Passage

Passage

God, you are my God; I eagerly seek you.
I thirst for you;
my body faints for you
in a land that is dry, desolate, and without water.
So I gaze on you in the sanctuary
to see your strength and your glory.

My lips will glorify you
because your faithful love is better than life.
So I will bless you as long as I live;
at your name, I will lift up my hands.
You satisfy me as with rich food;
my mouth will praise you with joyful lips.

When I think of you as I lie on my bed,
I meditate on you during the night watches
because you are my helper;
I will rejoice in the shadow of your wings.
I follow close to you;
your right hand holds on to me.

But those who intend to destroy my life
will go into the depths of the earth.
They will be given over to the power of the sword;
they will become a meal for jackals.
But the king will rejoice in God;
all who swear by him will boast,
for the mouths of liars will be shut.

Psalm 63

Ô Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche,
Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi,
Dans une terre aride, desséchée, sans eau.
Ainsi je te contemple dans le sanctuaire,
Pour voir ta puissance et ta gloire.
Car ta bienveillance est meilleure que la vie :
Mes lèvres te glorifieront.
Ainsi je te bénirai toute ma vie,
J’élèverai mes mains en ton nom.
Mon âme sera rassasiée comme de graisse et de moelle.
L’acclamation aux lèvres, ma bouche te louera.

Lorsque je me souviens de toi sur ma couche,
Je médite sur toi pendant les veilles de la nuit,
Car tu es mon secours,
Et je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
Mon âme est attachée à toi ;
Ta droite me soutient.
Mais ceux qui cherchent à détruire ma vie
Iront dans les profondeurs de la terre ;
Ils seront livrés à l’épée,
Ils seront la proie des chacals,
Et le roi se réjouira en Dieu ;
Quiconque prête serment par lui s’en félicitera,
Car la bouche de ceux qui parlent (avec) fausseté sera fermée.

Psaume 63

Commentator Derek Kidner proposes to discern three stages in this Psalm:

  1. “My desire is God” (verses 2-5)
  2. “God, the source of my joy” (verses 6-9)
  3. “God, my defender” (verses 6-12)

Le commentateur Derek Kidner propose de discerner trois étapes dans ce Psaume :

  1. « Mon désir, c’est Dieu » (versets 2–5)
  2. « Dieu, source de ma joie » (versets 6–9)
  3. « Dieu, mon défenseur » (versets 6–12)

Quotes

Citations

Chapter 9: The Gospel—The Gift of God Himself over an in All His Saving and Painful Gifts

Chapitre 9 : L’Évangile : Dieu, le don ultime au-dessus de tous les autres dons

He predestined us … to the praise of his glorious grace that he lavished on us in the Beloved One.

Ephesians 1:5, 6

Dans son amour, il nous a prédestinés […] pour célébrer la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé.

Éphésiens 1.5,6

For through him we both have access in one spirit to the Father.

Ephesians 2:18

Car par lui, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père dans un même Esprit.

Éphésiens 2.18

On that day when he comes to be glorified by his saints and to be marvelled at by all those who have believed.

2 Thessalonians 1:10

Quand il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru ; or vous avez cru à notre témoignage.

2 Thessaloniciens 1.10

This is eternal life: that they may know you, the only true God, and the one you have sent—Jesus Christ.

John 17:3

Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.

Jean 17.3

All the gifts of God are given for the sake of revealing more of God’s glory, so that the proper use of them is to rest our affections not on them but through them on God alone.

Dieu nous fait part de tous ses dons pour nous révéler, par-dessus tout, sa gloire. Par conséquent, la bonne façon d’en faire usage, c’est de ne vouer son attachement qu’à Dieu, tout en étant reconnaissant pour ses largesses.

Our hearts find their end point—their goal, their resting place only in God.

Nos désirs doivent trouver leur finalité, leur but, leur lieu de repos en Dieu seulement.

Thou madest us for Thyself, and our heart is restless, until it repose in Thee.1

Augustine

Tu nous a fait pour toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure pas en toi.1

Augustine

Gifts of God should be enjoyed, whether the gift is salvation or food. But if our affections rest there, we become idolaters.

Nous devrions jouir des libéralités de Dieu, qu’il s’agisse du salut ou tout simplement de nourriture, mais si c’est à elles que nous vouons notre attachement, nous devenons idolâtres.

They forbid marriage and demand abstinence from foods that God created to be received with gratitude by those who believe and know the truth.

1 Timothy 4:3

Ils prescrivent de ne pas se marier et de s’abstenir d’aliment que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui connaissent la vérité.

1 Timothée 4.3

Instruct those who are rich in the present age not to be arrogant or to set their hope on the uncertainty of wealth, but on God, who richly provides us with all things to enjoy.

1 Timothy 6:17

Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu qui nous donne tout avec abondance, pour que nous en jouissions.

1 Timothée 6.17

Blessed be the God and Father of our Lord Jesus Christ. Because of his great mercy he has given us new birth into a living hope through the resurrection of Jesus Christ from the dead and into an inheritance that is imperishable, undefiled, and unfading, kept in heaven for you. You are being guarded by God’s power through faith for a salvation that is ready to be revealed in the last time. You rejoice in this, even though now for a short time, if necessary, you suffer grief in various trials so that the proven character of your faith—more valuable than gold which, though perishable, is refined by fire—may result in praise, glory, and honour at the revelation of Jesus Christ. Though you have not seen him, you love him; though not seeing him now, you believe in him, and you rejoice with inexpressible and glorious joy, because you are receiving the goal of your faith, the salvation of your souls.

1 Peter 1:3–9

Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour une espérance vivante, pour un héritage qui ne peut ni se corrompre, ni se souiller, ni se flétrir et qui vous est réservé dans les cieux, à vous qui êtes gardés en la puissance de Dieu, par la foi, pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps.
Vous en tressaillez d’allégresse, quoique vous soyez maintenant, pour un peu de temps, puisqu’il le faut, affligés par diverses épreuves, afin que votre foi éprouvée — bien plus précieuse que l’or périssable, cependant éprouvé par le feu — se trouve être un sujet de louange, de gloire et d’honneur, lors de la révélation de Jésus-Christ. Vous l’aimez sans l’avoir vu. Sans le voir encore, vous croyez en lui et vous tressaillez d’une allégresse indicible et glorieuse, en remportant pour prix de votre foi le salut de vos âmes.

1 Pierre 1.3–9

Blood-bought gifts—one could say, gifts of the gospel—point away from themselves to the one great gift of the gospel, God himself.

Les dons acquis au prix du sang de Christ, ont pour but d’attirer notre attention non pas sur eux-mêmes, mais sur le don suprême de l’Évangile : Dieu.

Predestination is one of the first gifts of the gospel, even though it preceded the death of Christ in eternity.

La prédestination est l’un des premier bienfaits de l’Évangile, même si, dans l’éternité, elle a précédé la mort de Christ.

The spotless lamb, Jesus Christ, who was slain for our sins, was foreknown before the foundation fo the world.

Avant la fondation du monde, l’identité de l’Agneau sans tache, Jésus-Christ qui est mort pour nos péchés, était connue.

He was foreknown before the foundation of the world but was revealed in these last times for you.

1 Peter 1:20

Il a été désigné d’avance, avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous.

1 Pierre 1.20

He has saved us and called us with a holy calling, not according to our works, but according to his own purpose and grace, which was given to us in Christ Jesus before time began.

2 Timothy 1:9

C’est lui qui nous a sauvés et nous a adressé un saint appel, non à cause de nos œuvres, mais à cause de son propre dessein et de la grâce qui nous a été donnée en Christ-Jésus avant les temps éternels.

2 Timothée 1.9

For he chose us in him, before the foundation of the world, to be holy and blameless in love before him. He predestined us to be adopted as sons through Jesus Christ for himself, according to the good pleasure of his will, to the praise of his glorious grace that he lavished on us in the Beloved One.

Ephesians 1:4–6

En lui, Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui. Dans son amour, il nous a prédestinés par Jésus-Christ à être adoptés, selon le dessein bienveillant de sa volonté, pour célébrer la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé.

Éphésiens 1.4–6

This predestination was God’s purpose to adopt us and make us holy and blameless before him in love.

Par la prédestination, Dieu visait à nous adopter et à nous rendre purs et irréprochables devant lui.

God’s aim in our predestination is that we admire and make much of the glory of his grace. The aim of predestining us is that grace would be put on display as glorious, and that we would see it and savour it and sing its praises.

