Are all people, just as they were lost through Adam, saved through Christ?

No, only those who are elected by God and united to Christ by faith. Nevertheless God in his mercy demonstrates common grace even to those who are not elect, by restraining the effects of sin and enabling works of culture for human well-being.

De même que tous les hommes étaient perdus en Adam, tous seront-ils sauvés en Jésus-Christ ?

Non. Seuls seront sauvés ceux qui sont élus par Dieu et unis à Christ par la foi. Cependant, dans sa miséricorde, Dieu manifeste aussi sa grâce commune à ceux qui ne sont pas élus en limitant les conséquences du péché et en rendant possible la réalisations d’œuvres qui contribuent au bien-être des hommes.

Since by the one man’s trespass, death reigned through that one man, how much more will those who receive the overflow of grace and the gift of righteousness reign in life through the one man, Jesus Christ.

Romans 5:17

Si par la faute d’un seul, la mort a régné par lui seul, à bien plus forte raison ceux qui reçoivent l’abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par le seul Jésus-Christ.

Romains 5.17

Big Idea
Only those who are united to Christ, having been elected by God before the creation of the world, will be saved.

Grande idée
Seuls ceux qui sont unis au Christ, ayant été élus par Dieu avant la création du monde, seront sauvés.

Universalism is the belief that everyone will be reckoned righteous on the day of judgment and therefore be admitted to heaven. While this may hold emotional appeal for us, it is not what the Bible teaches. The Scriptures clearly differentiate between those who are in Adam and those who are in Christ. It is those who are in Christ who will be saved and will be granted eternal life to enjoy forever in God’s presence.

L’universalisme est la croyance que tout le monde sera jugé juste au jour du jugement et sera donc admis au ciel. Bien que cette croyance puisse nous séduire, ce n’est pas ce qu’enseigne la Bible. Les Écritures font clairement la différence entre ceux qui sont en Adam et ceux qui sont en Christ. Ce sont ceux qui sont en Christ qui seront sauvés et auront la vie éternelle pour jouir éternellement de la présence de Dieu.


Prayer
Gracious God, thank you for predestining us to be part of your family and redeeming us through the precious blood of Jesus. We praise you for your saving grace. Grant us understanding. May we know you as a kind, loving, and gracious God. May we be encouraged by your sovereign grace in the world. In Jesus’ name. Amen.

Prière
Dieu de bonté, merci de nous avoir prédestinés à faire partie de ta famille et de nous avoir rachetés par le précieux sang de Jésus. Nous te louons pour ta grâce salvatrice. Accorde-nous ta compréhension. Puissions-nous te connaître comme un Dieu bon, aimant et gracieux. Puissions-nous être encouragés par ta grâce souveraine dans le monde. Au nom de Jésus. Amen.


According to the Bible, God does choose the members of his family, but he does not choose us based on our ability, intelligence, beauty, or goodness. When we talk about God’s choosing, we call it election. It is done purely by his own will, not because of anything in us.

Selon la Bible, Dieu choisit les membres de sa famille, mais il ne nous choisit pas en fonction de nos capacités, de notre intelligence, de notre beauté ou de notre bonté. Lorsque nous parlons du choix de Dieu, nous appelons cela une élection. Il le fait purement par sa propre volonté, et non à cause de quelque chose en nous.

Question 27: “Are all people, just as they were lost through Adam, saved through Christ?” This question will help us to understand that not everyone is redeemed through Jesus’ death and resurrection. Only those God elects will be saved, but our election is not based on our own worth.

Question 27 : « De même que tous les hommes étaient perdus en Adam, tous seront-ils sauvés en Jésus-Christ ? » Cette question nous aidera à comprendre que tout le monde n’est pas racheté par la mort et la résurrection de Jésus. Seuls les élus de Dieu seront sauvés, mais notre élection n’est pas fondée sur notre propre valeur.

