Introduction, Chapters 1 & 2

Introduction, Chapitres 1 & 2

Now I want to make clear for you, brothers and sisters, the gospel I preached to you, which you received, on which you have taken your stand and by which you are being saved, if you hold to the message I preached to you—unless you believed in vain. For I passed on to you as most important what I also received: that Christ died for our sins according to the Scriptures, and that he appeared to Cephas, then to the Twelve. Then he appeared to over five hundred brothers and sisters at one time; most of them are still alive, but some have fallen asleep. Then he appeared to James, then to all the apostles. Last of all, as to one born at the wrong time, he also appeared to me.

For I am the least of the apostles, not worthy to be called an apostle, because I persecuted the church of God. But by the grace of God I am what I am, and his grace toward me was not in vain. On the contrary, I worked harder than any of them, yet not I, but the grace of God that was with me. Whether, then, it is I or they, so we proclaim and so you have believed.

1 Corinthians 15:1–11

Je vous rappelle, frères, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous demeurez fermes, et par lequel aussi vous êtes sauvés, si vous le retenez dans les termes où je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain.

Je vous ai transmis, avant tout, ce que j’avais aussi reçu : Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures, et il a été vu par Céphas, puis par les douze. Ensuite, il a été vu par plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont décédés. Ensuite, il a été vu par Jacques, puis par tous les apôtres. Après eux tous, il s’est fait voir à moi comme à l’avorton ; car je suis, moi, le moindre des apôtres, je ne mérite pas d’être appelé apôtre, parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu. Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine ; loin de là, j’ai travaillé plus qu’eux tous ; non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. Ainsi donc, que ce soit moi, que ce soient eux, voilà ce que nous prêchons, et c’est ce que vous avez cru.

1 Corinthiens 15.1–11

Quotes

Citations

Introduction:

What the Word Needs Most—The Gospel’s Greatest Gift, God

Introduction :

Ce qui manque le plus dans le monde et ce que l’Évangile a de meilleur à offrir : Dieu

For Christ also suffered for sins once for all, the righteous for the unrighteous, that he might bring you to God.

1 Peter 3:18

Christ aussi est mort une seule fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de vous amener à Dieu.

1 Pierre 3.18

God himself is the greatest gift of the gospel. The best and final gift of God’s love is the enjoyment of God’s beauty.

Le Seigneur lui-même est le plus grand don de l’Évangile. Le meilleur et l’ultime cadeau de Dieu pour l’humanité est de pouvoir jouir de sa beauté.

I have asked one thing from the Lord;
it is what I desire:
to dwell in the house of the Lord
all the days of my life,
gazing on the beauty of the Lord
and seeking him in his temple.

Psalm 27:4

Je demande à l’Éternel une chose, que je recherche ardemment :
Habiter toute ma vie dans la maison de l’Éternel,
Pour contempler la magnificence de l’Éternel
Et pour admirer son temple.

Psaume 27.4

I also consider everything to be a loss in view of the surpassing value of knowing Christ Jesus my Lord. Because of him I have suffered the loss of all things and consider them as dung, so that I may gain Christ.

Philippians 3:8

Je considère tout comme une perte à cause de l’excellence de la connaissance du Christ-Jésus, mon Seigneur. À cause de lui, j’ai accepté de tout perdre, et je considère tout comme des ordures, afin de gagner Christ.

Philippiens 3.8

There are ten thousand gifts that flow from the love of God. The gospel of Christ proclaims the news that he has purchased by his death ten thousand blessings for his bride. But none of these gifts will lead to final joy if they have not first led to God. And not one gospel blessing will be enjoyed by anyone for whom the gospel’s greatest gift was not the Lord himself.

Dix mille présents découlent de l’amour de Dieu. L’Évangile de Christ, c’est la Bonne Nouvelle selon laquelle Jésus a acquis par sa mort d’innombrables bénédictions pour l’Église, son épouse. Aucun de ces dons ne mènera cependant à une joie ultime s’il n’a pas d’abord mené l’individu à Dieu. Et ceux qui n’ont pas compris que le Seigneur est le plus grand cadeau de l’Évangile, ceux-là ne pourront jouir d’aucune bénédiction reliée à cette bonne nouvelle.

If the enjoyment of God himself is not the final and best gift of love, then God is not the greatest treasure.

Si la jouissance de Dieu lui-même ne constitue pas l’ultime et le meilleur cadeau d’amour, Dieu n’est alors pas le plus grand des trésors.