L’objectif de Dieu, en nous prédestinant, était de nous amener à admirer la gloire de sa grâce. Il faisait en sorte que la grâce soit dévoilée comme étant glorieuse pour que nous la voyions, que nous la savourions et que nous en chantions les louanges.

In order for God to purchase the gift of predestination, God had to send his Son into the world as a human being to die in our place and bear the wrath of God and fulfill the righteousness we have failed to perform. This entrance of the Son of God into the world is called the incarnation. It is a great gift of God that we did not deserve. The death of Christ, this blood-bought vindication, would make it possible for God to be both just and the one who justifies sinners who believe in him.

Pour payer le prix de notre prédestination, Dieu a dû envoyer son Fils dans le monde en tant qu’être humain, pour qu’il meure et qu’il subisse la colère divine afin qu’il puisse satisfaire la justice de son Père à notre place puisque nous en sommes incapables. On nomme Incarnation la venue du Fils de Dieu sur la terre. Il s’agit d’un don immense que nous ne méritions pas. Par la mort de Christ, au moyen de ce sacrifice sanglant, Dieu pouvait demeurer le juste Juge tout en justifiant le pécheur qui a la foi en lui.

They are justified freely by his grace through the redemption that is in Christ Jesus. God presented him as an atoning sacrifice in his blood, received through faith, to demonstrate his righteousness, because in his restraint God passed over the sins previously committed. God presented him to demonstrate his righteousness at the present time, so that he would be righteous and declare righteous the one who has faith in Jesus.

Romans 3:24–26

Ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est dans le Christ-Jésus. C’est lui que Dieu a destiné comme moyen d’expiation pour ceux qui auraient la foi en son sang, afin de montrer sa justice. Parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant au temps de sa patience, il a voulu montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être (reconnu) juste, tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.

Romains 3.24–26

Christ’s incarnation as the servant of the Lord was a beautiful display of his mercy. That mercy was a manifestation of the riches of the glory of God.

L’incarnation de Christ comme serviteur de Dieu expose merveilleusement bien la miséricorde divine, soit la manifestation des richesses de la gloire de Dieu.

[Christ Jesus] who, existing in the form of God,
did not consider equality with God
as something to be exploited.
Instead he emptied himself
by assuming the form of a servant,
taking on the likeness of humanity.
And when he had come as a man,
he humbled himself by becoming obedient
to the point of death—
even to death on a cross.
For this reason God highly exalted him and gave him the name that is above every name,
so that at the name of Jesus
every knee will bow—
in heaven and on earth
and under the earth—
and every tongue will confess
that Jesus Christ is Lord,
to the glory of God the Father.

Philippians 2:6–11

[Christ-Jésus], lui dont la condition était celle de Dieu, il n’a pas estimé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais il s’est dépouillé lui-même, en prenant la condition d’esclave, en devenant semblable aux hommes ; après s’être trouvé dans la situation d’un homme, il s’est humilié lui-même en devenant obéissant jusqu’à la mort, la mort sur la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Philippiens 2.6–11

The ultimate aim of the incarnation was that through Christ people would see the Lordship of Christ and the glory of God. The whole story of Christ’s incarnate life and death and resurrection was the brightest beam of glory that has ever shone down from the brightness of God.

L’Incarnation avait pour but de révéler la souveraineté de Christ et la gloire de Dieu. L’histoire entière de la vie, de la mort et de la résurrection de Christ, constitue le rayon le plus éblouissant de gloire qui n’ait jamais jailli de la présence divine envers nous.

Gospel gifts aim at removing obstacles between us and God. They are not good news in and of themselves. They make possible the reconciliation between sinners and a holy God. The focus of reconciliation is that we now may enjoy the presence of God without condemnation.

Les dons de l’Évangile ont pour but d’enlever les obstacles s’érigeant entre Dieu et nous ; ils ne sont pas en eux-mêmes une bonne nouvelle. Ils rendent possible la réconciliation entre des pécheurs et le Dieu saint. L’objectif de la réconciliation est que nous puissions jouir de la présence de Dieu sans être condamnés.

For if, while we were enemies, we were reconciled to God through the death of his Son, then how much more, having been reconciled, will we be saved by his life. And not only that, but we also rejoice in God through our Lord Jesus Christ, through whom we have now received this reconciliation.

Romans 5:10, 11

Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à bien plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Plus encore, nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation.

Romains 5.10,11

The aim is that we “rejoice in God through our Lord Jesus Christ.” God is the focus of the reconciliation. The joy of reconciliation is joy in God. Seeing and savouring the reconciled God is the ultimate good in the good news of Jesus Christ.

La réconciliation a pour objectif que nous nous glorifiions « en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ ». Dieu est au cœur et la joie de notre réconciliation. La bonne nouvelle de Jésus-Christ a pour bien ultime de nous permettre de voir et de goûter le Dieu de la réconciliation.

Whether one things of the work of Christ as accomplishing reconciliation or propitiation or penal satisfaction or redemption or justification or forgiveness of sins or liberation, the aim of them all is summed up in the ultimate gift of God himself.

Que l’on perçoive l’œuvre de Christ comme étant ce qui nous a procuré la réconciliation ou la propitiation, la satisfaction de la justice ou la rédemption, la justification, le pardon des péchés ou notre libération, l’objectif final de toutes ces choses demeure le don ultime de Dieu lui-même.

Christ bled that we might be brought near to God.

Christ a souffert pour que nous nous approchions de Dieu.

For Christ also suffered for sins once for all, the righteous for the unrighteous, that he might bring you to God.

1 Peter 3:18

En effet, Christ aussi est mort une seule fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de vous amener à Dieu.

1 Pierre 3.18

But now in Christ Jesus, you who were far away have been brought near by the blood of Christ … that he might reconcile both to God in one body through the cross … For through him we both have access in one spirit to the Father.

Ephesians 2:13, 16, 18

Mais maintenant, en Christ-Jésus, vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proches par le sang de Christ… pour les réconcilier avec Dieu tous deux en un seul corps par sa croix… car par lui, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père dans un même Esprit.

Éphésiens 2.13,16,18

The ultimate aim of the blood of Christ is that we be “brought near” to God and”have access in one Spirit to the Father.”

Le but ultime du sang du Christ est que nous soyons « rapprochés » de Dieu et que nous ayons « accès au Père dans un seul Esprit ».

God’s best gift: being eternally enthralled with God

Le meilleur don de Dieu : être captivés par lui pour l’éternité

Many people seem to embrace the good news without embracing God. There is no sure evidence that we have a new heart just because we want to escape hell. It doesn’t take a new heart to want the psychological relief of forgiveness, or the removal of God’s wrath, or the inheritance of God’s world. All these things are understandable without any spiritual change. You don’t need to be born again to want these things. The devils want them.

Bien des gens semblent accueillir la Bonne Nouvelle sans s’attacher à Dieu. La volonté d’échapper à l’enfer n’atteste pas que nous sommes nés de nouveau. Il n’est pas nécessaire d’avoir un cœur renouvelé pour aspirer à se savoir pardonné, pour souhaiter échapper à la colère de Dieu ou hériter du paradis et ainsi être soulagé sur le plan psychologique. Il est possible qu’un individu n’ayant vécu aucune transformation spirituelle comprenne ces choses. Nul besoin d’être né de nouveau pour les désirer. Les démons aussi les convoitent.

It is not wrong to want them. Indeed it is folly not to. But the evidence that we have been changed is that we want these things because they bring us to the enjoyment of God. We were made to experience full and lasting happiness from seeing and savouring the glory of God.

Ce n’est pas une erreur de les vouloir ; en fait, le contraire serait de la pure folie. Cependant, ce qui prouve que nous avons été changés, c’est que nous désirons ces dons parce qu’ils nous permettent de prendre plaisir en Dieu. Dieu nous a créés pour que nous connaissions un bonheur durable et profond en contemplant sa gloire et en nous en délectant.

The consummation of our salvation at the second coming of Christ was secured by the blood of Christ and preached in the gospel.

Par son sang, tel que proclamé dans l’Évangile, Christ nous a assuré de l’accomplissement de notre salut lors de son retour.

And if the Spirit of him who raised Jesus from the dead lives in you, then he who raised Christ from the dead will also bring your mortal bodies to life through his Spirit who lives in you.

Romans 8:11

Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le Christ-Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

Romains 8.11

God raised up the Lord and will also raise us up by his power.

1 Corinthians 6:14

Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance.

1 Corinthiens 6.14

For we know that the one who raised the Lord Jesus will also raise us with Jesus and present us with you.

2 Corinthians 4:14

… sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus et nous fera paraître avec vous en sa présence.