All who trust Christ for salvation have been adopted by God. They were chosen to be in Christ before the world was even made! We are not chosen based on anything special about us, but because God freely decides to bestow his love on us. God does not adopt every person in the world; he adopts only those he has chosen.

Tous ceux qui font confiance au Christ pour leur salut ont été adoptés par Dieu. Ils ont été choisis pour être en Christ avant même que le monde ne soit fait ! Nous ne sommes pas choisis en fonction de quelque chose de spécial en nous, mais parce que Dieu décide librement de nous accorder son amour. Dieu n’adopte pas chaque personne dans le monde ; il n’adopte que celles qu’il a choisies.

Some people in the world believe in something called universalism. Universalists believe that God will save everybody, regardless of whether people have sought forgiveness from God through the blood of Christ.

Certaines personnes dans le monde croient en quelque chose qui s’appelle l’universalisme. Les universalistes croient que Dieu sauvera tout le monde, que les gens aient cherché ou non à obtenir le pardon de Dieu par le sang du Christ.

It might be more comfortable to believe in universal salvation, but it’s not what the Bible teaches. Everyone is either in Adam’s sin or in Christ’s righteousness. Whether you are in Christ or in Adam determines your eternal destiny.

Il est peut-être plus confortable de croire au salut universel, mais ce n’est pas ce que la Bible enseigne. Tout le monde est soit dans le péché d’Adam, soit dans la justice du Christ. Que vous soyez dans Christ ou dans Adam détermine votre destinée éternelle.

God didn’t need anyone, but in his grace and kindness he chose to save some people and make them his sons and daughters.

Dieu n’avait besoin de personne, mais dans sa grâce et sa bonté, il a choisi de sauver certaines personnes et d’en faire ses fils et ses filles.

God does not save everyone, but he elects that only some will be saved. Everyone will be born in Adam, but some will be born again in Christ. This isn’t like picking a sports team! The men and women who play on sports teams are chosen because of their athletic ability. God chooses those whom he will save even before they’re born, so being chosen by God to be in Christ has nothing to do with how good you are or how nice you are. Rather it has everything to do with how good God is and how kind God is.

Dieu ne sauve pas tout le monde, mais il choisit qui seront être sauvés. Tout le monde naîtra en Adam, mais certains renaîtront en Christ. Ce n’est pas comme choisir une équipe de sport ! Les hommes et les femmes qui font partie d’une équipe sportive sont choisis en raison de leurs capacités athlétiques. Dieu choisit ceux qu’il va sauver avant même qu’ils ne naissent. Être choisi par Dieu pour être en Christ n’a donc rien à voir avec le fait d’être bon ou gentil. Cela a plutôt à voir avec la bonté et la gentillesse de Dieu.

Blessed is the God and Father of our Lord Jesus Christ, who has blessed us with every spiritual blessing in the heavens in Christ. For he chose us in him, before the foundation of the world, to be holy and blameless in love before him. He predestined us to be adopted as sons through Jesus Christ for himself, according to the good pleasure of his will, to the praise of his glorious grace that he lavished on us in the Beloved One.

In him we have redemption through his blood, the forgiveness of our trespasses, according to the riches of his grace that he richly poured out on us with all wisdom and understanding. He made known to us the mystery of his will, according to his good pleasure that he purposed in Christ as a plan for the right time — to bring everything together in Christ, both things in heaven and things on earth in him.

In him we have also received an inheritance, because we were predestined according to the plan of the one who works out everything in agreement with the purpose of his will, so that we who had already put our hope in Christ might bring praise to his glory.

