What does God require in the ninth and tenth commandments?

Ninth, that we do not lie or deceive, but speak the truth in love. Tenth, that we are content, not envying anyone or resenting what God has given them or us.

Que demande Dieu dans les neuvième et dixième commandements ?

Dans le neuvième commandement, Dieu nous demande de ne pas mentir à notre prochain et de ne pas le tromper, mais de dire la vérité dans l’amour. Dans le dixième commandement, Dieu nous demande d’être satisfaits de ce qu’il nous a donné, sans envier les autres, et sans éprouver d’amertume pour ce qu’il leur a donné ou qu’il nous a donné.

Indeed, if you fulfill the royal law prescribed in the Scripture, Love your neighbor as yourself, you are doing well.

James 2:8

Sans doute, si vous accomplissez la loi royale, selon l’Écriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien.

Jacques 2.8

Big Idea
God desires that his people live in a way that glorifies him and shows his character to the world.

Grande idée
Dieu désire que son peuple vive d’une manière qui le glorifie et montre son caractère au monde.

People learn to lie at a very young age. People usually lie to gain some advantage for themselves, whether it’s to become more popular or to avoid some sort of punishment.

Les gens apprennent à mentir dès leur plus jeune âge. Les gens mentent généralement pour obtenir un avantage pour eux-mêmes, que ce soit pour devenir plus populaires ou pour éviter une sorte de punition.

God loves truth and longs for his people to be truth tellers; this will both benefit human relationships and display something of God’s nature to a watching world as his people bear his image.

Dieu aime la vérité et il veut que son peuple dise la vérité ; cela sera bénéfique pour les relations humaines et montrera quelque chose de la nature de Dieu à un monde qui le regarde alors que son peuple porte son image.

Another thing people learn to do at a very early age is to covet the belongings of others; sadly, this covetousness is nurtured by a vast advertising and marketing industry.

Une autre chose que les gens apprennent à faire dès leur plus jeune âge est de convoiter les biens des autres ; malheureusement, cette convoitise est nourrie par une vaste industrie de la publicité et du marketing.

Consider what it is to be satisfied in God and to not covet things that others have.

Considérez ce que c’est que d’être satisfait en Dieu et de ne pas convoiter les choses que les autres ont.

Obeying God’s commandments is a response to his grace and a way to glorify him.

Obéir aux commandements de Dieu est une réponse à sa grâce et une façon de le glorifier.


Prayer

Prière

God of all truth, thank you for your commandments. Thank you that they show us the correct way to live in response to your grace. Help us to guard our tongues and guard our hearts against covetousness. In Jesus’ name. Amen.

Dieu de toute vérité, merci pour tes commandements. Merci qu’ils nous montrent la bonne façon de vivre en réponse à ta grâce. Aide-nous à garder nos langues et à protéger nos cœurs contre la convoitise. Au nom de Jésus. Amen.


Introduction to Question 12

Introduction à la question 12

The Boy Who Cried Wolf
Le garçon qui criait au loup

Click on the image above to read the story “The Boy Who Cried Wolf”.

Cliquez sur l’image ci-dessus pour lire l’histoire “Le garçon qui criait au loup”.

The Bible contains many warnings against lying, and the ninth commandment states clearly that God does not want people to lie.

La Bible contient de nombreux avertissements contre le mensonge, et le neuvième commandement stipule clairement que Dieu ne veut pas que les gens mentent.

Guess if the following statements are truth or a lie:

  1. September has thirty-one days.
  2. Up is the opposite of down.
  3. The sun rotates around the earth.
  4. Cats have nine lives.
  5. Walt Disney’s full name was Walter Elias Disney.
  6. Earthworms breathe through their skin.
  7. The Titanic sank in 1932.
  8. Bamboo is the fastest growing plant in the world.
  9. Nashville, Tennessee, is the largest city in the United States.
  10. Thomas Jefferson’s face is on the $3 bill.

Devinez si les déclarations suivantes sont la vérité ou un mensonge :

  1. Le mois de septembre compte trente et un jours.
  2. Le haut est le contraire du bas.
  3. Le soleil tourne autour de la terre.
  4. Les chats ont neuf vies.
  5. Le nom complet de Walt Disney était Walter Elias Disney.
  6. Les vers de terre respirent à travers leur peau.
  7. Le Titanic a fait naufrage en 1932.
  8. Le bambou est la plante qui pousse le plus vite au monde.
  9. Nashville, Tennessee, est la plus grande ville des États-Unis.
  10. Le visage de Thomas Jefferson est sur le billet de 3 dollars.