2 Corinthians 4.14

He will transform the body of our humble condition into the likeness of his glorious body, by the power that enables him to subject everything to himself.

Philippians 3:21

… qui transformera notre corps humilié, en le rendant semblable à son corps glorieux par le pouvoir efficace qu’il a de s’assujettir toutes choses.

Philippiens 3.21

When this corruptible body is clothed with incorruptibility, and this mortal body is clothed with immortality, then the saying that is written will take place:
Death has been swallowed up in victory.
Where, death, is your victory?
Where, death, is your sting?
The sting of death is sin, and the power of sin is the law. But thanks be to God, who gives us the victory through our Lord Jesus Christ!

1 Corinthians 15:54–57

Lorsque ce (corps) corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce (corps) mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite :
La mort a été engloutie dans la victoire.
Ô mort, où est ta victoire ?
Ô mort, où est ton aiguillon ?
L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; et la puissance du péché, c’est la loi. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ !

1 Corinthiens 15.54–57

It is clear evidence of God’s righteous judgment that you will be counted worthy of God’s kingdom, for which you also are suffering, since it is just for God to repay with affliction those who afflict you and to give relief to you who are afflicted, along with us. This will take place at the revelation of the Lord Jesus from heaven with his powerful angels, when he takes vengeance with flaming fire on those who don’t know God and on those who don’t obey the gospel of our Lord Jesus. They will pay the penalty of eternal destruction from the Lord’s presence and from his glorious strength on that day when he comes to be glorified by his saints and to be marvelled at by all those who have believed, because our testimony among you was believed.

2 Thessalonians 1:5–10

Il y a là une preuve de juste jugement de Dieu, afin que vous soyez rendus dignes du royaume de Dieu, pour lequel vous souffrez. Car il est juste selon Dieu de rendre l’affliction à ceux qui vous affligent, et de vous donner, à vous qui êtes affligés, du repos avec nous, lorsque le Seigneur Jésus se révèlera du ciel avec les anges puissants, au milieu d’une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de notre Seigneur Jésus. Ils auront pour juste châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force quand il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru ; or vous avez cru à notre témoignage.

2 Thessaloniciens 1.5–10

The aim of Jesus’s coming and the consummation of the gospel promise is that he will “be glorified in his saints” and be “marvelled at among all who have believed.” This will be our great joy and his great honour. The goal of the consummation of the gospel is the glory of God in the face of Christ.

L’avènement de Jésus-Christ et l’accomplissement de la promesse de l’Évangile visent un même but : que Christ soit « glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru ». Cela sera le comble de notre joie et tout l’honneur lui reviendra. L’accomplissement de l’Évangile a pour objectif la gloire de Dieu reflétée sur la face de Christ.

We have already been given the gift of eternal life through faith in Christ.

Nous avons déjà reçu le don de la vie éternelle par la foi en Christ.

The one who believes in the Son has eternal life, but the one who rejects the Son will not see life; instead, the wrath of God remains on him.

John 3:36

Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne se confie pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

Jean 3.36

I give them eternal life, and they will never perish. No one will snatch them out of my hand.

John 10:28

Je leur donne la vie éternelle ; elles ne périront jamais, et personne ne les arrachera de ma main.

Jean 10.28

The fullness of eternal life begins at the resurrection.

La plénitude de la vie éternelle débute lors de la résurrection.

He poured out his Spirit on us abundantly through Jesus Christ our Saviour so that, having been justified by his grace, we may become heirs with the hope of eternal life.

Titus 3:6, 7

Il a répandu le Saint Esprit sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions héritiers dans l’espérance de la vie éternelle.

Tite 3.6,7

This is eternal life: that they may know you, the only true God, and the one you have sent—Jesus Christ.

John 17:3

Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.

Jean 17.3

The gift of the gospel called eternal life is not the mere extension of every earthly pleasure. It is the extension and perfection of the pleasures of knowing God and his Son Jesus Christ.

Ce don de l’Évangile qu’est la vie éternelle n’est pas une simple prolongation de tous les plaisirs terrestres, mais une extension et un perfectionnement du bonheur de connaître Dieu ainsi que son Fils, Jésus-Christ.

The heart of the gospel—God’s not sparing his own Son—is the guarantee that “all things” will be given to us.

Dans son essence, le fait que Dieu n’a pas épargné son Fils nous assure que « toutes choses » nous seront données.

He did not even spare his own Son but offered him up for us all. How will he not also with him grant us everything?

Romans 8:32

Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi tout avec lui, par grâce ?

Romains 8.32

We know that all things work together for the good of those who love God, who are called according to his purpose.

Romans 8:28

Nous savons, du reste, que toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Romains 8.28

God takes “all things” and makes them serve our ultimate good. It doesn’t mean we get everything our imperfect hearts want. It means we get what’s good for us.

Dieu utilise « toutes choses » pour qu’elles contribuent ultimement à notre bien. Cela ne signifie pas que nous obtiendrons tout ce que désire notre cœur imparfait, mais plutôt que nous recevrons tout ce qui est bon pour nous.

The gospel secures that every real need will be met.

L’Évangile nous assure que Dieu répondra à chacun de nos besoins.

And my God will supply all your needs according to his riches in glory in Christ Jesus.

Philippians 4:19

Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Christ-Jésus.

Philippiens 4.19

For Christians everything we need—in order to do God’s will and magnify him—will be supplied.

Dieu fournit aux croyants tout le nécessaire pour qu’ils exécutent sa volonté et qu’ils le magnifient.

I know both how to make do with little, and I know how to make do with a lot. In any and all circumstances I have learned the secret of being content—whether well fed or hungry, whether in abundance or in need. I am able to do all things through him who strengthens me.

Philippians 4:12, 13

Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout, j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette. Je puis tout par celui qui me fortifie.

Philippiens 4.12,13

Who can separate us from the love of Christ? Can affliction or distress or persecution or famine or nakedness or danger or sword? As it is written:
Because of you
we are being put to death all day long;
we are counted as sheep to be slaughtered.
No, in all these things we are more than conquerors through him who loved us.

Romans 8:35–37

Qui nous séparera de l’amour de Christ ? La tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou le dénuement, ou le péril, ou l’épée ? Selon qu’il est écrit :
À cause de toi, l’on nous met à mort tout le jour.
On nous considère comme des brebis qu’on égorge.

Mais dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.

Romains 8.35–37

Nothing can separate us from Christ’s love, not because Christ’s love protects us from harm, but because it protects us from the ultimate harm of unbelief and separation from the love of God. The gospel gift of God’s love is better than life.

Rien ne peut nous séparer de l’amour de Christ, et ce n’est pas parce que celui-ci nous protège de tout mal, mais parce qu’il nous garde du grand mal de l’incrédulité et de celui d’être séparés de son amour. Cet amour est un don de Dieu qui est meilleur que la vie et qui est possible grâce à l’Évangile.

For I am persuaded that neither death nor life, nor angels nor rulers, nor things present nor things to come, nor powers, nor height nor depth, nor any other created thing will be able to separate us from the love of God that is in Christ Jesus our Lord.

Romans 8:38, 39

Car je suis persuadé que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni le présent, ni l’avenir, ni les puissances, ni les êtres d’en-haut, ni ceux d’en-bas, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu en Christ-Jésus notre Seigneur.

Romains 8.38,39

Not only can death not separate us from the love of God, it is, along with every other hardship, a gospel gift.

Non seulement la mort ne peut nous séparer de l’amour de Dieu, mais elle constitue, conjointement avec toutes les autres épreuves, un don de l’Évangile.

So let no one boast in human leaders, for everything is yours—whether Paul or Apollos or Cephas or the world or life or death or things present or things to come—everything is yours, and you belong to Christ, and Christ belongs to God.

1 Corinthians 3:21–23

Que personne donc ne mette sa gloire dans les hommes ; car tout est à vous, soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présents, soit les choses à venir. Tout est à vous ; et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu.

1 Corinthiens 3.21–23

God takes every hardship and makes it serve us, including death.

Dieu utilise toutes nos épreuves, incluant la mort, pour notre bien.

For me, to live is Christ and to die is gain.

Philippians 1:21

Car pour moi, Christ est ma vie et la mort m’est un gain.

Philippiens 1.21

We would prefer to be away from the body and at home with the Lord.

2 Corinthians 5:8

Nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur.

2 Corinthiens 5.8

Because of the gospel, God promises to “give us all things” with Christ. The “all things” turns out to include not just pleasant things but terrible things like tribulation, distress, persecution, famine, nakedness, danger, sword, and death. Death is a gift because it takes us more quickly to the great good of the gospel—seeing and savouring the glory of God in the face of Christ.