Ephesians 1:3-12

Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ. En lui, Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui. Dans son amour, il nous a prédestinés par Jésus-Christ à être adoptés, selon le dessein bienveillant de sa volonté, pour célébrer la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé. En lui, nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés selon la richesse de sa grâce que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et intelligence. Il nous a fait connaître le mystère de sa volonté, le dessein bienveillant qu’il s’était proposé en lui, pour l’exécuter quand les temps seraient accomplis : réunir sous un seul chef, le Christ, tout ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. En lui, nous avons aussi été mis à part, prédestinés selon le plan de celui qui opère tout selon la décision de sa volonté, afin que nous servions à célébrer sa gloire, nous qui d’avance avons espéré en Christ.

Éphésiens 1.3-12

The word predestine means to determine something beforehand. God predetermined whom he would adopt, even before he created the world.

Le mot prédestiner signifie déterminer quelque chose à l’avance. Dieu a prédéterminé qui il allait adopter, avant même de créer le monde.

He predestined us to be adopted as sons through Jesus Christ for himself, according to the good pleasure of his will, to the praise of his glorious grace that he lavished on us in the Beloved One.

Ephesians 1:5-6

Il nous a prédestinés par Jésus-Christ à être adoptés, selon le dessein bienveillant de sa volonté, pour célébrer la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé.

Éphésiens 1.5,6

Grace means “unmerited favor.” If God had chosen to favor those who deserved it, we would not be the recipients of grace.

La grâce signifie « faveur non méritée ». Si Dieu avait choisi de favoriser ceux qui le méritent, nous ne serions pas les bénéficiaires de la grâce.

Election is taught throughout the Bible, from the very beginning of the Old Testament when God chose Abraham.

L’élection est enseignée dans toute la Bible, depuis le tout début de l’Ancien Testament, lorsque Dieu a choisi Abraham.


How do I know if I’m one of the elect? If you believe in God and trust in Jesus for redemption, you can be confident that you are elect. John 6:37: “All that the Father gives me will come to me, and whoever comes to me I will never cast out.” All who believe in Jesus and put their trust in him can know that they’ve been chosen by God.

Comment puis-je savoir si je fais partie des élus ? Si vous croyez en Dieu et que vous avez confiance en Jésus pour la rédemption, vous pouvez être sûr d’être un élu. Jean 6.37 : « Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et je ne jetterai point dehors celui qui vient à moi. » Tous ceux qui croient en Jésus et lui font confiance peuvent savoir qu’ils ont été choisis par Dieu.

Why do we need to bother telling people about Jesus if God has already chosen the elect? People need to hear about Jesus in order to respond to the gospel. God uses those who already know him as his messengers to get the good news to others so that all who are elect will come to him. The Bible commands believers to spread the good news, and we should joyfully obey that command.

Pourquoi devons-nous parler de Jésus aux gens si Dieu a déjà choisi les élus ? Les gens ont besoin d’entendre parler de Jésus afin de répondre à l’Évangile. Dieu utilise ceux qui le connaissent déjà comme ses messagers pour transmettre la bonne nouvelle aux autres afin que tous les élus viennent à lui. La Bible ordonne aux croyants de répandre la bonne nouvelle, et nous devons obéir joyeusement à ce commandement.


Commentary: Martyn Lloyd-Jones (1899-1981)

Common grace is the term applied to those general blessings which God imparts to all men and women indiscriminately as He pleases, not only to His own people, but to all men and women, according to His own will. Or, again, common grace means those general operations of the Holy Spirit in which, without renewing the heart, He exercises a moral influence whereby sin is restrained, order is maintained in social life, and civil righteousness is promoted. That is the general definition. The Holy Spirit has been operative in this world from the very beginning and He has had His influence and His effect upon men and women who are not saved and who have gone to perdition. While they were in this life and world they came under these general, non-saving operations of the Holy Spirit. . . . It is not a saving influence, nor is it a redemptive influence, but it is a part of God’s purpose. . . . If the Holy Spirit were not operative in men and women in this general way, human beings, as a result of the Fall and of sin, would have festered away into oblivion long ago. . . . Next to that is what is generally described as culture. By that I mean arts and science, an interest in the things of the mind, literature, architecture, sculpture, painting, and music. Now, there can be no question at all but that cultivation of the arts is good. It is not redemptive, but it improves people, it makes them live better lives. Now, where do all these things come from? How do you explain men like Shakespeare or Michelangelo? The answer from the Scripture is that all these people had their gifts and were able to exercise them as the result of the operation of common grace, this general influence of the Holy Spirit.

