Citations du chapitre 1

L’obéissance libère les richesses de l’expérience chrétienne. La prière suscite et nourrit cette obéissance, plaçant le cœur dans le bon « état d’esprit » pour qu’il soit enclin à obéir.

La connaissance à également son importance, car sans elle, nous ne pouvons pas savoir ce que Dieu exige. La connaissance et la vérité demeurent abstraites si nous ne communions pas avec Dieu dans la prière. Le Saint-Esprit sert de médiateur de la Parole de Dieu et nous aide à répondre au Père par la priére.

On ne peut être chrétien sans prier.

Et vous n’avec pas reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père !

Romains 8.15

La prière est au chrétien ce que le souffle est à la vie, et pourtant aucun devoir du chrétien n’est autant négligé que celui de la prière.

Il est difficile, voire impossible, de communier avec Dieu lorsqu’on a de mauvaises motivations.

Dieu nous invite à prier, et même nous ordonne de prier. La prière est à la fois un privilège et un devoir.

La prière exige des efforts. Bien que nous ayons été créés pour vivre en communion les uns avec les autres, et avec Dieu, les conséquences de la chute nous poussent à être paresseux et indifférents à l’égard de la prière, aussi importante soit-elle. La nouvelle naissance stimule un nouveau désire de communion avec Dieu, mais le péché résiste à l’Esprit.

Chaque fois que nous ne sommes pas en mesure d’exprimer les sentiments et les émotions profondes de nos âmes, ou encore quand nous ne savons pas clairement ce pour quoi nous devrions prier, le Saint-Esprit intercède pour nous.

De même aussi l’Esprit vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables ; et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est l’intention de l’Esprit : c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints.

Romains 8.26,27

Quand nous ne savons pas comment prier ou que dire dans nos prières dans une situation donnée, le Saint-Esprit nous vient en aide.

La prière est le secret de la sainteté.

La négligence de la prière est une cause majeure de stagnation dans la vie du chrétien.

Après être sorti, il alla, selon sa coutume, au mont des Oliviers. Ses disciples le suivirent.
Arrivé à cet endroit, il leur dit : Priez, afin de ne pas entrer en tentation. Puis il s’écarta d’eux d’environ un jet de pierre, se mit à genoux et pria, en disant : Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe. Toutefois que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne, qui soit faite. Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier. En proie à l’angoisse, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre. Il se releva de sa prière et vint vers les disciples, qu’il trouva endormis de tristesse et il leur dit : Pourquoi dormez-vous ? Levez-vous, prier, afin de ne pas entrer en tentation.
Comme il parlait encore, voici qu’une foule arriva, et celui qui s’appelait Judas, l’un des douze, marchait devant elle. Il s’approcha de Jésus pour lui donner un baiser. Jésus lui dit : Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’homme !
Ceux qui étaient avec Jésus, voyant ce qui allait arriver, dirent : Seigneur, frapperons-nous de l’épée ? Et l’un d’eux frappa le serviteur du souverain sacrificateur et lui emporta l’oreille droite. Mais Jésus prit la parole et dit : Tenez-vous en là ! Puis il toucha l’oreille de cet homme et le guérit.
Jésus dit ensuite aux principaux sacrificateurs, aux chefs des gardes du temple et aux anciens, qui étaient venus contre lui : Vous êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons. J’étais tous les jours avec vous dans le temple et vous n’avez pas mis la main sur moi. Mais c’est ici votre heure et le pouvoir des ténèbres.
Après s’être emparés de Jésus, ils l’emmenèrent et le conduisirent dans la maison du souverain sacrificateur. Pierre suivait de loin.
Ils allumèrent du feu au milieu de la cour, et s’assirent. Pierre s’assit au milieu d’eux. Une servant, qui le vit assis devant le feu, le fixa et dit : Cet homme était aussi avec lui. Mais il le nia en disant : Femme, je ne le connais pas. Peu après, un autre le vit et dit : Tu es aussi de ces gens-là. Et Pierre à l’homme : Je n’en suis pas. Après un intervalle d’environ une heure, un autre encore insistait : Certainement cet homme était aussi avec lui car il est Galiléen. Pierre répondit : Toi, je ne sais pas ce que tu veux dire. Au même instant, comme il parlait encore, le coq chanta. Le Seigneur se retourna et regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite : « Avant que le coq chante aujourd’hui, tu me renieras trois fois. » Il sortit, et dehors, il pleura amèrement.

Luc 22.39–62

Pierre n’a pas prié, et en conséquence, il est tombé dans la tentation. Nous devons tomber à genoux dans l’intimité avec Dieu pour ne pas chuter.

Le Seigneur, L’Éternel m’a donné
Le langage des disciples,
Pour que je sache soutenir
Par la parole celui qui est fatigué ;
Il éveille, chaque matin,
Il éveille mon oreille,
Pour que j’écoute
À la manière des disciples.

Ésaïe 50.4

Priez sans cesse.

1 Thessaloniciens 5.17

Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l’homme.

Luc 21.36

Aucun moment de la journée n’est plus sanctifié qu’un autre. Jésus priait le matin, pendant la journée, et parfois toute la nuit. Il est évident qu’il réservait chaque jour un temps à la prière ; cependant, nous savons que la communion entre le Père et Jésus n’était jamais vraiment interrompue.

Nous devons continuellement être en communion avec notre Père.

La prière est centrale et cruciale dans la vie du chrétien.



Questions

  1. Quelle est la relation entre l’obéissance et la prière ?
  2. Pourquoi la connaissance est importante à la prière et la prière est importante à la connaissance ?
  3. Qui nous aide dans la prière ?
  4. Comment il nous aide dans la prière ?
  5. Comment la prière est un privilège et un devoir ?
  6. Qu’est-ce que le secret de la sainteté selon R.C. Sproul ?
  7. Qu’est-ce qui cause une stagnation dans la vie du chrétien ?
  8. Est-ce qu’il y a un moment de la journée plus sanctifié qu’un autre pour prier ?

Cet article est adapté du livre La prière peut-elle changer les choses ? de R.C. Sproul

Advertisement