À cause de l’Évangile, Dieu promet de nous donner « toutes choses avec lui ». Or, « toutes choses » n’incluent pas que des choses agréables, mais aussi des épreuves comme la tribulation, la détresse, la persécution, la famine, la pauvreté, le danger, l’épée et la mort. La mort est un don parce qu’elle nous amène à goûter plus rapidement au bien ultime de l’Évangile, soit contempler la gloire de Dieu sur la face de Christ.

In the merciful sovereignty of Christ, empowered by his own blood, these sufferings accomplish the greatest good of the gospel, a more pure and authentic and deeply satisfying seeing and savouring of God in Christ.

Christ, dans sa souveraineté miséricordieuse et en vertu de son sang, se sert de ces souffrances pour accomplir le plus grand bien de l’Évangile, une contemplation pure, authentique et profondément satisfaisante de Dieu en Christ.

We don’t want you to be unaware, brothers and sisters, of our affliction that took place in Asia. We were completely overwhelmed—beyond our strength—so that we even despaired of life itself. Indeed, we felt that we had received the sentence of death, so that we would not trust in ourselves but in God who raises the dead.

2 Corinthians 1:8, 9

Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui nous est survenue en Asie, que nous avons été accablés à l’extrême, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même (de conserver) la vie. Mais nous, en nous-mêmes, nous avions accepté notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais en Dieu qui ressuscite les morts.

2 Corinthiens 1.8,9

Paul’s life-threatening suffering was designed by God to keep him close to God. The aim of the gospel is not an easy life. It is deeper knowledge of God and deeper trust in God.

L’Évangile n’a pas pour but de faciliter la vie, mais d’approfondir chez le croyant sa connaissance de Dieu et de nourrir sa confiance en lui.

Therefore, so that I would not exalt myself, a thorn in the flesh was given to me, a messenger of Satan to torment me so that I would not exalt myself. Concerning this, I pleaded with. theLord three times that it would leave me. But he said to me, “My grace is sufficient for you, my power is perfected in weakness.”
Therefore, I will most gladly boast all the more about my weaknesses, so that Christ’s power may reside in me. So I take pleasure in weaknesses, insults, hardships, persecutions, and in difficulties, for the sake of Christ. For when I am weak, then I am strong.

2 Corinthians 12:7–10

Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, il m’a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter, pour que je ne sois pas enflé d’orgueil. Trois fois j’ai supplié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les privations, dans les persécutions, dans les angoisses, pour Christ ; en effet quand je suis faible, c’est alors que je suis fort.

2 Corinthiens 12.7–10

The gospel’s goal is not my immediate ease. Its goal is my being so in love with Christ and so passionate about his glory that when my suffering can highlight his worth I will bear it “gladly.”

L’Évangile ne vise pas à nous procurer une vie facile, mais à nous inspirer tellement d’amour pour Christ et de passion pour sa gloire que nous acceptions « volontiers » de supporter des afflictions si elles manifestent sa valeur.

The goal of the gospel is not our ease or wealth or safety in this age, but our dependence on Christ and our delight in his glory.

Le but ultime de la Bonne Nouvelle est notre dépendance totale face à Christ et notre réjouissance devant sa gloire, plutôt que notre bien-être ou notre sécurité ici-bas.

Faith is not saving faith if it tries to trust Christ for the wrong things. Saving faith must have a quality to it that tastes what is Christ-exalting and embraces it.

Si l’on se confie en Christ pour les mauvaises raisons, il ne s’agit pas d’une foi qui mène au salut. La foi faut une qualité qui fait en sorte que l’on goûte ce qui l’exalte.

The best gift purchased and promised by the gospel is the gift of God himself, revealed in Christ and offered to us for our enjoyment.

Le don suprême que promet l’Évangile est celui de Dieu lui-même qui s’est révélé en Christ et qui s’offre à nous pour que nous le contemplions.

Then I will come to the altar of God,
to God, my greatest joy.
I will praise you with the lyre,
God, my God.

Psalm 43:4

J’irai vers l’autel de Dieu,
Vers Dieu, ma joie et mon allégresse,
Et je te célébrerai sur la harpe, ô Dieu, mon Dieu !

Psaume 43.4

So faith has tasted the glory of God in Christ and treasures it enough that the fullness of it is worth waiting for and suffering for.

La foi nous a donc fait goûter la gloire de Dieu en Christ et lui a accordé un prix si élevé que nous sommes prêts à attendre sa manifestation et à souffrir pour elle.

The gospel has unleashed a million mercies on the people of Christ, but none of these is good news in and of itself. They are all good to the degree that they make possible the one great good—namely, knowing and enjoying God himself.

L’Évangile apporte un million de bienfaits au peuple de Christ, mais aucun d’entre eux ne constitue par lui-même une bonne nouvelle. Ils sont tous bons dans la mesure où ils permettent la concrétisation de l’unique grand bien, c’est-à-dire de nous amener à connaître Dieu et à prendre plaisir en lui.

Chapter 10: The Gospel—The Gift of God Himself over and in All His Pleasant Gifts

Chapitre 10 : L’Évangile : Dieu qui s’offre lui-même est supérieur à ses bienfaits, tout en en faisant partie

Though the fig tree does not bud
and there is no fruit in the vines,
though the olive crop fails
and the fields produce no food,
though the flocks disappear from the pen
and there are no herds in the stalls,
yet I will celebrate in the Lord;
I will rejoice in the God of my salvation!

Habakkuk 3:17, 18

Car le figuier ne fleurira pas,
Point de vendange dans les vignes ;
La production de l’olivier sera décevante,
Les champs ne donneront pas de nourriture,
Le petit bétail disparaîtra de l’enclos,
Point de gros bétail dans les étables.
Mais moi j’exulterai en l’Éternel,
Je veux trouver l’allégresse dans le Dieu de mon salut.

Habaquq 3.17,18

He did not even spare his own Son but offered him up for us all. How will he not also with him grant us everything?

Romans 8:32

Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi tout avec lui, par grâce ?

Romains 8.32

Merciful answers to prayer are blood-bought gifts of the gospel.

Les réponses miséricordieuses aux prières sont en fait des dons qui découlent de la Bonne Nouvelle.

For every one of God’s promises is “Yes” in him. Therefore, through him we also say “Amen” to the glory of God.

2 Corinthians 1:20

Toutes les promesses de Dieu sont ce oui en lui. C’est donc aussi par lui que nous disons à Dieu l’amen pour sa gloire.

2 Corinthiens 1.20

You did not choose me, but I chose you. I appointed you to go and produce fruit and that your fruit should remain, so that whatever you ask the Father in my name, he will give you.

John 15:16

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais moi, je vous ai choisis et je vous ai établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, pour que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.

Jean 15.16

Answered prayer is based on Jesus’s priestly intercession for us, and that intercession is based on the blood he shed to remove our sins and release the flood of prayer-answering grace. Therefore, all the blessings we receive in answer to prayer, we owe to the gospel of Christ crucified and risen. They are not automatic blessings. They are blood-bought for sinners like us.

Nous recevons des réponses à nos prières en raison de l’intercession sacerdotale de Jésus en notre faveur qui se fonde sur le sang qu’il a versé pour nous purifier de nos péchés et pour répandre sur nous le flot de sa grâce. Par conséquent, chacune des bénédictions que nous recevons en réponse à nos prières, nous la devons au Christ crucifié et ressuscité. Ce ne sont pas des bienfaits automatiques ; ils ont été acquis pour nous pécheurs au prix de son sang.

Prayer can offend God if it comes from an unfaithful heart.

La prière peut outrager Dieu si elle provient d’un cœur infidèle.

Now comes the strongest warning in the New Testament against making prayer the place where we use God to get his gifts but not himself.

Voici l’avertissement le plus sévère de tout le Nouveau Testament sur le danger de s’adresser à Dieu pour recevoir de lui ses dons tout en faisant peu de cas de lui.

You desire and do not have. You murder and covet and cannot obtain. You fight and wage war. You do not have because you do not ask. You ask and don’t receive because you ask with wrong motives, so that you may spend it on your pleasures.
You adulterous people! Don’t you know that friendship with the world is hostility toward God? So whoever wants to be the friend of the world becomes the enemy of God. Or do you think it’s without reason that the Scripture says: The spirit he made to dwell in us envies intensely?