Commentaire : Martyn Lloyd-Jones (1899-1981)

La « grâce commune » décrit les bénédictions que Dieu transmet à tous les hommes et à toutes les femmes sans distinction, comme il l’entend, non seulement à son peuple, mais à tous les hommes et toutes les femmes, selon son bon vouloir. Or, la grâce commune consiste en ces actions universelles du Saint-Esprit par lesquelles, sans renouveler pour autant le cœur, il exerce une influence morale grâce à laquelle le péché est bridé, l’ordre est maintenu dans la vie sociale, et la droiture civile est mise en avant. Voilà la définition générale. Le Saint-Esprit a ainsi été à l’œuvre dans ce monde depuis le commencement, et il a influencé et orienté des hommes et des femmes qui n’étaient pas sauvés, et qui depuis sont allés à la perdition. Lorsqu’ils étaient dans cette vie, dans ce monde, ils étaient au bénéfice de ces actions universelles, mais non-salvatrices, du Saint-Esprit […] S’il ne s’agit pas d’une influence salvatrice, ni d’une influence rédemptrice, elle participe néanmoins aux desseins de Dieu […] Si le Saint-Esprit n’agissait pas de la sorte parmi les hommes et les femmes, en raison de la Chute et du péché les êtres humains auraient sombré depuis longtemps dans le néant et l’oubli […] En parallèle de cela existe ce que nous désignons généralement comme la « culture » – les arts et la science, un intérêt pour les choses de l’esprit, la littérature, l’architecture, la sculpture, la peinture, et la musique. Il ne fait aucun doute que la pratique des arts est une bonne chose. Elle n’est pas source de rédemption, mais elle enrichit les gens, et leur permet de vivre des vies meilleures. D’où vient tout cela, cependant ? Comment expliquer l’existence d’hommes tels que Shakespeare ou Michel-Ange ? Les Écritures expliquent que toutes ces personnes ont reçu leurs talents, et ont été capables de les mettre en œuvre, grâce à l’action de la grâce commune, cette influence universelle du Saint-Esprit.


Commentary: Timothy Keller

This particular catechism answer strikes a very helpful balance. On the one hand, we learn that not all human beings will be saved. This is taught so clearly in the Bible in so many places that it’s impossible to list all the texts. But let me call your attention to two.

In John 6, Jesus says, “And this is the will of him who sent me, that I should lose nothing of all that he has given me, but raise it up on the last day” (v. 39). Jesus is talking about coming for a very specific number of people that he’s been given, and he’s going to raise them up on the last day. Not everyone will be raised up on the last day.

Romans 8:28–30 teaches a similar thing. Paul says in verse 30: “Those whom he predestined he also called, and those whom he called he also justified, and those whom he justified he also glorified.” Notice, it’s the same number all through. He doesn’t say some of those he called, he justified, as if there were this many called and this many justified. No. All—and only—those he called, he justified. All—and only—those he justified he glorified. It’s a definite number. Not all people will be saved.

On the other hand, this catechism answer talks about common grace. Richard Mouw defines that in his book on this subject: “Is there a non-saving grace that is at work in the broader reaches of human cultural interaction, a grace that expedites a desire on God’s part to bestow certain blessings on all human beings—elect and non-elect alike, blessings that provide the basis for Christians to cooperate with and learn from non-Christians?”

