Is there any way to escape punishment and be brought back into God’s favour?

Yes, to satisfy his justice, God himself, out of mere mercy, reconciles us to himself and delivers us from sin and from the punishment for sin, by a Redeemer.

Existe-t-il un moyen d’échapper à la punition et de retrouver la faveur de Dieu ?

Oui, pour satisfaire sa justice, Dieu lui-même, par pure grâce, nous réconcilie avec lui et nous délivre du péché et de la punition qu’il mérite, grâce à un Rédempteur.

Yet the Lord was pleased to crush him severely.
When you make him a guilt offering,
he will see his seed, he will prolong his days,
and by his hand, the Lord’s pleasure will be accomplished.
After his anguish,
he will see light and be satisfied.
By his knowledge,
my righteous servant will justify many,
and he will carry their iniquities.

Isaiah 53:10, 11

Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance ;
Après s’être livré en sacrifice de culpabilité,
Il verra une descendance
Et prolongera ses jours,
Et la volonté de l’Éternel s’effectuera par lui.
Après les tourments de son âme,
Il rassasiera ses regards ;
Par la connaissance qu’ils auront de lui,
Mon serviteur juste justifiera beaucoup (d’hommes)
Et se chargera de leurs fautes.

Ésaïe 53.10,11

Big Idea
God has made provision to bring people into a right relationship with him.

Grande idée
Dieu a prévu d’amener les gens à avoir une bonne relation avec lui.

The world appears to be increasingly content to remove God from public life and to ignore the idea that there is a God who is not only intimately involved with his world but who also longs to be in relation with those who have been created in his image and likeness.

Le monde semble se contenter de plus en plus de retirer Dieu de la vie et d’ignorer l’idée qu’il existe un Dieu qui est non seulement intimement lié à son monde mais qui aspire également à être en relation avec ceux qui ont été créés à son image et à sa ressemblance.

God is in control, and God had a plan of how to bring people back into his favour.

Dieu est en contrôle, et Dieu avait un plan pour ramener les gens en sa faveur.


Prayer

Prière

Redeeming God, thank you that you made a way for unworthy sinners like us to escape punishment and death. Thank you, Jesus, for humbling yourself even to death on the cross so that we might know and enjoy God’s favour. May we be amazed at your plan of redemption and incredibly grateful for your loving-kindness. In Jesus’ name. Amen.

Dieu Rédempteur, merci d’avoir ouvert la voie aux pécheurs indignes comme nous pour qu’ils échappent au châtiment et à la mort. Merci, Jésus, de t’être humilié jusqu’à la mort sur la croix afin que nous puissions connaître et jouir de la faveur de Dieu. Puissions-nous être étonnés par ton plan de rédemption et incroyablement reconnaissants de ton amour bienveillant. Au nom de Jésus. Amen.


Introduction to question 19

Introduction à la question 19

Imagine what it would be like to be sentenced to death and placed on death row to wait for execution. There is no doubt that it would be terrifying! Then imagine what it would be like for someone else to take your place just at the last minute, just as you were about to be executed. That would be the most amazing feeling ever!

Imaginez ce que ce serait d’être condamné à mort et d’attendre son exécution. Il ne fait aucun doute que ce serait terrifiant ! Imaginez ensuite ce que ce serait pour quelqu’un d’autre de prendre votre place à la dernière minute, juste au moment où vous êtes sur le point d’être exécuté. Ce serait la sensation la plus incroyable qui soit !

Question 19: “Is there any way to escape punishment and be brought back into God’s favour?” This question is going to consider what it would take to free people from the punishment due to them for disobeying God.

Question 19 : « Existe-t-il un moyen d’échapper au châtiment et de retrouver la faveur de Dieu ? » Cette question va permettre d’envisager ce qu’il faudrait pour libérer les gens du châtiment qui leur est dû pour avoir désobéi à Dieu.


This catechism question is considering whether there is any way for those who are under the judgment of God to escape and be brought back into God’s favour. Just like a man on death row cannot save himself, sinners under God’s judgment cannot save themselves. There is no possible way that people can make themselves right with God. The situation is deadly. It is just like being sentenced to death—the chances of saving oneself are nonexistent!