James 4:2–5

Vous convoitez et vous ne possédez pas ; vous êtes meurtriers et envieux, sans (rien) pouvoir obtenir ; vous avez des querelles et des luttes, et vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas. Vous demandez et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, afin de (tout) dépenser pour vos passions.
Adultères ! Ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. Croyez-vous que l’Écriture dise en vain : Dieu aime jusqu’à la jalousie l’Esprit qu’il a fait habiter en vous ?

Jacques 4.2–5

Why does he call us “adulteresses” when we pray? It’s because we ask God for things to indulge our desires that are not desires for him. This is amazing; at the moment when we engage in the most pious activity, prayer, we could be offending God by deceiving him with our idols.

Pourquoi Dieu nous appelle-t-il « adultères » quand nous le prions ? Parce que nous sollicitons de lui des choses dans le but d’assouvir les désirs alors que nous n’avons aucun intérêt pour lui. Voilà qui est étonnant ; au moment où nous nous engageons dans une activité des plus pieuses, la prière, nous pourrions outrager Dieu en le trompant avec nos idoles.

God wants your heart when you pray. God will not be a mere dispenser of gifts for those who have delight in God himself.

Dieu désire avoir tout notre cœur lorsque nous le prions. Il n’est pas question qu’il soit un simple distributeur de dons pour ceux. qui ne prennent aucunement plaisir en lui.

It was the gospel that purchased and promised all our answers to prayer. The aim of the gospel is not mainly to give us God’s gifts, but to give us God. All his gifts are good. But in and through them all, the aim is to see more of God’s glory and to savour more of his infinitely beautiful moral perfections displayed in the gospel.

C’est l’Évangile qui a acheté et promis toutes nos réponses à la prière. L’Évangile n’a pas pour objectif premier de nous livrer les dons de Dieu, mais de nous offrir Dieu lui-même. Tous ses bienfaits sont bons, mais leur objectif ultime est de nous dévoiler davantage la gloire de Dieu et de nous permettre de savourer ses perfections morales infinies, telles que révélées dans l’Évangile.

It is possible to feel truly thankful to someone for a gift and not love the giver.

Il est en effet possible de ressentir beaucoup de gratitude envers une personne qui nous a fait un cadeau, sans l’aimer pour autant.

True gratitude or thankfulness to God for his kindness to us, arises from a foundation laid before, of love to God for what he is in himself; whereas a natural gratitude has no such antecedent foundation. The gracious stirrings of grateful affection to God, for kindness received, always are from a stock of love already in the heart, established in the first place on others grounds, viz. God’s own excellency.2

Jonathan Edwards

La gratitude et la reconnaissance véritables envers Dieu pour sa bonté envers nous reposent sur un fondement déjà établi, soit un cœur qui l’aime en vertu de qui il est. Une telle base fait défaut à la gratitude naturelle chez l’être humain. Une reconnaissance affectueuse envers Dieu pour les faveurs reçues puise toujours dans les réserves d’amour accumulées dans un cœur axé avant tout sur l’excellence de Dieu.2

Jonathan Edwards

Gratitude that is pleasing to God is not first a delight in the benefits God gives (though that will be part of it). True gratitude must be rooted in something else that comes first—namely, a delight in the beauty and excellency of God’s character.

La gratitude qui est agréable à Dieu ne se résume pas à une attitude de réjouissance face aux bienfaits qu’il accorde. La vraie reconnaissance s’ancre d’abord en autre chose, à savoir dans le fait de prendre plaisir en la beauté et l’excellence de Dieu.

The gratitude of hypocrites … they first rejoice, and are elevated with the fact that they are made much of by God; and then on that ground, [God] seems in a sort, lovely to them. … They are pleased in the highest degree, in hearing how much God and Christ make much of them. So that their joy is really a joy in themselves, and not in God.3

Jonathan Edwards

La gratitude des hypocrites … ils se réjouissent d’abord de ce que Dieu ait fait grand cas d’eux, de sorte qu’il leur paraît agréable en raison de ce fait […] Ils se plaisent énormément à entendre dire à quel point Dieu et Christ leur accordent de la valeur. Ils ne se réjouissent donc qu’en eux-mêmes plutôt qu’en Dieu.3

Jonathan Edwards

One of today’s most common descriptions of the cross—namely, how much of our value it celebrates—may well be a description of natural self-love with no spiritual value.

De nos jours l’une des descriptions les plus communes de la croix, à savoir qu’elle nous revêt d’une très grande valeur, pourrait bien dépeindre un amour naturel de soi dépourvue de toute signification spirituelle.

So, whether you eat or drink, or whatever you do, do everything for the glory of God.

1 Corinthians 10:31

Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu.

1 Corinthiens 10.31

The gospel is for the glory of God. God is not glorified if the foundation of our gratitude for the gospel is the worth of its gifts and not the value of the Giver. If gratitude for the gospel is not rooted in the glory of God beneath the gift of God, it is disguised idolatry.

L’Évangile doit servir à glorifier Dieu. Or, ce n’est pas ce que nous faisons si notre gratitude repose sur la valeur de ses dons plutôt que sur la grandeur de Dieu. Si c’est ce qui caractérise notre reconnaissance, nous sommes alors coupables d’une idolâtrie camouflée.

The heavens declare the glory of God,
and the expanse proclaims the work of his hands.

Psalm 19:1

Les cieux racontent la gloire de Dieu,
Et l’étendue céleste annonce l’œuvre de ses mains.

Psaume 19.2

For everything created by God is good, and nothing is to be rejected if it is received with thanksgiving.

1 Timothy 4:4

Or, tout ce que Dieu a créé est bon, et rien n’est à rejeter, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces.

1 Timothée 4.4

The reason that God created what is not God is that this was the best way for God to display his glory to beings other than himself.

Dieu a créé ce qui n’est pas Dieu car c’était le meilleur moyen de démontrer sa gloire à des êtres autres que lui-même.

God is revealed, and we are loved. Love gives us what is best for us, and what is best for us is knowing and enjoying God.

Dieu s’est manifesté à nous et il nous a aimés. Son amour nous a procuré ce qu’il y a de mieux pour nous, c’est-à-dire le connaître et prendre plaisir en lui.

The glory of God in the gospel exceeds all his glory in nature.

La gloire de Dieu dans l’Évangile surpasse sa gloire représentée dans la nature.

God desired to show in the Gospel a far greater glory than would have been possible before the fall and in the absence of redemption.

Dieu désirait montrer dans l’Évangile une gloire bien plus grande qu’il n’aurait été possible de le faire avant la chute et en l’absence de la rédemption.

The revelation made of Christ in the blessed Gospel is far more excellent, more glorious, and more filled with rays of divine wisdom and goodness, than the whole creation and the just comprehension of it, if attainable can contain or afford. Without the knowledge hereof, the mind of man, however priding itself in other inventions and discoveries, is wrapped up in darkness and confusion.4

John Owen

La révélation de Christ dans le merveilleux Évangile surpasse de loin la création entière, de même que notre compréhension de ces réalités, par son excellence, sa gloire, le rayonnement de sa sagesse et de sa bonté divines. Sans cette connaissance, l’esprit humain, bien qu’il se targue de ses inventions et de ses découvertes, demeure plongé dans les ténèbres et la confusion.4

John Owen

In the gospel, as with creation, God’s love for us and his revelation of himself happen in the same act. The highest act of love is the giving of the best gift, and, if necessary, at the greatest cost, to the least deserving. This is what God did. At the cost of his Son’s life, to the totally undeserving, God gave the best gift—the display of the glory of Christ who is the image of God. None of this would have been possible without the created material world.

De l’Évangile comme de la création l’amour de Dieu pour nous et sa révélation de lui-même se sont produits par un seul acte. La plus belle preuve d’amour consiste à offrir le meilleur don, et, si nécessaire, au prix le plus élevé possible, à ceux qui en sont le moins dignes. C’est ce que Dieu a fait. À des gens qui ne le méritaient absolument pas et au prix de la vie de son Fils, il a offert le meilleur don, la manifestation de la gloire de Christ, l’image de Dieu. En l’absence d’un monde créé, rien de tout cela n’aurait été possible.

The embattled pathway to heaven is a biblically balanced yes and no to the world God has made. The Christian discipline of fasting and the Christian privilege of feasting mark the route for this pathway.

Conformément aux Écritures, le sentier étroit et maintes fois assailli qui mène au ciel doit comporter un nombre d’acquiescements et de refus en réponse au monde que Dieu a créé. En chemin, le croyant se discipline à jeûner et a aussi occasionnellement le privilège de festoyer.