Here are the answers:

  1. lie
  2. truth
  3. lie
  4. lie
  5. truth
  6. truth
  7. lie
  8. truth
  9. lie
  10. lie

Voici les réponses :

  1. mensonge
  2. vérité
  3. mensonge
  4. mensonge
  5. vérité
  6. vérité
  7. mensonge
  8. vérité
  9. mensonge
  10. mensonge
  • Are you more attracted to people who tell the truth or people who lie?
  • Why do you like hearing the truth?
  • Why are you sometimes tempted to lie?
  • Êtes-vous plus attiré par les personnes qui disent la vérité ou les personnes qui mentent ?
  • Pourquoi aimez-vous entendre la vérité ?
  • Pourquoi êtes-vous parfois tenté de mentir ?

God is a God of truth. He loves the truth and hates lies. One of the things that it is impossible for God to do is lie! It makes perfect sense, therefore, for God to want his children to love truth and hate deception.

Dieu est un Dieu de vérité. Il aime la vérité et déteste le mensonge. Une des choses qu’il est impossible à Dieu de faire, c’est de mentir ! Il est donc parfaitement logique que Dieu veuille que ses enfants aiment la vérité et détestent le mensonge.

Then God spoke all these words:
I am the Lord your God, who brought out of the land of Egypt, out of the place of slavery.
Do not have other gods besides me.
Do not make an idol for yourself, whether in the shape of anything in the heavens above or on the earth below or in the waters under the earth. Do not bow in worship to them, and do not serve them; for I, the Lord your God, am a jealous God, punishing the children for the fathers’ iniquity, to the third and fourth generations of those who hate me, but showing faithful love to a thousand generations of those who love me and keep my commands.
Do not misuse the name of the Lord your God, because the Lord will not leave anyone unpunished who misuses his name.
Remember the Sabbath day, to keep it holy: You are to labor six days and do all your work, but the seventh day is a Sabbath to the Lord your God. You must no do any work — you, your son or daughter, your male or female servant, your livestock, or the resident alien who is within your city gates.
For the Lord made the heavens and the earth, the sea, and everything in them in six days; then he rested on the seventh day. Therefore the Lord blessed the Sabbath day and declared it holy.
Honor your father and your mother so that you may have a long life in the land that the Lord your God is giving you.
Do not murder.
Do not commit adultery.
Do not steal.
Do not give false testimony against your neighbor.
Do not covet your neighbor’s house. Do not covet your neighbor’s wife, his male or female servant, his ox or donkey, or anything that belongs to your neighbor.

Exodus 20:1-17

Alors Dieu prononça toutes ces paroles en disant :
Je suis l’Éternel, ton Dieu qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.
Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.
Tu ne te feras pas de statue, ni de représentation quelconque de ce qui est en haut dans le ciel, de ce qui est en bas sur la terre, et de ce qui est dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles, et tu ne leur rendras pas de culte ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis la faute des pères sur les fils jusqu’à la troisième et à la quatrième (génération) de ceux qui me haïssent, et qui use de bienveillance jusqu’à mill (générations) envers ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.
Tu ne prendras pas le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain ; car l’Éternel ne tiendra pas pour innocent celui qui prendra son nom en vain.
Souviens-toi du jour du sabbat, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le sabbat de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui réside chez toi. Car en six jours l’Éternel a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve, et il s’est reposé le septième jour : c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat et l’a sanctifié.
Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent sur la terre que l’Éternel, ton Dieu, te donne.
Tu ne commettras pas de meurtre.
Tu ne commettras pas d’adultère.
Tu ne commettras pas de vol.
Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.
Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni rien qui soit à ton prochain.

Exode 20.1-17

The ninth and tenth commandments are focused once again on relationships between people. These commandments are intended to help God’s people live wisely alongside one another.

Les neuvième et dixième commandements sont à nouveau axés sur les relations entre les personnes. Ces commandements visent à aider le peuple de Dieu à vivre sagement les uns à côté des autres.