Cette question du catéchisme considère s’il existe un moyen pour ceux qui sont sous le jugement de Dieu de s’échapper et d’être ramenés dans la faveur de Dieu. Tout comme un homme attendant son exécution ne peut pas se sauver, les pécheurs sous le jugement de Dieu ne peuvent pas se sauver eux-mêmes. Il n’y a aucun moyen pour que les gens puissent se racheter auprès de Dieu. La situation est mortelle. C’est comme être condamné à mort : les chances de se sauver sont inexistantes !

Who has believed what we have heard?
And to whom has the arm of the Lord been revealed?
He grew up before him like a young plant
and like a root out of dry ground.
He didn’t have an impressive form
or majesty that we should look at him,
no appearance that we should desire him.
He was despised and rejected by men,
a man of suffering who knew what sickness was.
He was like someone people turned away from;
he was despised, and we didn’t value him.

Yet he himself bore our sicknesses,
and he carried our pains;
but we in turn regarded him stricken,
struck down by God, and afflicted.
But he was pierced because of our rebellion,
crushed because of our iniquities;
punishment for our peace was on him,
and we are healed by his wounds.
We all went astray like sheep;
we all have turned to our own way;
and the Lord has punished him for the iniquity of us all.

He was oppressed and afflicted,
yet he did not open his mouth.
Like a lamb led to the slaughter
and like a sleep silent before her shearers,
he did not open his mouth.
He was taken away because of oppression and judgment;
and who considered his fate?
For he was cut off from the land of the living;
he was struck because of my people’s rebellion.
He was assigned a grave with the wicked,
but he was with a rich man at his death,
because he had done no violence
and had not spoken deceitfully.

Yet the Lord was pleased to crush him severely.
When you make him a guilt offering,
he will see his seed, he will prolong his days,
and by his hand, the Lord’s pleasure will be accomplished.
After his anguish,
he will see light and be satisfied.
By his knowledge,
my righteous servant will justify many,
and he will carry their iniquities.
Therefore I will give him the many as a portion,
and he will receive the mighty as spoil,
because he willingly submitted to death,
and was counted among the rebels;
yet he bore the sin of many
and interceded for the rebels.

Isaiah 53:1-12

Qui a cru à ce qui nous était annoncé ?
À qui le bras de l’Éternel s’est-il révélé ?

Il s’est élevé devant lui comme un rejeton,
Comme une racine qui sort d’une terre assoiffée ;
Il n’avait ni apparence, ni éclat
Pour que nous le regardions,
Et son aspect n’avait rien pour nous attirer.
Méprisé et abandonné des hommes,
Homme de douleur
Et habitué à la souffrance,
Semblable à celui devant qui l’on se voile la face,
Il était méprisé,
Nous ne l’avons pas considéré.
Certes, ce sont nous souffrances qu’il a portée,
C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ;
Et nous, nous l’avons considéré comme atteint d’une plaie ;
Comme frappé par Dieu et humilié.
Mais il était transpercé à cause de nos crimes,
Écrasé à cause de nos fautes ;
Le châtiment qui nous donne la paix est (tombé) sur lui,
Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
Nous étions tous errants comme des brebis,
Chacun suivait sa propre voie ;
Et l’Éternel a fait retomber sur lui la faute de nous tous.
Il a été maltraité, il s’est humilié
Et n’a pas ouvert la bouche,
Semblable à l’agneau qu’on mène à la boucherie,
À une brebis muette devant ceux qui la tondent ;
Il n’a pas ouvert la bouche.
Il a été emporté par la violence et le jugement ;
Dans sa génération qui s’est soucié
De ce qu’il était retranché
De la terre des vivants,
À cause des crimes de mon peuple,
De la plaie qui les avait atteints ?
On a mis sa tombe parmi les méchants,
Son sépulcre avec le riche,
Quoiqu’il n’ait pas commis de violence
Et qu’il n’y ait pas eu de fraude dans sa bouche.
Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance ;
Après s’être livré en sacrifice de culpabilité,
Il verra une descendance
Et prolongera ses jours,
Et la volonté de l’Éternel s’effectuera par lui.
Après les tourments de son âme,
Il rassasiera ses regards ;
Par la connaissance qu’ils auront de lui,
Mon serviteur juste justifiera beaucoup (d’hommes)
Et se chargera de leurs fautes.
C’est pourquoi je lui donnerai beaucoup (d’hommes) en partage ;
Il partagera le butin avec les puissants,
Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort,
Et qu’il a été compté parmi les coupables,
Parce qu’il a porté le péché de beaucoup
Et qu’il a intercédé pour les coupables.