In their case, the god of this age has blinded the minds of the unbelievers to keep them from seeing the light of the gospel of the glory of Christ, who is the image of God.

2 Corinthians 4:4

Pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé les pensées, afin qu’ils ne voient pas resplendir le glorieux Évangile du Christ, qui est l’image de Dieu.

2 Corinthiens 4.4

The highest, best, final, decisive good of the gospel, without which no other gifts would be good, is the glory of God in the face of Christ revealed for our everlasting enjoyment. The saving love of God is God’s commitment to do everything necessary to enthrall us with what is most deeply and durably satisfying, namely himself.

Le bien suprême et le plus déterminant que nous procure l’Évangile, sans lequel aucun autre don ne serait bon, c’est la gloire de Dieu sur la face de Christ qui nous est révélée pour que nous en jouissions éternellement. L’amour salvifique de Dieu constitue son engagement à faire tout le nécessaire pour nous émerveiller au moyen de ce qui nous fournira la meilleure et la plus durable satisfaction : lui-même.

The supreme demonstration of God’s love was the sending of his Son to die for our sins and to rise again so that sinners might have the right to approach God and might have the pleasure of his presence forevermore.

En envoyant son Fils mourir pour nos péchés et ressusciter, de sorte que des êtres pécheurs obtiennent le droit de s’approcher de lui et le privilège de prendre plaisir en sa présence pour toujours, est la preuve suprême de l’amour de Dieu.

Lord, you are my portion
and my cup of blessing;
you hold my future.

Psalm 16:5

L’Éternel est mon partage et ma coupe ;
C’est toi qui assures mon lot.

Psaume 16.5

I thirst for God, the living God.

Psalm 42:2

Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant.

Psaume 42.2

We would prefer to be away from the body and at home with the Lord.

2 Corinthians 5:8

Nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur.

2 Corinthiens 5.8

The world needs nothing more than to see the worth of Christ in the work and words of his God-besotted people. This will come to pass when the church awakens to the truth that the saving love of God is the gift of himself, and that God himself is the gospel.

Le monde n’a besoin de rien de plus que de constater la valeur de Christ dans les œuvres et les paroles d’un peuple qui est épris de lui. Il en sera ainsi seulement lorsque l’Église s’éveillera à la vérité selon laquelle l’amour divin qui nous sauve, c’est le Seigneur qui s’est offert, et que l’Évangile, c’est Dieu lui-même.

Chapter 1: The Gospel—Proclamation and Explanation

Chapitre 1 : L’Évangile : sa proclamation et son explication

Don’t be afraid, for look, I proclaim to you good news of great joy that will be for all the people: Today in the city of David a Saviour was born for you, who is the Messiah, the Lord.

Luke 2:10, 11

Soyez sans crainte, car je vous annonce la bonne nouvelle d’une grande joie qui sera pour tout le peuple : aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.

Luc 2.10,11

Now I want to make clear for you, brothers and sisters, the gospel I preached to you, which you received, on which you have taken your stand and by which you are being saved, if you hold to the message I preached to you—unless you believed in vain. For I passed on to you as most important what I also received: that Christ died for our sins according tot he Scriptures, that he was buried, that he was raised on the third day according to the Scriptures.

1 Corinthians 15:1–4

Je vous rappelle, frères, l’Évangile que je vous ai annoncée, que vous avez reçu, dans lequel vous demeurez fermes, et par lequel aussi vous êtes sauvés, si vous le retenez dans les termes où je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain.

Je vous ai transmis, avant tout, ce que j’avais aussi reçu : Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures.

1 Corinthians 15.1–4

Gospel means good news. Good news is for proclaiming.

Le mot Évangile signifie « bonne nouvelle » et elle doit être promulguée et annoncée.

It is easy in our day to lose the sense of wonder and amazement at the news quality of the gospel.

De nos jours, on oublie facilement l’aspect merveilleux et étonnant de la nouvelle que constitue l’Évangile.

Christians have heard the news that Christ has come into the world and has fought the decisive battle to defeat Satan and death and sin and hell.

Les croyants ont entendu l’information selon laquelle Christ est venu dans le monde et a remporté la bataille décisive contre Satan, la mort, le péché et l’enfer.

The good news is not that there is no pain or death or sin or hell. There is. The good news is that the King himself has come, and these enemies have been defeated, and if we trust in what he has done and what he promises, we will escape the death sentence and see the glory of our Liberator and will live with him forever.