God created bread so that we would have some idea of what the Son of God is like when he says, “I am the bread of life” (John 6:35). And he created the rhythm of thirst and satisfaction so that we would have some idea of what faith in Christ is like when Jesus said, “He who believes in me shall never thirst” (John 6:35).

Il a créé le pain pour que nous comprenions un peu mieux qui est le Fils de Dieu quand il dit : « Je suis le pain de la vie » (Jn 6.35). Et il a créé l’alternance entre la soif et son étanchement pour que nous puissions comprendre ce qu’est la foi en Christ quand Jésus dit : « Celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (Jn 6.35).

Man is not the center of the universe, God is.

L’homme n’est pas le centre de l’univers, Dieu l’est.

For from him and through him
and to him are all things.
To him be the glory forever. Amen.

Romans 11:36

Tout est de lui, par lui et pour lui ! À lui la gloire dans tous les siècles. Amen !

Romains 11.36

“To him” means everything exists to call attention to him and to bring admiration to him.

« Pour lui » signifie que tout existe dans le but d’attirer l’attention sur lui et de diriger l’admiration vers lui.

For everything was created by him,
in heaven and on earth,
the visible and the invisible,
whether thrones or dominions
or rules or authorities—
all things have been created through him and for him.

Colossians 1:16

Car en lui tout a été créé dans les cieux et sur la terre, ce qui est visible et ce qui est invisible, trônes, souverainetés, principautés, pouvoirs. Tout a été créé par lui et pour lui.

Colossiens 1.16

Bread was created for the glory of Christ. Hunger and thirst were created for the glory of Christ. And fasting was created for the glory of Christ.

Le pain a donc été créé pour la gloire de Christ. La faim et la soif ont été créées pour la gloire de Christ. Et le jeûne a été créé pour la gloire de Christ.

Bread magnifies Christ in two ways: by being eaten with gratitude for his goodness, and by being forfeited out of hunger for God himself. In the heart of the saint both eating and fasting are worship. Both send the heart—grateful and yearning—to the Giver. Each has its appointed place and each has its danger. The danger of eating is that we fall in love with the gift; the danger of fasting is that we belittle the gift and glory in our will-power.

Le pain peut donc rendre gloire à Christ de deux manières : nous pouvons le manger avec gratitude pour la bonté de Dieu, et nous pouvons y renoncer à cause de notre faim de Dieu. Dans le cœur des saints, manger et jeûner sont deux formes d’adoration. Toutes deux glorifient Christ. Toutes deux orientent le cœur, qu’il soit reconnaissant ou assoiffé, vers celui qui donne. Chacun de ces choix a une fonction définie, et chacun comporte un risque. Le danger de la nourriture est de tomber amoureux du cadeau. Le danger du jeûne est de minimiser le cadeau et de glorifier la force de notre détermination.

When the gospel of Jesus Christ frees us to see and savour the glory of God above all things, the way is opened for us to experience seamless joy in God and his gifts. For the gospel-liberated mind, all joy in created things is seamless with joy in God.

Lorsque l’Évangile de Jésus-Christ nous affranchit, nous permettant de voir et de savourer la gloire de Dieu par-dessus tout, cela nous fraye un chemin sur lequel nous pouvons avoir une joie à la fois en Dieu et en ses dons. Pour la personne qui a été libérée par l’Évangile, nous pouvons donc affirmer que sa joie en Dieu ne fait qu’un avec celle qu’elle éprouve en raison des choses créées qu’elle reçoit.

It is not only the material world that temps us to love the gift above the giver. The spiritual world has the same dangers. Love for signs and wonders may displace love for God just like any material thing.

Les tentation d’aimer le don davantage que le Donateur ne surviennent pas uniquement dans le monde matériel ; le monde spirituel présente des dangers similaires. Une attirance pour les signes et les prodiges pourrait supplanter notre amour pour Dieu de la même manière qu’un bien matériel pourrait prendre la place qui revient au Seigneur.

This should caution us about a misplaced emphasis on miracles in leading people to Christ. Like all God’s gifts, signs and wonders witness to the nature and character of God, especially his grace. But, as with material gifts, miraculous gifts may lure our hearts to themselves and not to God. This is why we must keep emphasizing that God is the gospel.

Veillons donc à ne pas placer trop d’accent sur les miracles quand nous annonçons le salut en Jésus-Christ. Comme tous les autres dons de Dieu, les signes et les miracles manifestent sa nature, en particulier sa grâce. Cependant, ils peuvent nous leurrer de la même manière que les biens matériels et s’accaparer la place de notre attachement à Dieu. Voilà pourquoi nous devons continuer de souligner que Dieu est l’Évangile.

All the enticements to God that are not God are precious and precarious. They can lead us to God or lure us to themselves.

Tout don qui nous attire à Dieu sans être Dieu est précieux, bien que précaire. Il peut nous amener à Dieu ou nous accaparer.

Though the fig tree does not bud
and there is no fruit on the vines,
though the olive crop fails
and the fields produce no food,
though the flocks disappear from the pen
and there are no herds in the stalls,
yet I will celebrate in the Lord;
I will rejoice in the God of my salvation!

Habakkuk 3:17, 18

Car le figuier ne fleurira pas,
Point de vendange dans les vignes ;
La production de l’olivier sera décevante,
Les champs ne donneront pas de noruriture,
Le petit bétail disparaîtra de l’enclos,
Point de gros bétail dans les étables.
Mais moi j’exulterai en l’Éternel,
Je veux trouver l’allégresse dans le Dieu de mon salut.

Habaquq 3:17,18

God himself is more precious than life and all the earthly good that life gives.

Dieu lui-même est plus précieux que la vie et tous les biens terrestres qu’elle procure.

The love of God, which sustains life, is better than life.

L’amour de Dieu, qui soutient la vie, vaut mieux que la vie.

God, you are my God; I eagerly seek you.
I thirst for you;
my body faints for you
in a land that is dry, desolate, and without water.
So I gave on you in the sanctuary
to see your strength and your glory.

My lips will glorify you
because your faithful love is better than life.

Psalm 63:1–3

Ô Dieu ! tu es mon Dieu, je te cherche,
Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi,
Dans une terre aride, desséchée, sans eau.
Ainsi je te contemple dans le sanctuaire,
Pour voir ta puissance et ta gloire.
Car ta bienveillance est meilleure que la vie :
Mes lèvres te glorifieront.

Psaume 63.2–4

You guide me with your counsel,
and afterward you will take me up in glory.
Who do I have in heaven but you?
And I desire nothing on earth but you.
My flesh and my heart may fail,
but God is the strength of my ehart,
my portion forever.

Psalm 73:24–26

Tu me conduis par ton conseil,
Puis tu me recevras dans la gloire.
Qui d’autre ai-je au ciel ?
En dehors de toi, je n’ai aucun plaisir sur la terre.
Ma chair et mon cœur peuvent défaillir :
Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et ma part.

Psaume 73.24–26

The one who loves a father or mother more than me is not worthy of me; the one who loves a son or daughter more than me is not worthy of me.

Matthew 10:37

Celui qui aime père ou mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime fils ou fille plus que moi n’est pas digne de moi.

Matthieu 10.37

Jesus must be the supreme treasure of our lives, if we are true disciples of Jesus. Jesus died for us and rose again to make it possible for us to see him and savour him above all things with everlasting joy. This is the great good the gospel is meant to accomplish.

Si nous sommes de vrais disciples de Jésus, celui-ci doit constituer notre trésor suprême. Il est mort pour nous, il est ressuscité, et c’est grâce à son œuvre que nous pouvons le voir et jouir de lui par-dessus tout et connaître un bonheur éternel. Voilà le plus grand bien que l’Évangile a pour but d’accomplir.

But everything that was a gain to me, I have considered to be a loss because of Christ. More than that, I also consider everything to be a loss in view of the surpassing value of knowing Christ Jesus my Lord. Because of him I have suffered the loss of all things and consider them as dung, so that I may gain Christ.

Philippians 3:7, 8

Mais ce qui était pour moi un gain, je l’ai considéré comme une perte à cause du Christ. Et même je considère tout comme une perte à cause de l’excellence de la connaissance du Christ-Jésus, mon Seigneur. À cause de lui, j’ai accepté de tout perdre, et je considère tout comme des ordures, afin de gagner Christ.

Philippiens 3.7,8

God is the greatest gift of the gospel in and above all others.

Dieu est le plus grand don de l’Évangile.

Even though the gospel purchased and promises many good gifts, from the most spiritual to the most material, yet God himself is the ultimate good promised in the gospel. If we do not see and savour that greatest good above all others and in all others, we do not yet know why the good news is truly good. God himself is our supreme joy and is the true and lasting joy in all other joys.