Ésaïe 53.1-12

Isaiah was written hundreds and hundreds of years before Jesus left heaven to come to earth as a man, and yet the words tell a story that is wonderfully familiar. This passage of Isaiah is often referred to as a Servant Song because it refers to one who would come as God’s Servant to redeem and deliver. This was written hundreds of years before Jesus was born.

Ésaïe a été écrit des centaines et des centaines d’années avant que Jésus quitte le ciel pour venir sur terre en tant qu’homme, et pourtant les mots racontent une histoire qui est merveilleusement familière. Ce passage d’Ésaïe fait référence à celui qui viendrait en tant que serviteur de Dieu pour racheter et délivrer. Il a été écrit des centaines d’années avant la naissance de Jésus.

The amazing truth is that God always had a plan. He had determined a way by which people who deserved judgment and death would know freedom and life.

L’étonnante vérité est que Dieu a toujours eu un plan. Il avait déterminé une voie par laquelle les personnes qui méritaient le jugement et la mort connaîtraient la liberté et la vie.

God always knew that he would send Jesus to earth to live a sinless life in perfect obedience to God’s law so that he might become the sin offering. God demanded someone without sin to die in order to satisfy his judgment, and Jesus was the perfect spotless One who was sent to be the Redeemer.

Dieu a toujours su qu’il enverrait Jésus sur terre pour vivre une vie sans péché dans une parfaite obéissance à la loi de Dieu afin qu’il devienne l’offrande du péché. Dieu a exigé que quelqu’un sans péché meure pour satisfaire son jugement, et Jésus était celui qui est parfait et sans tache, envoyé pour être le Rédempteur.

Jesus left the glory of heaven to come humbly to earth in order to do what his Father commanded.

Jésus a laissé la gloire du ciel pour venir humblement sur terre afin de faire ce que son Père lui a ordonné.

Isaiah 53 not only talks about Jesus’ death but also his resurrection. Isaiah was talking about an entirely new kind of sin offering. Usually an animal was offered, and once it died, it stayed dead. But verse 10 explains that the One who would die would also live again.

Ésaïe 53 ne parle pas seulement de la mort de Jésus, mais aussi de sa résurrection. Ésaïe parlait d’un tout nouveau type d’offrande pour le péché. Habituellement, un animal était offert, et une fois qu’il était mort, il restait mort. Mais le verset 10 explique que celui qui mourrait revivrait aussi.

Jesus is the One who saves the sinner on death row. He is the One who steps in to take his punishment and redeem him.

Jésus est celui qui sauve le pécheur attendant son exécution. Il est celui qui intervient pour prendre son châtiment et le racheter.

God always had a plan of how he would save his people.

Dieu a toujours eu un plan de la façon dont il allait sauver son peuple.


Why did Jesus have to die? Jesus died in order to fulfill the prophecy and to be obedient to his Father’s command. He trusted his Father and knew he must die in order to bring people into a restored relationship with God.

Pourquoi Jésus a-t-il dû mourir ? Jésus est mort pour accomplir la prophétie et pour obéir au commandement de son Père. Il avait confiance en son Père et savait qu’il devait mourir pour amener les gens à retrouver une relation avec Dieu.

How did Isaiah know about Jesus’ life and death? All Scripture is God-breathed and God caused Isaiah to write down the words that he did.

Comment Ésaïe a-t-il pu connaître la vie et la mort de Jésus ? Toute l’Écriture est inspirée de Dieu et Dieu a fait en sorte qu’Ésaïe écrive les paroles qu’il a prononcées.