What would be the consequences if someone told lies about another person? It would be very damaging, and it would cause a breakdown in relationships. Sadly, people tell lies to one another and about one another all the time, and that brings lots of difficulties and problems.

Quelles seraient les conséquences si quelqu’un disait des mensonges sur une autre personne ? Ce serait très dommageable et cela entraînerait une rupture des relations. Malheureusement, les gens se mentent entre eux et à propos des autres tout le temps, ce qui entraîne beaucoup de difficultés et de problèmes.

What does it mean to be like God and to seek to obey God? If God loves truth and hates lies, then his people should love truth and hate lies. God demands that his people do not tell any kind of lies, even what might be described as little white lies. All lying is wrong—despite what other people might say. God even hates the little white lies.

Que signifie être comme Dieu et chercher à lui obéir ? Si Dieu aime la vérité et déteste le mensonge, alors son peuple devrait aimer la vérité et détester le mensonge. Dieu exige que son peuple ne dise aucune sorte de mensonge, même ce que l’on pourrait qualifier de petits mensonges blancs. Tout mensonge est faux, malgré ce que d’autres personnes pourraient dire. Dieu déteste même les petits mensonges.

Reflect on when you are tempted to lie, what makes you lie? Is it to get out of a sticky situation? To avoid being punished? To make people like you?

Réfléchissez à la question suivante : quand vous êtes tenté de mentir, qu’est-ce qui vous fait mentir ? Est-ce pour sortir d’une situation délicate ? Pour éviter d’être puni ? Pour que les gens vous aiment ?

Reflect on the motivations of your heart. When you lie, you are concerned about yourself and not about God or his glory.

Réfléchissez aux motivations de votre cœur. Lorsque vous mentez, vous vous souciez de vous-même et non de Dieu ou de sa gloire.

The Devil is called the father of lies (John 8:44). When you lie, you are behaving like the Devil rather than God.

Le diable est appelé le père du mensonge (Jean 8.44). Lorsque vous mentez, vous vous comportez comme le diable plutôt que comme Dieu.

Do not covet your neighbor’s house. Do not covet your neighbor’s wife, his male or female servant, his ox or donkey, or anything that belongs to your neighbor.

Exodus 20:17

Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni rien qui soit à ton prochain.

Exode 20.17

Are you ever tempted to covet the belongings of another? What kind of things do you wish you had?

The purpose of much advertising is to cause covetousness in the hearts of those watching or looking at the ads.

Êtes-vous parfois tenté de convoiter les biens d’autrui ? Quel genre de choses aimeriez-vous avoir ?

Le but de la plupart des publicités est de susciter la convoitise dans le cœur de ceux qui les regardent.

God cares about the hearts of his people. Coveting things often causes people to become obsessed about them, and they can take the place of God in the hearts of people.

Dieu se soucie des cœurs de son peuple. Les convoitises sont souvent à l’origine de l’obsession des gens, et elles peuvent prendre la place de Dieu dans le cœur des gens.

Think quietly and reflect on whether you think too much about stuff you’d like or if you experience jealousy when you see what other people have.

Réfléchissez tranquillement et demandez-vous si vous pensez trop aux choses que vous aimeriez ou si vous ressentez de la jalousie en voyant ce que les autres ont.

Covetousness can damage relationships between people. How will you think about people if you just want what they have? Will you be able to love people, or will you simply be jealous and bitter around those people?

La convoitise peut nuire aux relations entre les gens. Comment allez-vous penser aux gens si vous ne voulez que ce qu’ils ont ? Serez-vous capable d’aimer les gens, ou serez-vous simplement jaloux et amer avec eux ?

Covetousness says to God that he isn’t enough or that he hasn’t provided enough for his people. It shows dissatisfaction in God, and it definitely doesn’t love God with heart, soul, and mind.

La convoitise dit à Dieu qu’il n’est pas assez ou qu’il n’a pas fourni assez pour son peuple. Elle montre l’insatisfaction en Dieu, et elle n’aime certainement pas Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de tout son esprit.


Isn’t it sometimes necessary to lie? The Devil is the father of lies and he loves it when people lie because it shows the world what he’s like rather than what God is like. We should always seek to tell the truth.

N’est-il pas parfois nécessaire de mentir ? Le diable est le père du mensonge et il aime quand les gens mentent parce que cela montre au monde comment il est plutôt que comment est Dieu. Nous devrions toujours chercher à dire la vérité.