Si l’Évangile nous a acquis et promis de nombreux et précieux dons, du plus spirituel au plus matériel, Dieu en demeure le bien ultime. Si nous sommes incapables de le contempler et de prendre plaisir en lui plus que dans tous les autres dons, nous ignorons toujours en quoi la Bonne Nouvelle est véritablement réjouissante. Dieu lui-même est notre joie suprême, notre bonheur véritable et durable parmi tous les autres.

The redeemed have all their objective good in God. God himself is the great good which they are brought to the possession and enjoyment of by redemption. He is the highest good, and the sum of all that good which Christ purchased. God is the inheritance of the saints; he is the portion of their souls. God is their wealth and treasure, their food, their life their dwelling place, their ornament and diadem, and their everlasting honour and glory. They have none in heaven but God; he is the great good which the redeemed are received to at death, and which they are to rise to at the end of the world. The Lord God, he is the light of the heavenly Jerusalem; and is the ‘river of the water of life’ that runs, and the tree of life that grows, ‘in the midst of the paradise of God’. The glorious excellencies and beauty of God will be what will forever entertain the minds of the saints, and the love of God will be their everlasting feast. The redeemed will indeed enjoy other things; they will enjoy the angels, and will enjoy one another: but that which they shall enjoy in the angels, or each other, or in anything else whatsoever, that will yield them delight and happiness, will be what will be seen of God in them.5

Jonathan Edwards

Tout le bien objectif des rachetés se trouve en Dieu. Il est lui-même le plus grand trésor qu’ils possèdent et dont ils jouissent en vertu de la rédemption. Il est leur gain le plus excellent et la somme de tout ce que Christ leur a acquis. Il est l’héritage des saints, la portion de leur âme, leur richesse, leur nourriture, leur vie, leur demeure, leur parure et leur diadème ainsi que leur honneur et leur gloire éternels. Ils n’ont personne d’autre au ciel que lui ; il est le grand bien qui les accueille quand ils meurent et, à la fin du monde, c’est vers lui qu’ils s’élèveront. L’Éternel Dieu éclaire la nouvelle Jérusalem ; il en est « le fleuve d’eau de la vie » qui y coule et « l’arbre de vie » qui y pousse. Les saints s’occuperont pour toujours des gloires excellentes de la beauté de Dieu, et ils se délecteront éternellement de son amour. Certes, les rachetés jouiront de bien des choses, ils tireront plaisir les uns des autres, des anges et de plus encore, mais dans tout cela, ce qui leur procurera le plus de bonheur ou de délices sera Dieu.5

Jonathan Edwards

  1. St. Augustine, The Confessions of St. Augustine (New York: Washington Square Press, 1962) 1.
  2. Jonathan Edwards, Religious Affections, in The Works of Jonathan Edwards, vol. 2, ed. John Smith (New Haven, Conn.: Yale University Press, 1959), 247.
  3. Ibid., 250-251.
  4. John Owen, Meditations and Discourses on the Glory of Christ in His Person, Office, and Grace, in The Works of John Owen, vol. 1 (Edinburgh: Banner of Truth, 1965), 275.
  5. Jonathan Edwards, “God Glorified in the Work of Redemption, by the Greatness of Man’s Dependence upon Him, in the Whole of It (1731)” (sermon on 1 Corinthians 1:29-31), in The Sermons of Jonathan Edwards: A Reader, ed. Wilson H. Kimnach, Kenneth P. Minkema, and Douglas A. Sweeney (New Haven, Conn.: Yale University Press, 1999), 74-75.

Summary

Résumé

All the gifts of the Gospel, such as justification and sanctification, should lead us to behold as well as to taste the glory of God in the face of Christ. The same can be said about all the gifts from God. God certainly does not give us food, friendship, healing, beauty, joy and answers to our prayers in order to turn us to idolatry. Rather, these gifts serve to deepen our joy in God’s glory as they lead us to be grateful to the giver and Creator of all that brings us joy, so that we may see and savour more of God’s glory.

The same is true for the suffering that believers may experience. Trials, even the worst ones, serve to lead the believer to the ultimate good: to be dependent and satisfied in nothing but God.

Thus, we must absolutely avoid being self-centred idolaters when we take pleasure in God’s gifts such as family, material goods, spiritual power, or even the cross of Christ. We must not seek our satisfaction in these blessings. Rather, they should lead our souls to be satisfied in the glory of God alone, revealed in the gospel of Jesus as the ultimate goal of God’s gifts since the latter is itself the gospel.

Tous les dons de l’Évangile, tels que la justification et la sanctification, devraient nous mener à contempler ainsi qu’à goûter à la gloire de Dieu sur la face de Christ. La même chose peut être dite à propos de tous les dons de la part de Dieu. Dieu ne nous donne certainement pas la nourriture, l’amitié, la guérison, la beauté, la joie et des réponses à nos prières dans le but de nous tourner vers l’idolâtrie. Au contraire, ces dons servent à ce que notre joie en la gloire de Dieu s’approfondisse alors qu’ils nous amènent à être reconnaissants envers celui qui donne et qui crée tout ce qui nous procure de la joie, afin que l’on puisse voir et savourer davantage la gloire de Dieu.

Il en est de même pour la souffrance que les croyants peuvent expérimenter. Les épreuves, même les pires, servent à mener le croyant vers l’ultime bien : être dépendant et satisfait en rien d’autre que Dieu.

Ainsi, nous devons absolument éviter d’être des idolâtres centrés sur nous-mêmes lorsque nous prenons plaisir en les dons de Dieu comme la famille, les biens matériels, le pouvoir spirituel ou même la croix de Christ. Nous ne devons pas rechercher notre satisfaction en ces bénédictions. Ils doivent plutôt amener nos âmes à être satisfaites en la gloire de Dieu seule, révélée dans l’Évangile de Jésus comme étant l’objectif ultime des dons de Dieu puisque ce dernier est lui-même l’Évangile.


Hymn

Hymne

Knowing You

Te connaître

All I once held dear, built my life upon
All this world reveres, and wars to own
All I once thought gain I have counted loss
Spent and worthless now, compared to this

Knowing you, Jesus, knowing you,
There is no greater thing.
You’re my all, you’re the best,
You’re my joy, my righteousness,
And I love you, Lord.

Now my heart’s desire is to know you more,
To be found in you and known as yours,
To possess by faith what I could not earn
All-surpassing gift of righteousness

Knowing you, Jesus, knowing you,
There is no greater thing.
You’re my all, you’re the best,
You’re my joy, my righteousness,
And I love you, Lord.

Oh, to know the power of your risen life,
And to know you in your sufferings;
To become like you in your death, my Lord,
So with you to live and never die.

Knowing you, Jesus, knowing you,
There is no greater thing.
You’re my all, you’re the best,
You’re my joy, my righteousness,
And I love you, Lord.

Ce qui m’était cher pour construire ma vie,
Utile et précieux selon le monde,
Ce qui m’était gain n’a plus de valeur,
Ne me sert à rien, car je préfère

Te connaître, Jésus, te connaître.
Il n’est rien de meilleur,
Toi, mon Dieu, mon seul bien,
Ma vraie joie et ma justice.
Ô Seigneur, je t’aime.

Mon plus cher désir,
Te connaître mieux,
Demeurer en toi, t’appartenir,
Saisir par la foi ta grâce infinie
Et le don précieux de la justice.

Te connaître, Jésus, te connaître,
Il n’est rien de meilleur
Toi, mon Dieu, mon seul bien,
Ma vraie joie et ma justice,
Ô Seigneur, je t’aime.

Vivre de ta vie de résurrection,
Communier, Jésus, à tes souffrances,
Devenir conforme à toi dans la mort
Et vivre avec toi l’éternité.

Te connaître, Jésus, te connaître,
Il n’est rien de meilleur
Toi, mon Dieu, mon seul bien,
Ma vraie joie et ma justice,
Ô Seigneur, je t’aime.
Oui, je t’aime.