La Bonne Nouvelle, ce n’est pas que la douleur, la mort, le péché et l’enfer n’existent pas, au contraire. C’est plutôt que le Roi lui-même est venu sur terre, qu’il a défait ses ennemis et que, si nous croyons en son œuvre et en ses promesses, nous échapperons à la sentence de mort, nous verrons la gloire de notre Libérateur et nous vivrons pour toujours avec lui.

Now may the God of hope fill you with all joy and peace as you believe so that you may overflow with hope by the power of the Holy Spirit.

Romans 15:13

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit !

Romains 15.13

But the gospel is not only news. It is first news, and then it is doctrine. Doctrine means teaching, explaining, clarifying. Doctrine is part of the gospel because news can’t be just declared by the mouth of a herald—it has to be understood in the mind of a hearer.

Si l’Évangile est d’abord une bonne nouvelle, il est aussi une doctrine. Ce mot signifie enseignement, explication, éclaircissement. La doctrine fait partie de l’Évangile, car il ne suffit pas qu’un héraut proclame une annonce; il faut également que ceux qui l’entendent la comprennent.

When the gospel is proclaimed, it must be explained.

Lorsque nous partageons l’Évangile, nous devons aussi l’expliquer.

Gospel doctrine matters because the good news is so full and rich and wonderful that it must be opened like a treasure chest, and all its treasures brought out for the enjoyment of the world.

La doctrine évangélique est importante, car la Bonne Nouvelle est si merveilleusement riche que l’on doit l’exposer comme un coffre aux trésors et en présenter tout le précieux contenu pour la plus grande joie du monde.

A love letter must be intelligible, but grammar and logic are not the point. Love is the point. The gospel is good news. Doctrine serves that.

Une lettre d’amour doit être intelligible, mais ce ne sont pas la grammaire et la logique employées qui en constituent l’objet, mais plutôt l’amour. L’Évangile est la Bonne Nouvelle et la doctrine est à son service.

Chapter 2: The Gospel—The Biblical Scope of Its Meaning

Chapitre 2 : L’Évangile : l’étendue biblique de sa signification

But I consider my life of no value to myself; my purpose is to finish my course and the ministry I received from the Lord Jesus, to testify to the gospel of God’s grace.

Acts 20:24

Mais je ne fais aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse [avec joie] ma course, et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus : rendre témoignage à la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.

Actes 20.24

If the overarching beauty is not seen—namely, the beauty of the glory of Christ—then the aim of the gospel is not attained.

Si nous ne distinguons pas sa principale beauté qui englobe toutes les autres, soit la gloire de Christ, ce merveilleux message ne peut atteindre son but.

The gospel includes the good news that there is a living God who created heaven and earth.

L’Évangile inclut une bonne nouvelle selon laquelle un Dieu vivant a créé les cieux et la terre.

There simply can be no good news without a living God who created the universe. No cherished aspect of the Christian gospel would have any redemptive meaning if there were no living God who created heaven and earth.

En l’absence d’un Dieu vivant créateur de l’univers, il ne peut y avoir de bonne nouvelle. Nul aspect précieux de l’Évangile chrétien n’aurait de sens, notamment en ce qui concerne la rédemption, s’il n’existait pas un si grand être ayant accompli un tel miracle.

The gospel not only includes the truth that God is the Creator who is alive today—it also includes the truth that he is the King of the universe who is now, in Jesus Christ, exerting his imperial authority in the world for the sake of his people.

L’Évangile comprend non seulement la vérité selon laquelle Dieu est le Créateur qui demeure vivant encore aujourd’hui, mais également celle qui affirme qu’il est le Roi de l’univers et qu’en Jésus-Christ il exerce son autorité impériale dans le monde pour le bien de son peuple.

God’s sovereign rule is essential to the gospel. If God does not come with sovereign rights as King of the universe, there will be only hopelessness in this world.

La suprématie de Dieu est essentielle à l’Évangile. Si Dieu n’y paraît pas comme le Roi de l’univers revendiquant ses droits souverains, le monde n’a plus rien à espérer.

The good news is that the King of the Universe (the Lord), the Messiah (Christ), has come to be a Saviour.

Le Roi de l’univers (le Seigneur), le Messie (Christ) venu ici-bas pour être un Sauveur pour l’humanité constitue donc la Bonne Nouvelle.