Reflection Questions

Questions de réflexion

  • How has your understanding of God’s plan been enlarged by Isaiah 53?
  • Are you confident you have been rescued from your own death sentence and have been brought back into God’s favour?
  • Consider how you might explain this to a non-Christian.
  • Comment votre compréhension du plan de Dieu a-t-elle été élargie par Ésaïe 53 ?
  • Êtes-vous convaincu d’avoir été sauvé de votre propre condamnation à mort et d’avoir été ramené dans la faveur de Dieu ?
  • Réfléchissez à la manière dont vous pourriez expliquer cela à un non-chrétien.

Virtue Vision: Gratitude

VISION DE LA VERTU : GRATITUDE

How does it make you feel when you think about Jesus taking your death sentence for you? Consider how your gratitude to God might flow over into other areas of your life.

Comment vous sentez-vous lorsque vous pensez à Jésus qui a pris votre condamnation à mort à votre place ? Réfléchissez à la façon dont votre gratitude envers Dieu pourrait se propager dans d’autres domaines de votre vie.


Commentary: Jonathan Edwards (1703 – 1758)

Commentaire : Jonathan Edwards (1703 – 1758)

The glory and beauty of the blessed Jehovah, which is most worthy in itself to be the object of our admiration and love, is there exhibited in the most affecting manner that can be conceived of, as it appears, shining in all its lustre, in the face of an incarnate, infinitely loving, meek, compassionate, dying Redeemer.

Notre Dieu bienheureux est seul digne d’être l’objet de notre admiration et de notre amour. Sa gloire et sa beauté sont exposées dans l’Évangile de la manière la plus bouleversante que l’on puisse concevoir, ainsi qu’elle apparaît, rayonnante de tout son éclat, sur le visage d’un Rédempteur incarné, infiniment aimant, doux, empli de compassion et agonisant sur la croix.

All the virtues of the Lamb of God, his humility, patience, meekness, submission, obedience, love and compassion, are exhibited to our view in a manner the most tending to move our affections of any that can be imagined.

Toutes les qualités de l’Agneau de Dieu, son humilité, sa patience, sa douceur, sa soumission, son obéissance, son amour et sa compassion sont exposées à nos yeux de la manière la plus propice qui soit pour susciter nos affections.

The hateful nature of our sins is manifested in the most affecting manner possible; as we see the dreadful effects of them in what our Redeemer, who undertook to answer for us, suffered for them.

La nature odieuse de nos péchés s’est manifestée de la façon la plus bouleversante alors que nous constatons leurs effroyables effets dans ce que notre Rédempteur, qui se chargea de répondre de ces péchés à notre place, a souffert à cause d’eux.

And there we have the most affecting manifestation of God’s hatred of sin, and his wrath and justice in punishing it; as we see his justice in the strictness and inflexibleness of it, and his wrath in its terribleness, in so dreadfully punishing our sins, in one, who was infinitely dear to him and loving to us.

Nous avons ici la démonstration la plus bouleversante de la haine de Dieu envers le péché, de sa colère et de sa justice pour le punir. Sa justice se manifeste dans la sévérité et l’inflexibilité du châtiment, et sa colère dans sa nature terrifiante, alors qu’il fait porter la punition effroyable de nos péchés à celui qui était infiniment précieux à ses yeux, celui qui nous aimait tant.


Commentary: Mika Edmondson

Commentaire : Mika Edmondson

God’s just and righteous judgment against our sin provides the dark backdrop against which the glory of the gospel shines through. After we’ve understood the depth of our calamity, we can better appreciate the true magnitude of God’s rescue plan for us.

Le jugement juste et équitable de Dieu contre notre péché fournit la toile de fond sombre sur laquelle brille la gloire de l’évangile. Après avoir compris la profondeur de notre calamité, nous pouvons mieux apprécier l’ampleur réelle du plan de sauvetage de Dieu pour nous.