Questions

Questions

  1. Demonstrate with biblical texts that God himself is the ultimate goal of all these gospel gifts:
    1. Predestination
    2. Incarnation
    3. Reconciliation
    4. Glorification
    5. Eternal life
  2. On pages 149-151, John Piper discusses these two texts from Paul’s second epistle to the Corinthians:

    We don’t want you to be unaware, brothers and sisters, of our affliction that took place in Asia. We were completely overwhelmed—beyond our strength—so that we even despaired of life itself. Indeed, we felt that we had received the sentence of death, so that we would not trust in ourselves but in God who raises the dead. (2 Cor. 1:8, 9)

    Therefore, so that I would not exalt myself, a thorn in the flesh was given to me, a messenger of Satan to torment me so that I would not exalt myself. Concerning this, I pleaded with the Lord three times that it would leave me. But he said to me, “My grace is sufficient for you, for my power is perfected in weakness.” Therefore I will most gladly boast all the more about my weaknesses, so that Christ’s power may reside in me. So I take pleasure in weaknesses, insults, hardships, persecutions, and in difficulties, for the sake of Christ. For when I am weak, then I am strong. (2 Cor. 12:7–10)
    1. What was God’s will through these difficult situations?
    2. How was God’s plan different from the plan of those who threatened Paul’s life in 2 Corinthians 1:8, 9 and the plan of Satan’s messenger in 2 Corinthians 12:7-10?
    3. In what ways do these verses encourage you when you are suffering? (Chap. 9.)
  3. Where do the answers to our prayers come from? Why is it important to remember the high price that lies at the foundation of the answers to our prayers? (Chap. 10.)
  4. In your own words, describe how you can rejoice in God’s gifts without becoming idolatrous. What is the difference between the way an unbeliever takes pleasure in God’s gifts and the way a believer takes pleasure in creation? Why should we emphasize this difference when we talk about the gospel? (Chap. 10.)
  5. Why was everything created?
  6. What do we long for today? What is most important to us?
  7. If we were to list our goals for the coming months and years, what “dreams” would be at the top of the list?
  1. Démontrez à l’aide de textes bibliques que Dieu lui-même est l’objectif ultime de tous ces dons de l’Évangile :
    1. Prédestination
    2. Incarnation
    3. Réconciliation
    4. Glorification
    5. Vie éternelle
  2. Aux pages 149-151, John Piper discute de ces deux textes provenant de la deuxième épître de Paul aux Corinthiens :
    Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de l’affliction qui nous est survenue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie. Et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais de la placer en Dieu qui ressuscite les morts (2 Co 1.8,9).

    Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m’empêcher de m’enorgueillir. Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort (2 Co 12.7-10).
    1. Quelle était la volonté de Dieu à travers ces situations difficiles ?
    2. En quoi le plan de Dieu était-il différent du plan de ceux qui menaçaient la vie de Paul dans 2 Corinthiens 1.8,9 et de celui du messager de Satan dans 2 Corinthiens 12.7-10 ?
    3. De quelle manière ces versets vous encouragent-ils lorsque vous souffrez ? (Chap. 9.)
  3. D’où viennent les réponses à nos prières ? Pourquoi est-il important de se rappeler le prix élevé qui se trouve au fondement des réponses à nos prières ? (Chap. 10.)
  4. Dans vos propres mots, décrivez de quelle manière vous pouvez vous réjouir dans les dons de Dieu sans devenir idolâtre. Quelle est la différence entre la façon dont un non-croyant prend plaisir en les dons de Dieu et la manière dont un croyant prend plaisir en la création ? Pourquoi devrions-nous mettre l’accent sur cette différence lorsque nous parlons de l’Évangile ? (Chap. 10.)
  5. Pourquoi tout a été créé ?
  6. À quoi aspirons-nous aujourd’hui ? Qu’est-ce qui nous tient le plus à cœur ?
  7. Si nous devions énumérer nos objectifs pour les prochains mois et les années à venir, quels « rêves » figureraient en tête de liste ?

Applications

Applications

  1. What part of this study stood out to you the most? Why or why not?
  2. Choose a gift from the gospel that you studied during this study and explain to someone you know what that gift means in terms of the Good News.
  1. Quelle partie de cette étude vous a le plus marqué ? Pourquoi ?
  2. Choisissez un don provenant de l’Évangile que vous avez étudié pendant cette étude et expliquez à une personne de votre entourage la signification de ce don quant à la Bonne Nouvelle.

Section Headings

Titres des sections

  • Chapter 9: The Gospel—The Gift of God Himself over and in All His Saving and Painful Gifts
    • The Line Between God-Cherishing Gratitude and Gift-Cherishing Idolatry
    • The Gospel Gift of Predestination
    • How Shall We Rejoice in the Gospel Gift of Incarnation?
    • Reconciliation: The Arrival of God and Joy
    • Christ Bled That We Might Be Brought Near to God
    • God’s Best Gift: Being Eternally Enthralled with God
    • The Consummation of the Gospel: Marvelling at the Mighty Christ
    • Eternal Life: Extending and Perfecting the Pleasures of Knowing God
    • The Gospel Bought All Things That Are Good for Us
    • The Gospel Secures That Every Real Need Will Be Met
    • All Things Are Yours, Including Death
    • How John Owen Prepared for Death
    • More Painful and Purifying Gifts of the Gospel
    • The Gospel Design of Paul’s Suffering—and Ours
    • Faith Tastes What Is Christ-Exalting and Embraces It
    • How Do You Trust the Statement, “I Am Your Soul’s Satisfaction”?
    • A Million Gospel Mercies, But None Good Without God
  • Chapter 10: The Gospel—The Gift of God Himself over and in All His Pleasant Gifts
    • All Answers to Prayer are Blood-Bought Gifts of the Gospel
    • How Prayer Can Make a Cuckold out of God
    • Can Gratitude to God Be Idolatrous?
    • Can Gratitude for the Cross Be Idolatrous?
    • Why God Created a Material World
    • The Glory of God in the Gospel Exceeds All His Glory in Nature
    • We Use the World for Feasting and Fasting
    • Seamless Joy in God and His Gifts
    • The Promise and Peril of Spiritual Power
    • The Deadly Link Between Spiritual Power and Physical Pleasure
    • We Drove a Stake in the Ground at Our Wedding: God Above All
    • The Love of God, Which Sustains Life, Is Better Than Life
    • “There Is Nothing I Desire Besides You”
    • God Is the Greatest Gift of the Gospel in and Above All Others
  • Chapitre 9 : L’Évangile : Dieu, le don ultime au-dessus de tous les autres dons
    • La différence entre la gratitude et l’idolâtrie
    • La prédestination, un don de l’Évangile
    • Comment devrions-nous nous réjouir du don de l’Incarnation que nous procure l’Évangile ?
    • La réconciliation : la venue de Dieu et de la joie
    • Christ a souffert pour que nous nous approchions de Dieu
    • Le meilleur don de Dieu : être captivés par lui pour l’éternité
    • L’accomplissement de l’Évangile : s’émerveiller devant la puissance de Christ
    • La vie éternelle : prolonger et parfaire la joie de connaître Dieu
    • L’Évangile nous a procuré tout ce qui est bon pour nous
    • L’Évangile nous assure que Dieu répondra à chacun de nos besoins
    • Tout est à vous, y compris la mort
    • Comment John Owen s’est-il préparé avant sa mort ?
    • D’autres dons douloureux et purifiants que l’Évangile nous procure
    • Les souffrances de Paul — ainsi que les nôtres — à travers l’Évangile
    • La foi goûte ce qui exalte Christ
    • Christ satisfait parfaitement notre âme
    • Un million bienfaits proviennent de l’Évangile, mais en l’absence de Dieu, aucun ne subsiste
  • Chapitre 10 : L’Évangile : Dieu qui s’offre lui-même est supérieur à ses bienfaits, tout en en faisant partie
    • Toutes les réponses à nos prières constituent des dons de l’Évangile, acquis au prix du sang de Christ
    • La prière peut outrager Dieu si elle provient d’un cœur infidèle
    • La reconnaissance envers Dieu peut-elle être idolâtre ?
    • La reconnaissance que l’on éprouve pour l’œuvre de la croix peut-elle être idolâtre ?
    • La raison pour laquelle Dieu a créé le monde matériel
    • La gloire de Dieu dans l’Évangile surpasse sa gloire représentée dans la nature
    • Nous utilisons le monde pour festoyer et pour jeûner
    • Une joie interrompue en Dieu et en ses dons
    • Le potentiel et les dangers de la puissance spirituelle
    • Le lien mortel entre la puissance spirituelle et la satisfaction de la chair
    • Lors de notre mariage, nous avons tranché : Dieu par-dessus tout
    • L’amour de Dieu, qui soutient la vie, vaut mieux que la vie
    • « Je ne prends plaisir qu’en toi »
    • Dieu est le plus grand don de l’Évangile

Cette étude est tirées des livres : God Is the Gospel by John Piper, Dieu est l’Évangile de John Piper, et Dieu est l’Évangile (Guide d’étude)