By not having the same stuff that other people have, I feel left out and lonely. Isn’t that why I covet things? Possessions will not provide satisfaction or fulfillment. God alone can satisfy us, and he will provide all that we need.

En n’ayant pas les mêmes choses que les autres, je me sens exclue et seule. N’est-ce pas pour cela que je convoite des choses ? Les possessions n’apportent ni satisfaction ni gratification. Dieu seul peut nous satisfaire, et il nous fournira tout ce dont nous avons besoin.


Reflection Questions

Questions de Réflexion

  • How will you strive to be a truth teller?
  • What does it mean to be truly satisfied with what God provides and to trust him for all things?
  • How does this study help you think about how you might love your neighbors, friends, and family?
  • Comment allez-vous vous efforcer de dire la vérité ?
  • Que signifie être vraiment satisfait de ce que Dieu fournit et lui faire confiance pour toutes choses ?
  • Comment cette étude vous aide-t-elle à réfléchir à la façon dont vous pourriez aimer vos voisins, vos amis et votre famille ?

Virtue vision

Vision de Virtue

Honesty
It is often much easier to tell a lie than to tell the truth. Think of some situations in which people might be tempted to lie.

Honnêteté
Il est souvent beaucoup plus facile de dire un mensonge que de dire la vérité. Pensez à certaines situations dans lesquelles les gens pourraient être tentés de mentir.


Commentary: JOHN BRADFORD (1510 – 1555)

Commentaire : JOHN BRADFORD (1510 – 1555)

Thou Shalt Not Bear False Witness Against Thy Neighbour. Now dost thou, most gracious Lord, instruct me in this commandment, how I should use my tongue towards my neighbour, and behave myself concerning his name, forbidding me to bear false witness; in the which thou forbiddest me all kinds of slandering, lying, hypocrisy, and untruth. And why? Because, as “members of one body,” thou wouldest we should “speak truth one to another,” and be careful every one to cover others’ infirmity, and with our tongue defend the names of others, even as we would that others should defend ours: so that in this commandment, as thou forbiddest me all kind of evil, perilous, calumnious and untrue speaking, so dost thou command to me all kind of godly, honest, and true report and talk. . . . O how great a good thing is this unto me! If we consider the hurt that cometh by untruth, and by words wherethrough many are deceived, easily may we see a wonderful benefit and care of thee for us in this commandment.

Thou Shalt Not Covet. . . . Here, O most gracious Lord God, thou givest me the last commandment of thy law who having taught me what outward actions I shall avoid, that I do not thereby offend or undo my neighbour, as murder, adultery, theft, and false witness, now thou teachest me a rule for my heart, to order that well, from the abundance whereof all our works and words proceed, that I shall not covet any thing that is my neighbour’s. I know hereby that, if he have a fairer house than I, I may not wish for it; if he have a more beautiful wife than I, I may not desire her. . . . I may not desire to take from him his ox, nor his ass, no, not his dog, no, not the meanest thing he hath in his possession. So that, in the other commandments as thou hast forbidden all injuries and evil practice against my neighbour, so now thou chargest me to beware of thinking any evil thought against him. . . . The apostle said well, when he taught us, saying, “Cast all your care upon God, for he careth for you.” It is true, I find it true: thus thou “carest for us,” and wouldest have us to “care one for another.”

Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. Seigneur plein de grâce, tu m’instruis maintenant par ce com- mandement en m’indiquant de quelle manière je devrais utiliser ma langue lorsque je parle de mon prochain, et tu m’enseignes comment me comporter quant à son honneur en m’interdisant de porter de faux témoignage. Tu m’interdis ainsi toute forme de calomnie, de mensonge, d’hypocrisie, et de contrevérité. Et pour quelle raison ? Parce que tu nous appelles, en tant que « membres d’un seul corps », à « parler selon la vérité à notre prochain », et à prendre soin de supporter ses faiblesses, et à défendre sa réputation par nos propos, tout comme nous voudrions qu’il défende la nôtre. Ainsi, par ce commandement, tu m’interdis l’usage de toute sorte de paroles mauvaises, dangereuses, calomnieuses et fausses, mais tu m’exhortes dans le même temps à rapporter tout ce qui est juste, honnête et vrai. […] Ô combien ceci est infiniment bénéfique pour moi ! Si nous considérons les blessures qu’infligent la contrevérité et la tromperie de certains de nos propos, il nous est facile de reconnaître à quel point ce commandement se révèle être pour nous un cadeau merveilleux et une preuve d’amour divin.