For even the Son of Man did not come to be served, but to serve, and to give his life as a ransom for many.

Mark 10:45

Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup.

Marc 10.45

The coming of the King, the Lord, the Messiah, was the coming of a Saviour because he died to bear our sins, not his own. His death was a ransom for us that we could not pay for ourselves.

L’avènement du Roi, du Seigneur, du Messie se traduit par la venue d’un Sauveur, car il est mort pour expier nos fautes et non pas les siennes. Ainsi, il a payé le prix de notre dette, que nous étions incapables de nous acquitter.

Yet these cannot redeem a person
or pay his ransom to God—
since the price of redeeming him is too costly,
one should forever stop trying—
But God will redeem me
from the power of Sheol,
for he will take me.

Psalm 49:7, 8, 15

Ils ne peuvent se libérer l’un l’autre,
Ni donner à Dieu le prix de leur rançon.
La libération de leur âme est chère,
Et n’aura jamais lieu…
Mais Dieu libèrera mon âme du séjour des morts,
Car il me prendra.

Psaume 49.8,9,16

There would be no gospel if Jesus had stayed dead.

Il n’y aurait toutefois aucun Évangile si Jésus était resté dans le tombeau.

And if Christ has not been raised, your faith is worthless; you are still in your sins.

1 Corinthians 15:17

Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vain, vous êtes encore dans vos péchés.

1 Corinthiens 15.17

The living God, the Creator, the King of the universe, has come in his Son, Jesus the Messiah, and has died for our sins and has been raised from the dead. All this is the gospel. But there is more.

Le Dieu vivant, le Créateur, le Roi de l’univers est venu ici-bas dans la personne de son Fils Jésus, le Messie, qu’il est mort et qu’il est ressuscité pour nos péchés. Voilà l’Évangile. Mais il y a plus encore.

When Jesus was raised and went back to heaven, he did not leave the disciples without his presence and power—his fellowship and help.

Après sa résurrection et son ascension au ciel, Jésus n’a privé ses disciples ni de sa présence (sa communion), ni de sa puissance (son aide).

If you love me, you will keep my commands. And I will ask the Father, and he will give you another Counselor to be with you forever. He is the Spirit of truth. The world is unable to receive him because it doesn’t see him or know him. But you do know him, because he remains with you and will be in you.

John 14:15–17

Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements, et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Consolateur qui soit éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu’il ne le voit pas et ne le connaît pas ; mais vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure près de vous et qu’il sera en vous.

Jean 14.15–17

What makes the gospel good news in the end is the enjoyment of the glory of God in Christ. The Holy Spirit provides the present experience of that enjoyment. Therefore the promise of the Spirit in the gospel is what makes it good news.

L’Évangile est une bonne nouvelle, car par lui, nous jouissons de la gloire de Dieu en Christ grâce à l’action du Saint-Esprit qui nous permet d’en faire aujourd’hui l’expérience. La promesse de la venue de ce Consolateur est donc ce qui fait de l’Évangile une bonne nouvelle.

In him you also were sealed with the promised Holy Spirit when you heard the word of truth, the gospel of your salvation, and when you believed.

Ephesians 1:13

En lui, vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Évangile de votre salut, en lui, vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis.

Éphésiens 1.13

For I am not ashamed of the gospel, because it is the power of God for salvation to everyone who believes, first to the Jew, and also to the Greek.

Romans 1:16

Car je n’ai pas honte de l’Évangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec.

Romains 1.16

The gospel is the power of God for salvation.

L’Évangile est la puissance de Dieu pour que l’on puisse être sauvé.

The actual experience of a particular person’s being saved is not part of the gospel. But that experience happens when the person believes the gospel. The promise of salvation is part. of the gospel, but the actual experience of salvation in particular persons is not part of the gospel, but the result of the gospel.

L’expérience même de la conversion que vit un être humain n’est pas une composante de l’Évangile, mais elle a lieu au moment où il y croit. La promesse du salut s’enchâsse dans la Bonne Nouvelle, tandis que l’expérience du salut chez un individu en est le résultat.

This all-encompassing word, salvation, embraces all the gospel promises, such as the promise of healing, help for the poor, liberty for captives, peace, eternal life, global expanse, and the all-satisfying vision of the glory of God.

Ce mot, « salut », qui englobe la totalité des autres, comporte toutes les promesses de l’Évangile, telles que la guérison, le secours aux indigents, l’affranchissement des captifs, la paix, la vie éternelle, la prédication du message à l’échelle planétaire ainsi qu’une contemplation pleinement satisfaisante de la gloire de Dieu.