God freely and mercifully satisfied the demands of his own justice on our behalf. According to Isaiah 53, God made the righteous life of his servant (Jesus Christ) to be a substitutionary offering for the unrighteous. In obedience to God’s will, Jesus Christ lived the life we should have lived and so fulfilled the just requirements of God’s law on our behalf. Yet he also died the death we should have died. Isaiah’s graphic language of the servant being “crushed” and “put to grief” (Isa. 53:10) reminds us of the heavy price of our sin. At the cross, Jesus bore the full weight of God’s curse against sin and so fully satisfied the demands of God’s just condemnation against sin. So we have a righteous life that satisfies the justice of God for us and an atoning death that satisfies the justice of God for us. This great exchange is the heart of the gospel itself.

Dieu a satisfait librement et avec miséricorde les exigences de sa propre justice en notre nom. Selon Ésaïe 53, Dieu a fait de la vie juste de son serviteur (Jésus-Christ) une offrande de substitution pour les injustes. En obéissance à la volonté de Dieu, Jésus-Christ a vécu la vie que nous aurions dû vivre et a ainsi satisfait aux justes exigences de la loi de Dieu en notre faveur. Mais il est aussi mort de la mort que nous aurions dû mourir. Le langage graphique d’Ésaïe, qui parle du serviteur « écrasé » et « affligé » (Ésaïe 53.10), nous rappelle le lourd tribut de notre péché. Sur la croix, Jésus a porté tout le poids de la malédiction de Dieu contre le péché et a ainsi pleinement satisfait aux exigences de la juste condamnation de Dieu contre le péché. Nous avons donc une vie juste qui satisfait la justice de Dieu pour nous et une mort expiatoire qui satisfait la justice de Dieu pour nous. Ce grand échange est le cœur de l’Évangile lui-même.

Perhaps the most startling aspect of Isaiah’s language is that it “pleased” the Lord to make this exchange. Somehow, it actually pleased the Lord to hand his innocent Son over to be mocked, brutalized, and crucified. That’s a nearly impossible truth to fathom until you realize why God was pleased by this. Certainly, God was not pleased by the sin of Judas who betrayed Jesus, the religious leaders who hated him, Pilate who unjustly sentenced him, or the misguided crowd who rejected him. But God was pleased by the active and passive (through suffering) obedience of his Son, who continued to trust God and love his people no matter the cost. God was pleased to lay his judgment upon the Son in order to save his sinful people. God was pleased because, through the cross, the Son of God would be glorified, the people of God would be saved, the justice of God would be satisfied, and the love of God would be revealed. The cross was not a tragic accident. It was God’s will, his plan to save his people through the work of the Redeemer and to reveal the immeasurable riches of his glorious grace.

L’aspect le plus surprenant de la langue d’Ésaïe est peut-être le fait qu’il a « plu » au Seigneur de faire cet échange. D’une certaine manière, il a plu au Seigneur de livrer son Fils innocent pour qu’il soit raillé, brutalisé et crucifié. C’est une vérité presque impossible à sonder tant que vous ne réalisez pas pourquoi Dieu a été satisfait de cela. Certainement, Dieu n’a pas été satisfait du péché de Judas qui a trahi Jésus, des chefs religieux qui le haïssaient, de Pilate qui l’a injustement condamné, ou de la foule malavisée qui l’a rejeté. Mais Dieu a été satisfait de l’obéissance active et passive (par la souffrance) de son Fils, qui a continué à faire confiance à Dieu et à aimer son peuple à tout prix. Dieu était heureux de faire reposer son jugement sur le Fils afin de sauver son peuple pécheur. Dieu était heureux parce que, par la croix, le Fils de Dieu serait glorifié, le peuple de Dieu serait sauvé, la justice de Dieu serait satisfaite et l’amour de Dieu serait révélé. La croix n’était pas un accident tragique. C’était la volonté de Dieu, son plan pour sauver son peuple par l’œuvre du Rédempteur et pour révéler les richesses incommensurables de sa grâce glorieuse.

Finally, God freely and mercifully made this exchange. The cause of God punishing Jesus in order to rescue us was “mere mercy.” The language “mere mercy” means grace alone, grace apart from any other considerations. As the great preacher C. H. Spurgeon famously wrote, salvation is “all of grace.” Although this grace trains us to avoid ungodliness, it does not depend upon our obedience in any way. As we consider the besetting sins and ongoing weaknesses of our lives, we have to cling to the “mere grace” aspect of the gospel. God did not give his beloved Son in view of what he would get out of our lives, but merely because he loves us.

