de honte et de tremblement ;
Ils reculeront, soudains couverts de honte.

Psaume 6

Devotional

Méditation

David is in anguish. He is in the valley. Life is suffocating him. His very soul is in agony.

Through it all he is keenly aware of his own sin and guilt.

Amid the storm of his life, David looks not out, at his circumstances, nor in, at his own internal resources, but up, to the Lord of mercy. When we brought into the dark valleys of life as we journey through this fallen world, we have, and we need, one thing: God. And we can know that we have the Lord with us, moment by moment, because he sent his own Son to walk through this world’s sorrows. So that God could withhold his “anger” and “wrath” from us despite our deserving it. Bringing our complaints and afflictions to God in Jesus’ name, we can know for certain that “the Lord has heard my plea; the Lord accepts my prayer.”

David est dans l’angoisse. Il est dans la vallée. La vie l’étouffe. Son âme même est en agonie.

À travers tout cela, il a une conscience de son propre péché et de sa culpabilité.

Au milieu de la tempête de sa vie, David ne regarde pas vers l’extérieur, vers les circonstances, ni vers l’intérieur, vers ses propres ressources internes, mais vers le haut, vers le Seigneur de la miséricorde. Lorsque nous sommes amenés dans les sombres vallées de la vie, alors que nous voyageons dans ce monde déchu, nous avons, et nous avons besoin, d’une chose : Dieu. Et nous pouvons savoir que nous avons le Seigneur avec nous, moment après moment, parce qu’il a envoyé son propre Fils pour traverser les douleurs de ce monde. Pour que Dieu puisse retenir sa « colère » et sa « fureur » contre nous, bien que nous le méritions. En apportant nos plaintes et nos afflictions à Dieu au nom de Jésus, nous pouvons savoir avec certitude que « l’Éternel a entendu mes supplications, l’Éternel accueille ma prière. »


Cet étude est adapté des ressources : ESV Reformation Study Bible, ESV Study Bible, La Sainte Bible avec commentaires de John MacArthur, et ESV Devotional Psalter