What the progress of revelation shows, as the New Testament unfolds, is that the death and resurrection of Christ to cover our sins is the foundation for all these blessings that the gospel of the kingdom announces. All the kingdom blessings demonstrated in the Gospels had to be purchased by the blood of Christ. This is why the cross must ever be the centre and foundation of the gospel and why the blessings of the gospel should only be called gospel in relation to the cross.

À mesure que le Nouveau Testament nous révèle ses vérités, nous découvrons que toutes les bénédictions, prédites au moyen de l’Évangile du royaume, se fondent sur la mort expiatoire et la résurrection de Christ. Christ a dû acquérir, par son sang, tous les bienfaits du royaume que l’on retrouve dans les Évangiles. Voilà pourquoi la croix doit toujours être le centre et la pierre angulaire de cette Bonne Nouvelle, et pourquoi ses bénédictions ne peuvent être nommées « Évangile » que si elles sont associées à la croix.

This peace that the gospel promises and creates is first between man and God, and secondly between people.

Cette paix, que l’Évangile promet et crée, a d’abord lieu entre Dieu et l’homme, puis entre les êtres humains.

For if, while we were enemies, we were reconciled to God through the death of his Son, then how much more, having been reconciled, will we be saved by his life.

Romans 5:10

Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à bien plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.

Romains 5.10

Everything is from God, who has reconciled us to himself through Christ and has given us the ministry of reconciliation.

2 Corinthians 5:18

Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le service de la réconciliation.

2 Corinthiens 5.18

The effect of this peace with God is eternal life.

La paix avec Dieu a pour résultat la vie éternelle.

The reason the gospel brings eternal life to light is that it makes crystal-clear why eternal life is possible (the death and resurrection of Jesus) and what eternal life will be (life with the risen Christ).

L’Évangile met un lumière la vie éternelle parce qu’il présente, de manière parfaitement limpide, la raison pour laquelle elle est possible (à cause de la mort et la résurrection de Jésus) et qu’il en donne la description (la vie avec le Christ ressuscité).

The gospel is the good news of what God’s grace promises to sinners and how he achieves it through Christ.

L’Évangile est la bonne nouvelle de ce que Dieu, dans sa grâce, promet aux pécheurs et de la façon dont il le met en œuvre à travers Christ.

Grace is the free blessing of God that flows from his heart to guilty, undeserving sinners.

La grâce, c’est la bénédiction qui s’épanche librement du cœur de Dieu et qu’il répand sur des pécheurs coupables et indignes.

Now if by grace, then it is not by works; otherwise grace ceases to be grace.

Romans 11:6

Or, si c’est par grâce, ce n’est plus par les œuvres ; autrement la grâce n’est plus une grâce.

Romains 11.6

For he chose us in him, before the foundation of the world… to the praise of his glorious grace.

Ephesians 1:4, 6

En lui, Dieu nous a élus avant la fondation du monde… pour célébrer la gloire de sa grâce.

Éphésiens 1.4,6

God’s grace is the ground of all gospel blessings.

La grâce divine jette les fondements de toutes les bénédictions que procure l’Évangile.

Since God is just as well as gracious, he sent Christ to bear the just punishment for sin, so that he might “show God’s righteousness”.

Étant donné que Dieu est à la fois juste et gracieux, il a envoyé Christ pour qu’il endure le châtiment du péché « afin de montrer sa justice ».

We responded in faith not because our wills were by nature compliant. Rather we believed because God’s grace enabled us to believe.

Nous avons répondu par la foi à son appel, non pas à cause d’une disposition naturelle à nous soumettre à lui, mais parce que la grâce divine nous a permis de croire.

For you are saved by grace through faith, and this is not from yourselves; it is God’s gift.

Ephesians 2:8

C’est par la grâce en effet que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

Éphésiens 2.8

They are justified freely by his grace through the redemption that is in Christ Jesus.

Romans 3:24

Ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est dans le Christ-Jésus.

Romains 3.24

Every blessing that comes to redeemed sinners comes on the ground and by the power of God’s grace. By grace God sent the Son to die, and by that death everything we need in order to be eternally happy in God is ours.

La possibilité qu’un pécheur racheté puisse recevoir quelque bénédiction que ce soit est fondée sur la puissance de la grâce de Dieu. Par grâce, Dieu a envoyé son Fils mourir sur la terre et cela nous procure tout ce dont nous avons besoin pour être éternellement heureux en lui.