And the Bible’s answer, in places like Romans 1 and 2, is yes. Though not all people are going to be saved, God still gives his gifts of wisdom and insight across the face of the whole human race. Through art and through science and through good government and in other ways, God is making this world a far better place than it would be if only Christians had those gifts. And so, again, here’s that very helpful balance that we should strike. On the one hand, no, not everyone is to be saved. No, not everyone has the saving grace of Jesus Christ in their lives. But on the other hand, we must appreciate the common grace that God gives across the whole human race. We must see that God is helping us and helping in the world through many people who do not believe. We need to appreciate those. We must be grateful for them, and we must respect them. That’s the balance that we must strike.

Commentaire : Timothy Keller

La réponse de ce catéchisme à cette question établit un équilibre remarquable. D’une part, on apprend que les êtres humains ne seront pas tous sauvés. Cette réalité nous est enseignée très clairement à travers toute la Bible, et dans tellement de textes qu’il serait impossible de tous les énumérer. Laissez-moi tout de même attirer votre attention sur deux d’entre eux.

Dans l’évangile de Jean, Jésus dit : « La volonté du Père qui m’a envoyé, c’est que je ne perde aucun de tous ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite le dernier jour » (6.39). Jésus parle ici de sa venue pour un nombre très précis de personnes qui lui ont été données, et qu’il ressuscitera le dernier jour. Tous les êtres humains ne seront pas ressuscités le dernier jour.

Romains 8.28-30 nous enseigne quelque chose de semblable. Au verset 30, Paul dit que « Ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; ceux qu’il a appelés, il les a aussi déclarés justes ; et ceux qu’il a déclarés justes, il leur a aussi accordé la gloire. » Notez que le même nombre de personnes est concerné par chaque étape. Il ne dit pas que certains de ceux qu’il a appelés, il les a aussi déclarés justes, comme si un certain nombre de personnes auraient été appelées, et un autre nombre déclarées justes. Non, tous ceux – et seulement ceux – qu’il a appelés, il les a déclarés justes. Tous ceux – et seulement ceux – qu’il a déclarés justes, il leur a accordé la gloire. C’est un nombre bien précis de personnes. Tout le monde ne sera pas sauvé.

D’autre part, la réponse de ce catéchisme aborde le sujet de la grâce commune. Richard Mouw en donne une définition dans son livre consacré à ce thème : « Existe-t-il une grâce non-salvatrice à l’œuvre dans chaque domaine des relations culturelles humaines ? Une grâce qui facilite le désir de Dieu d’accorder certaines bénédictions à tous les êtres humains, élus comme non-élus ; des bénédictions qui permettent aux chrétiens de coopérer avec les non-chrétiens et d’apprendre d’eux ?  »

Et la réponse de la Bible à cette question, que l’on trouve dans des passages tels que Romains 1 et 2, c’est oui. Certes, tout le monde ne sera pas sauvé, mais Dieu fait tout de même don de sagesse et de discernement à toute la race humaine. Au travers des arts et de la science, au travers de bonnes gouvernances et par divers autres moyens, Dieu fait de ce monde un monde bien meilleur que si seuls les chrétiens avaient bénéficié de ces dons. Voici donc encore cet équilibre remarquable que nous devrions rechercher. D’une part, non, tout le monde ne sera pas sauvé. Non, tout le monde ne bénéficie pas de la grâce salvatrice de Jésus-Christ. Mais d’autre part, nous devons être reconnaissants pour la grâce commune que Dieu accorde à toute la race humaine. Nous devons comprendre que Dieu nous vient en aide à nous, mais aussi au monde tout entier par le biais de nombreuses personnes qui ne croient pas en lui. Nous devons être sensibles à cela. Nous devons être reconnaissants pour ces personnes et les respecter. C’est cela, l’équilibre que nous devons rechercher.


La confession de foi de l’Église Évangélique Baptiste de Shawinigan Sud sur la doctrine de l’élection :

Dieu, sur la base de considérations qui nous dépassent complètement, a choisi des personnes qu’il a élues pour le salut et ce, avant la fondation du monde. Il n’a élu personne sur la base des actions qu’ils feraient ou même selon la préscience de leur acceptation du salut mais plutôt selon Sa volonté souveraine. Dieu n’a cependant élu personne pour l’enfer et tous les hommes n’ayant pas accepté le salut de Dieu sont complètement responsables de leur perdition.