Enfin, Dieu a fait cet échange librement et avec miséricorde. La cause pour laquelle Dieu a puni Jésus afin de nous sauver était « la simple miséricorde ». Le terme « simple miséricorde » signifie la grâce seule, la grâce en dehors de toute autre considération. Comme le grand prédicateur C. H. Spurgeon l’a écrit, le salut est « tout de la grâce ». Bien que cette grâce nous entraîne à éviter l’impiété, elle ne dépend en aucune façon de notre obéissance. Lorsque nous considérons les péchés qui nous assaillent et les faiblesses permanentes de notre vie, nous devons nous accrocher à l’aspect « simple grâce » de l’évangile. Dieu n’a pas donné son Fils bien-aimé en vue de ce qu’il allait tirer de notre vie, mais simplement parce qu’il nous aime.


Commentary: Florent Varak

Commenataire : Florent varak

The justice of God has only one point in common with that of men: the existence of a debt to be paid. No one can “repay” God to the extent of the damage. No one, except Christ, who personally takes care of this debt.

La justice de Dieu n’a qu’un seul point en commun avec celle des hommes : l’existence d’une dette à payer. Personne ne peut « rembourser » Dieu à hauteur du préjudice. Personne, sinon Christ, qui s’occupe personnellement de cette dette.

Jesus becomes sin for us (2 Cor 5:21), he receives the curse of our wanderings (Gal 3:13-15). The debt has been “placed” on the shoulders of the Son of God, who takes it away in his sacrifice. God’s righteousness is radically different from ours.

Jésus devient péché pour nous (2 Co 5.21), il reçoit la malédiction suscitée par nos errements (Gal 3.13-15). La dette a été « placée » sur les épaules du Fils de Dieu, qui l’emporte dans son sacrifice. La justice de Dieu est radicalement différente de la nôtre.

This transaction, in which God the Father punishes his Son in our place to clothe us with the justice of the Son, is an extraordinary exchange. His justice is therefore not obtained by compensation but by substitution. Jesus takes my place. His perfect life replaces mine, which is deficient. His death delivers me from eternal death. His resurrection establishes me in his house. I entrust my evil to him and he gives me his perfection. God grants me this justice freely, by pure grace, because he has paid the price of my injustice. Forgiveness is not free in the absolute, but its cost has been fully paid by the Messiah.

Cette transaction, par laquelle Dieu le Père punit son Fils à notre place pour nous revêtir de la justice du Fils, est un échange extraordinaire. Sa justice ne s’obtient donc pas par une compensation mais par une substitution. Jésus prend ma place. Sa vie parfaite remplace la mienne, déficiente. Sa mort me délivre d’une mort éternelle. Sa résurrection m’établit dans sa maison. Je lui confie mon mal et il me donne sa perfection. Dieu m’accorde cette justice gratuitement, par pure grâce, parce qu’il a payé le prix de mon injustice. Le pardon n’est pas gratuit dans l’absolu, mais son coût a été pleinement payé par le Messie.

Truly, he bore “our sufferings […] he was pierced because of our crimes, he was crushed because of our faults; the chastisement that gives us peace fell upon him, and by his stripes we are healed” (Is. 53:4, 5).

Véritablement, il a porté « nos souffrances […] il était transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » (És 53.4,5).


Prayer

prière

O Reconciling One, thank you for making a way for us. You have been perfect, both in justice and in mercy. We accept the salvation we do not deserve. We come before you in the name of Jesus Christ, your beloved Son, trusting in his merits rather than our own. In Jesus’ name. Amen.

Ô toi le grand réconciliateur, merci de nous avoir ouvert un chemin. Tu as été parfait, en justice et en miséricorde. Nous acceptons le salut que nous ne méritons pas. Nous venons devant toi dans le nom de Jésus-Christ, ton Fils bien-aimé, et plaçons notre confiance dans ses mérites plutôt que dans les nôtres. Au nom de Jésus. Amen.


Cette étude est tirés des livres : Nouveau catéchisme pour la cité et The New City Catechism Curriculum

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s