Tu ne convoiteras point. […] Mon Seigneur et Dieu plein de grâce, tu me donnes ici le dernier commandement de ta loi. Après m’avoir enseigné les actions extérieures que je dois éviter, afin de ne pas offenser ou accabler mon prochain, des actions telles que le meurtre, l’adultère, le vol, et le faux témoignage, tu m’enseignes maintenant une loi pour mon cœur. Ainsi, cette source intérieure, de l’abondance de laquelle découlent toutes nos œuvres et toutes nos paroles, sera bien disposée afin que je ne convoite rien de ce qui appartient à mon prochain. Par ce commandement, je sais que s’il possède une plus belle maison que moi, je ne dois pas souhaiter qu’elle soit mienne ; si son épouse est plus jolie que la mienne, je ne dois pas la désirer. […] Je ne dois pas chercher à lui prendre ni son bœuf, ni son âne, non, ni son chien, non, ni aucune autre chose, aussi insignifiante soit-elle, qui serait en sa possession. Dans les autres commandements tu interdis tout préjudice et toute pratique mauvaise envers mon prochain, mais tu m’ordonnes ici de prendre garde à ne pas non plus avoir quelque pensée mauvaise à son sujet. […] L’apôtre l’a bien dit, lorsqu’il nous enseignait par ces paroles : « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous ». Ces paroles sont vraies, j’en ai moi-même fait l’expérience : de la même manière que tu « prends soin de nous », tu nous appelles aussi à « prendre soin les uns des autres »


Commentary: Thabiti Anyabwile

Commentaire : Thabiti Anyabwile

The tongue is a restless evil. It sets the whole person on fire, James 3 tells us. And so the ninth commandment is aimed in part at bridling the tongue. It’s aimed at bridling the tongue with truth, teaching us to put off falsehood, to put off lying. In our culture, to accuse someone of telling a lie is a serious insult, so many people hesitate to even use the term. I think that this hesitancy reveals fallen man’s heart to shy away from this commandment—as well as his need of this commandment.

What does it mean that we think the command “thou shalt not lie”or the word lie is impolite? It probably indicates that in some ways we’re already shading the truth. We’re already pulling back from a full expression of what’s good, what’s right, and what’s true. And the ninth commandment convicts us of that. It points out our fallenness when it comes to our use of the tongue and the destruction that the tongue represents.

And, likewise, the tenth commandment: “Thou shalt not covet.” If you can imagine the heart having hands, coveting is like the heart grasping for things, desiring things, laying hold of things that don’t properly belong to it. What’s remarkable and beautiful about this commandment—about all of Scripture, in fact—is that even though the commandment addresses something inward (that inward grasping of the heart), it also points out the social implications of that interior grasping. So we have “thou shalt not covet anything that is thy neighbor’s.” Not our neighbor’s spouse, not our neighbor’s cattle, not anything that belongs to our neighbor.

The tenth commandment sets for us a kind of boundary that protects against the way covetousness tends to cross lines. We are tempted to cross the line of desires, longing for things that aren’t properly in our possession. We cross the line of property, grasping for things that belong to another person (your neighbor’s cattle, your neighbor’s spouse). So our coveting actually, socially, does injury to our neighbor. And there’s another line that we cross. When we covet, what we’re actually saying is that God has not apportioned his creation properly because he hasn’t given us everything we desire. And so the heart, in its fallen, sinful way, grasps for things that don’t belong to it and seeks for things that actually belong on the other side of ownership—to the neighbor or to God.

These commandments speak to us, and they call us forth to truth-telling. And not just to truth-telling, but to the truth spoken in love.

They call forth a bridling, a restraining, and a channeling of desire to things that are good and right. They call us to things that God has legitimately given to us for our enjoyment, and to be content in how God has distributed his blessing, how he rules his creation. They call us not to go outside of that contentment by taking things, for if we do, we destroy society, culture, and our neighbors. This is true even if the taking of what doesn’t belong to us is only a taking in heart.