(Matthieu 11 :27; Matthieu 22 :14; Romains 8 :28-30; Apocalypse 17 :14; Romains 9 :16; Romains 9 :11-13; Jean 15 :16; 2 Timothée 1 :9; Apocalypse 13 :8; Apocalypse 17 :8; Éphésiens 1 :4; Romains 10 :20; 1 Corinthiens 1 :27-29; Philippiens 1 :29; 2 :12-13; Jacques 2 :5; 2 Thessaloniciens 2 :13-14; Exodes 33 :19; 2 Timothée 2 :10)

Tout m’a été remis par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père, personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

Matthieu 11.27

Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

Matthieu 22.14

Nous savons, du reste, que toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin qu’il soit le premier-né d’un grand nombre de frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés, et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

Romains 8.28-30

Ils combattront l’Agneau, et l’Agneau les vaincra, parce qu’il est Seigneur des seigneurs, et Roi des rois. Et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui, (les vaincront aussi).

Apocalypse 17.14

Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.

Romains 9.16

Car les enfants n’étaient pas encore nés et ils n’avaient fait ni bien ni mal, pourtant — afin que le dessein de Dieu demeure selon l’élection qui dépend non des œuvres, mais de celui qui appelle — il fut dit à Rébecca : L’ainé sera asservi au plus jeune ; selon qu’il est écrit :

J’ai aimé Jacob
Et j’ai haï Ésaü.

Romains 9.11-13

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais moi, je vous ai choisis et je vous ai établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, pour que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.

Jean 15.16

C’est lui qui nous a sauvés et nous a adressé un saint appel, non à cause de nos œuvres, mais à cause de son propre dessein et de la grâce qui nous a été donnée en Christ-Jésus avant les temps éternels.

2 Timothée 1.9

En lui, Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui.

Éphésiens 1.4

Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; Dieu a choisi les choses viles du monde, celles qu’on méprise, celles qui ne sont pas, pour réduire à rien celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.

1 Corinthiens 1.27-29

Il vous a été fait la grâce non seulement de croire en Christ, mais encore de souffrir pour lui.

Philippiens 1.29

Quant à nous, frères bien-aimés par le Seigneur, nous devons continuellement rendre grâces à Dieu à votre sujet, car Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité. C’est à cela aussi qu’il vous a appelés par notre Évangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ.

2 Thessaloniciens 2.13,14

(L’Éternel) répondit : Je ferai passer devant ta face toute ma bonté et je proclamerai devant toi le nom de l’Éternel ; je fais grâce à qui je fais grâce, et j’ai compassion de qui j’ai compassion.

Exode 33.19

C’est pourquoi je supporte tout à cause des élus, afin qu’eux aussi obtiennent le salut qui est en Christ-Jésus, avec la gloire éternelle.

2 Timothée 2.10


Prayer
Sovereign Savior, there is salvation in no one but you, and you save everyone who calls upon your name. We would never have called upon you if you had not brought us from death to life. We do not fully understand your electing love, but we confess that neither we nor anyone else deserves it. In Jesus’ name. Amen.

Prière
Sauveur Souverain, le salut ne se trouve qu’en toi et tu secours tous ceux qui invoquent ton nom. Et nous n’aurions jamais invoqué ton nom si tu ne nous avais pas fait passer de la mort à la vie. Nous ne comprenons pas complètement ton amour qui nous a élus, mais nous reconnaissons que ni nous ni personne ne le mérite. Au nom de Jésus. Amen.


Cette étude est adapté des livres : Nouveau catéchisme pour la cité et The New City Catechism Curriculum

Advertisement

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s