No good thing in the gospel is good without the final supreme good: God.

Aucun bien de l’Évangile n’est bon en l’absence de Dieu, le bien suprême.

If the hearers of the gospel do not see the glory of Christ, the image of God, in all the events and gifts of the gospel, they do not see what finally makes the gospel good news.

Si ceux à qui l’on annonce le salut en Jésus-Christ ne voient pas la gloire de ce dernier et l’image de Dieu dans chacun des événements et des dons de l’Évangile, ils ne peuvent percevoir, au final, ce qui en fait vraiment une bonne nouvelle.

The gifts, the rewards, and the miracles have come for one great reason: that you might behold forever the glory of God in Christ, and by beholding become the kind of person who delights in God above all things, and by delighting display his supreme beauty and worth with ever-increasing brightness and bliss forever.

Les dons, les récompenses et les miracles…Dieu les a données afin que vous puissiez à jamais contempler la gloire de Dieu en Christ et que, ce faisant, vous deveniez le genre d’individu qui trouve son plus grand plaisir en lui, de sorte que vous exhibiez sa beauté et sa valeur avec toujours plus d’éclat et de bonheur.


Summary

Résumé

Today, the word “gospel” is very much a part of the vocabulary associated with Christianity, since it is recognized by most as the foundation of the Christian religion. Why, then, do we need a book that explains and defines the gospel? The readings and questions in this study are designed to answer this question, while allowing to reflect on the essence and purpose of the gospel, and ultimately the importance of proclaiming the Good News through both our words and our actions. This is what we were created for, and this is what will sustain our souls.

In the introduction, John Piper begins by exposing the shortcomings of some popular understandings of the gospel, salvation, and biblical love. He also explains how easy it is to miss the essence of the gospel when it represents the fundamental conviction of Christianity. John Piper then demonstrates why it is so dangerous to simply assume that we know everything there is to know about the gospel. We can, in fact, never think enough about our salvation accomplished through the gospel of Jesus Christ. Like our lungs that cannot do without oxygen or our stomachs that constantly need nourishment, believers can never contemplate, meditate, study and enjoy the gospel too much.

Chapters 1 and 2 focus on the biblical meaning of the word “gospel”. Chapter 1 explains that the gospel, being good news, implies two things: first, that the news must be truly good; second, since the gospel is news, it must necessarily be proclaimed. It will therefore necessarily have an impact on those who hear and believe it. To better understand the impact created by this good news, chapter 2 explains the many facets of the gospel. In the end, we will see that all aspects of the gospel are true and constitute good news. We will realize that these different aspects are not in themselves the ultimate goal of the gospel, but that they serve to bring us closer to the best, which is God himself.

De nos jours, le mot « Évangile » fait grandement partie du vocabulaire associé au christianisme puisqu’il est reconnu par la plupart comme étant au fondement de la religion chrétienne. Pourquoi, alors, avons-nous besoin d’un livre qui explique et définit l’Évangile ? Les lectures et les questions dans cette étude visent notamment à répondre à cette question, tout en permettant de réfléchir à l’essence ainsi qu’à l’objectif de l’Évangile, puis finalement à l’importance de proclamer la Bonne Nouvelle tant par nos paroles qu’à travers nos actions. C’est la raison pour laquelle nous avons été créés, et c’est ce qui soutiendra nos âmes.

Dans l’introduction, John Piper commence par exposer les lacunes quant à certaines conceptions populaires de l’Évangile, du salut et de l’amour biblique. Il explique également comment il est facile de ne pas saisir l’essence de l’Évangile, alors que celui-ci représente la conviction fondamentale du christianisme. John Piper démontre ensuite pourquoi il est si dangereux de tout simplement assumer que nous connaissons tout ce qu’il y a à connaître à propos de l’Évangile. Nous ne pouvons, en fait, jamais assez réfléchir au sujet de notre salut accompli par l’Évangile de Jésus-Christ. Comme nos poumons qui ne peuvent se passer d’oxygène ou nos estomacs qui ont constamment besoin de nourriture, les croyants ne peuvent jamais trop contempler, méditer, étudier et jouir de l’Évangile.