La langue est un mal indomptable. Elle peut enflammer toute notre existence, nous explique Jacques 3. Le neuvième commandement vise donc en partie à brider notre langue par la vérité, en nous apprenant à renoncer à la fausseté et au mensonge. Dans nos cultures, accuser quelqu’un de mensonge est une véritable insulte, et beaucoup de gens hésitent donc à employer ce terme. Je pense que cette réticence trahit le désir de nos cœurs déchus de se dérober à ce commandement. Mais cela met aussi en lumière notre besoin d’un tel commandement.

Et pourquoi avons-nous le sentiment que le commandement « Tu ne mentiras pas » ou le mot « mensonge » sont indécents? Cela signifie probablement que, d’une certaine façon, nous sommes déjà en train de nuancer la vérité. Nous nous éloignons déjà de l’expression complète de ce qui est bon, de ce qui est droit et de ce qui est vrai. Et le neuvième commandement nous condamne pour cela. Il nous montre que nous avons chuté quant à l’utilisation de notre langue et que la destruction qu’elle apporte est réelle.

Il en est de même pour le dixième commandement: « Tu ne convoiteras point ». Imaginez que votre cœur soit doté de mains : la convoitise, c’est votre cœur qui désire des choses, qui s’empare de choses, qui met la main sur ce qui ne lui appartient pas réellement. Ce qui est à la fois étonnant et beau dans ce commandement, et dans toute la Parole de Dieu d’ailleurs, c’est que même s’il concerne une réalité intérieure (ce désir de s’emparer de choses), il met aussi en lumière les implications sociales de tout cela. Il nous est donc dit : « Tu ne convoiteras rien de ce qui appartient à ton prochain. » Ni la femme de ton prochain, ni son bétail, ni quoi que ce soit qui lui appartienne.

Le dixième commandement nous fixe une espèce de frontière qui nous protège quand le chemin de la convoitise tend à franchir les limites. Nous sommes tentés de dépasser les limites dans nos désirs, voulant posséder des choses qui ne nous appartiennent pas véritablement. Nous sommes tentés de dépasser les limites de la propriété de l’autre, nous saisissant de ce qui appartient à un autre (le bétail de notre voisin, la femme de notre voisin…). Notre convoitise porte donc bien préjudice socialement à notre prochain. Mais il existe une autre limite que nous franchissons. Lorsque nous convoitons, ce que nous affirmons en réalité, c’est que Dieu n’a pas bien réparti les richesses de sa création puisqu’il ne nous a pas donné tout ce que nous désirons. Donc le cœur, de par sa nature déchue et pécheresse, s’empare de choses qui ne lui reviennent pas et cherche à posséder ce qui appartient à un autre : à notre prochain ou à Dieu lui-même.

Ces commandements nous parlent et ils nous appellent à marcher dans la vérité. Non seulement dire la vérité, mais aussi la dire avec amour.

Ces commandements nous poussent à maîtriser, à restreindre et à diriger nos désirs vers ce qui est juste et bon. Ils nous poussent vers ce que Dieu nous a légitimement donné pour que nous en jouissions, nous encourageant à être satisfaits de la manière dont Dieu distribue ses bénédictions et dirige toute sa création. Ils nous appellent à ne pas délaisser cet esprit de contentement en nous emparant de choses qui ne nous appartiennent pas. Car en faisant cela, nous détruisons notre société, notre culture et notre prochain. Ceci est vrai même lorsque le fait de prendre ce qui ne nous appartient pas ne se réalise qu’au plus profond de notre cœur.


Prayer

Prière

Lord of All Truth, help us to reflect your goodness in word and deed. You know all things. Nothing is hidden from you. You give good gifts and withhold no good thing from your children. May your truth be on our lips and contentment be in our hearts. In Jesus’ name. Amen.

Seigneur de toute vérité, aide-nous à refléter ta bonté par nos paroles et nos actions. Tu connais toute chose. Rien n’est caché à tes yeux. Tu distribues généreusement tes dons parfaits et tu ne prives tes enfants d’aucun bien. Que ta vérité soit sur nos lèvres et que nos cœurs soient remplis de contentement. Au nom de Jésus. Amen.


Cette étude est adatpé des livres : Nouveau catéchisme pour la cité et The New City Catechism Curriculum

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s