Les chapitres 1 et 2 se concentrent sur la signification biblique du mot « Évangile ». Le chapitre 1 explique que l’Évangile, en étant une bonne nouvelle, implique deux choses : d’abord, cette nouvelle doit être véritablement bonne ; ensuite, puisque l’Évangile constitue une nouvelle, celui-ci doit nécessairement être proclamé. Cela aura donc forcément un impact sur ceux qui l’auront entendu et qui auront cru. Pour mieux comprendre l’impact créé par cette bonne nouvelle, le chapitre 2 explique les nombreuses facettes de l’Évangile. Au final, nous verrons que tous les aspects de l’Évangile sont vrais et constituent une bonne nouvelle. Nous réaliserons que ces différents aspects ne représentent pas en eux-mêmes l’objectif ultime de l’Évangile, mais qu’ils servent à nous rapprocher de ce qu’il y a de meilleur, c’est-à-dire de Dieu lui-même.


Hymn

Hymne

Jesus, Thou Joy of Loving Hearts

Jésus, joie des cœurs

Jesus, Thou Joy of loving hearts,
Thou Fount of life, Thou Light of men,
From the best bliss that earth imparts,
We turn unfilled to Thee again.

Thy truth unchanged hath ever stood;
Thou savest those that on Thee call;
To them that seek Thee Thou art good,
To them that find Thee all in all.

We taste Thee, O Thou living Bread,
And long to feast upon Thee still;
We drink of Thee, the Fountainhead,
And thirst our souls from Thee to fill.

Our restless spirits yearn for Thee,
Wherever our changeful lot is cast;
Glad when Thy gracious smile we see,
Blessed when our faith can hold Thee fast.

O Jesus, ever with us stay,
Make all our moments calm and bright;
Chase the dark night of sin away,
Shed over the world Thy holy light.

Jésus, joie des cœurs,
Source de vie, lumière des hommes.
Des plus grands plaisirs qu’offre ce monde,
Nous retournons à nouveau vers toi, insatisfaits.

Ta vérité inchangée dure à jamais.
Tu sauves ceux qui crient à toi.
Envers ceux qui te cherchent, tu déverses ta bonté.
Tu es tout ce qu’un cœur désire.

Pain de vie, nous te goûtons
Et soupirons pour jouir de toi encore ;
Nous nous imprégnons de toi, la source.
Toi seul combles nos âmes assoiffées.

Nos âmes agitées languissent après toi
Alors que notre sort incertain est jeté ;
Réjouis lorsque ta grâce nous sourit,
Bénis lorsque notre foi s’accroche à toi.

Ô Jésus, pour toujours, auprès de nous demeure.
Remplis nos vies de paix et de joie.
Chasse au loin la noirceur du péché.
Sur le monde, déverse ta sainte lumière.

Combien précieuses, combien vivifiantes,
combien douces, combien lumineuses
sont les plaies du Christ !
À elles soit la louange pour les siècles.
Amen.


Questions

Questions

  1. If we do not consider God to be the greatest gift of the gospel, should we question our salvation? (Introduction)
  2. What are the two aspects of the gospel presented by John Piper in chapter 1 and what is the difference between them?
  3. What is the gospel when we consider it as an event? (chapter 2)
  4. What is the gospel when we consider it according to its gifts? Are the gifts of the gospel merely a consequence of the gospel or are they an integral part of it? (chapter 2)
  5. At the end of chapter 2, John Piper compares the gospel to a diamond. Why is it crucial to look at the diamond as a whole rather than each of its facets separately? What happens if we rejoice only in certain aspects of the gospel rather than in its ultimate good ?
  1. Si nous ne considérons pas Dieu comme étant le plus grand don de l’Évangile, devrions-nous nous questionner au sujet de notre salut ? (Introd.)
  2. Quels sont les deux aspects de l’Évangile présentés par John Piper dans le chapitre 1 et quelle est la différence entre eux ?
  3. Qu’est-ce que l’Évangile lorsque nous le considérons en tant qu’événement ? (chap. 2)
  4. Qu’est-ce que l’Évangile lorsque nous le considérons selon ses dons ? Est-ce que les dons de l’Évangile sont seulement une conséquence de l’Évangile ou en sont-ils une partie intégrante ? (chap. 2)
  5. À la fin du chapitre 2, John Piper compare l’Évangile à un diamant. Pourquoi est-il crucial de contempler le diamant en tant que tout plutôt que chacune de ses facettes séparément ? Qu’arrive-t-il si nous nous réjouissons seulement en certains aspects de l’Évangile plutôt qu’en son bien ultime ?

Applications

Applications

  1. What part of this study stood out to you the most? Why or why not? Write down your thoughts.
  2. Make a list of five things that bring you joy, and then take time during the week to think about how you can continue to rejoice in these things while glorifying God. (If some of these things are not pleasing to God, think of a way to refrain from them.) Write down your thoughts.
  1. Quelle partie de cette étude vous a le plus marqué ? Pourquoi ? Notez vos réflexions.
  2. Faites une liste de cinq choses qui vous procurent de la joie, puis prenez le temps de réfléchir pendant la semaine à la manière dont vous pouvez continuer à vous réjouir en ces choses tout en glorifiant Dieu. (Si certaines de ces choses ne plaisent pas à Dieu, pensez à une façon de vous en abstenir.) Notez vos réflexions.

Section Headings

Titres des sections

  • Introduction: What the World Needs Most—The Gospel’s Greatest Gift, God
    • Is Divine Love the Endorsement of Self-Admiration?
    • Great Self or Great Splendor?
    • The Highest, Best, Final, Decisive Good in the Gospel
    • Would You Be Happy in Heaven if Christ Were Not There?
    • Are We Preparing People for Heaven?
    • What the World Needs Most
  • Chapter 1: The Gospel—Proclamation and Explanation
    • News! News! News!
    • Why Are the Prisoners Rejoicing? News!
    • But What Does the News Mean?
    • Defining the Good News
  • Chapter 2: The Gospel—The Biblical Scope of Its Meaning
    • How Shall We Define the Gospel?
    • There Is a Living God
    • The Arrival of God’s Imperial Authority
    • Jesus: A Saviour Who Is Christ, the Lord
    • Christ Died for Our Sins in Accordance with the Scriptures
    • Jesus, Risen from the Dead As Preached in My Gospel
    • The Gospel Is Not Good News Without the Promise of the Spirit
    • The Promise of Salvation for All Who Believe
    • What the Cross Purchased Makes the Cross Good News
    • The Good News of Peace with God and Each Other
    • The Good News Promises Eternal Life
    • “In You Shall All the Nations Be Blessed”
    • “The Gospel of the Grace of God”
    • Jesus’ Death Makes God’s Gospel Grace Just
    • The Grace of the Gospel Is the Ground of Every Good Promise
    • No Good Thing in the Gospel Is Good Without the Final Supreme Good: God
  • Introduction : Ce qui manque le plus dans le monde et ce que l’Évangile a de meilleur à offrir : Dieu
    • L’amour de Dieu constitue-t-il une validation de l’autoadulation ?
    • L’importance de moi ou celle de sa splendeur éclatante ?
    • Le bien suprême et le meilleur de l’Évangile, celui qui est déterminant
    • Seriez-vous heureux au ciel si Christ en était absent ?
    • Préparons-nous les gens pour ce qui les attend au ciel ?
    • Ce dont le monde a besoin par-dessus tout
  • Chapitre 1 : L’Évangile : sa proclamation et son explication
    • Une Bonne Nouvelle !
    • Les prisonniers se réjouissent en raison d’une bonne nouvelle !
    • Que signifie cette nouvelle ?
    • Définir la Bonne Nouvelle
  • Chapitre 2 : L’Évangile : l’étendue biblique de sa signification
    • Comment définir l’Évangile ?
    • Il y a un Dieu vivant
    • L’instauration de l’autorité impériale de Dieu
    • Jésus, un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur
    • Conformément aux Écritures, Christ est mort pour nos péchés
    • Jésus, ressuscité des morts, tel que prêché dans mon Évangile
    • Sans la promesse du Saint-Esprit, l’Évangile n’est pas une bonne nouvelle
    • La promesse du salut pour tous ceux qui croient
    • Nous sommes rachetés par la croix : une bonne nouvelle
    • La bonne nouvelle de la paix avec Dieu et avec les hommes
    • La Bonne Nouvelle promet la vie éternelle
    • « Toutes les nations seront bénies en toi »
    • « L’Évangile de la grâce de Dieu »
    • La grâce de l’Évangile est juste à cause de la mort de Jésus
    • La grâce de l’Évangile est le fondement de toute bonne promesse
    • Aucun bien de l’Évangile n’est bon en l’absence de Dieu, le bien suprême

Cette étude est tirées des livres : God Is the Gospel by John Piper, Dieu est l’Évangile de John Piper, et Dieu est l’Évangile (Guide d’étude)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s